Maladie coeliaque

Blé

La maladie coeliaque est une maladie auto-immune qui se caractérise par une réaction allergique à une protéine particulière, le gluten. Le gluten est la protéine qui confère à de nombreux féculents leur aspect collant et on le retrouve dans plusieurs aliments usuels.

Pour ceux qui souffrent de cette affection, la consommation de gluten entraîne à la longue des lésions à l'intestin grêle, principal organe chargé de l'absorption des nutriments. Il en résulte souvent des carences alimentaires, en plus de nombreux désagréments et complications.

Contrairement à un grand nombre d'allergies alimentaires, la maladie coeliaque n'occasionne pas de symptômes respiratoires ou de choc anaphylactique.

On estime que jusqu'à 1 % de la population pourrait être touché par la maladie coeliaque, autant en Amérique du Nord que dans les autres régions du monde.

Aussi appelée...

Coeliaquie, intolérance au gluten, allergie au gluten, entéropathie au gluten, sprue non tropicale.

Quelles sont les causes des troubles associés à la maladie coeliaque?

Chez les personnes atteintes de la maladie coeliaque, le gluten est perçu comme un corps étranger nocif par le système immunitaire.

Son absorption par voie alimentaire cause des lésions à l'intestin grêle et l'empêche de fonctionner correctement et d'absorber les nutriments.  En effet, la réaction allergique au contact du gluten a pour effet d'aplatir, voire de détruire les villosités de l'intestin grêle, qui ne peuvent alors plus absorber les nutriments provenant des autres aliments, qui sont éliminés tels quels dans les selles. S'ensuivent un inconfort digestif et une dénutrition sévères.

Qui est touché par la maladie coeliaque? Quels sont les facteurs de risque?

  • Le facteur héréditaire est très important, et ceux qui ont des cas de maladie coeliaque dans leur famille sont plus susceptibles d'en souffrir à leur tour
  • Bien qu'on ait longtemps cru que la maladie apparaissait systématiquement dans l'enfance, on a depuis constaté qu'elle peut survenir à tout âge, y compris chez les aînés
  • Les diabétiques (type 1) sont plus à risque de recevoir un diagnostic de maladie coeliaque
  • De façon générale, les personnes qui souffrent déjà d'une maladie auto-immune, quelle qu'elle soit, sont plus susceptibles de souffrir de maladie coeliaque

Quels sont les symptômes de la maladie coeliaque?

  • Les symptômes liés à la maladie coeliaque sont attribuables à l'état d'inflammation chronique des muqueuses intestinales plutôt qu'à la maladie en elle-même
  • Selles abondantes, mousseuses et collantes, de couleur anormale, à l'odeur souvent rance
  • Diarrhées sévères, crampes et ballonnements
  • Perte de poids importante
  • Éventuellement, symptômes liés à l'apparition de carences alimentaires (voir les complications possibles)
  • Certaines personnes atteintes de la maladie coeliaque ne présentent aucun symptôme; dans ces cas, les symptômes liés aux carences seules pourront éventuellement mettre le médecin traitant sur la bonne piste

Quelles sont les possibles complications de la maladie coeliaque?

Les carences alimentaires qui résultent souvent de la maladie coeliaque lorsqu'elle n'est pas diagnostiquée et prise en charge peuvent avoir des conséquences graves sur la santé.

Les effets des carences varieront en fonction des nutriments qui sont mal absorbés par l'organisme.

Une carence en fer entraînera l'anémie, qui se caractérise par une diminution du nombre de globules rouges dans le sang, une faiblesse généralisée, une pâleur du teint et la fatigue.

Une carence en protéines peut être à l'origine d'une enflure des jambes et d'une faiblesse.

Différentes autres carences en micronutriments peuvent entraîner des problèmes aux os, une sécheresse de la peau et  de la bouche, des troubles neurologiques, des lésions, etc.

La maladie coeliaque peut entraîner une détresse psychologique importante, voire un état dépressif.

Comment pose-t-on le diagnostic de maladie coeliaque?

Une observation des symptômes de la maladie coeliaque et des tests de laboratoires permettent le diagnostic.

Le médecin soumettra le patient à un interrogatoire concernant son alimentation et ses symptômes. Il se peut que le patient doive tenir un journal décrivant parallèlement les aliments ingérés et les symptômes.

À l'aide d'analyse sanguine, on recherchera des anticorps spécifiques produits par l'organisme pour combattre le gluten, perçu comme un danger par le système immunitaire.

Une analyse de tissu prélevé de la paroi de l'intestin grêle permettra de confirmer le diagnostic de la maladie coeliaque.

Comment traite-t-on la maladie coeliaque?

Un régime d'exclusion du gluten demeure la seule façon efficace de contrôler les conséquences de la maladie coeliaque.

Il n'est pas possible à ce jour de guérir la maladie coeliaque, mais une personne qui évite consciencieusement le gluten dans son alimentation s'évitera les symptômes et les complications qui y sont liés. Son intestin se reconstruira et recommencera à fonctionner normalement, tant que le régime sera suivi scrupuleusement.

Une bonne hydratation est nécessaire.

La consommation de suppléments de vitamines et minéraux peut  être recommandée. Il est bien sûr important de s'assurer que ces suppléments ne contiennent pas de gluten.

Les victimes de la maladie coeliaque doivent s'assurer d'aller chercher un apport suffisant en fibres, en calories et en micronutriments, ce qui n'est pas toujours facile avec un régime d'exclusion aussi sévère. Il est recommandé de consulter une nutritionniste. Les livres de recettes spécialisés sont également de bonnes armes.

Comment la prévenir?

Il n'est pas possible de prévenir l'apparition de la maladie coeliaque.

Une fois diagnostiquée, c'est en excluant le gluten de l'alimentation qu'on réussit à prévenir les crises, l'apparition de symptômes dérangeants et les complications.

Quelles sont les principales sources de gluten?

  • Tous les produits à base de blé, d'orge, de seigle et d'épeautre contiennent du gluten. C'est donc le cas de la plupart des types de pâtes, de pains, de gâteaux, de muffins, de biscuits qu'on retrouve traditionnellement sur le marché.
  • Pour ce qui est de l'avoine, les spécialistes ne s'entendent pas. Il semblerait qu'une consommation modérée d'avoine purifiée pourrait convenir aux personnes souffrant de la maladie coeliaque, mais certains spécialistes s'opposent fermement à cette idée. Par ailleurs, l'avoine qu'on trouve sur le marché est souvent contaminée, il convient donc de demeurer prudent. Il est préférable d'intégrer l'avoine seulement sous surveillance médicale.
  • On retrouve du gluten dans plusieurs aliments préparés du commerce, tels que la sauce soya, les bouillons commerciaux, différents types de sauces, de soupes, certains yaourts et crèmes glacées, etc.
  • Les mélanges d'épices et autres assaisonnements préparés contiennent souvent du gluten.
  • La bière contient du gluten, car elle est préparée à base de blé. Pour ce qui est du gin, du whisky et de la vodka, les spécialistes ont des avis divergents relativement à leur innocuité.

Quels sont les principaux féculents qui ne contiennent pas de gluten?

Même lorsque vous optez pour ces choix généralement sécuritaires, il est recommandé de toujours vérifier que l'absence de gluten est garantie pour chaque produit.

  • Le riz
  • Le sarrasin
  • La pomme de terre
  • Le quinoa
  • Le maïs
  • Le millet
  • Le tapioca
  • Le sorgho
  • Les légumineuses

Même lorsqu'on choisit des aliments qui ne contiennent techniquement pas de gluten, il est toujours préférable de rechercher les étiquettes qui certifient que le produit est sans danger. En effet, la contamination croisée est fréquente entre les différents types de céréales, que ce soit dans les champs où elles sont cultivées, dans les camions qui les transportent, dans les usines où elles sont transformées, etc. Il est donc fréquent de retrouver des traces de gluten dans le millet ou le sorgho, par exemple.

Ces listes de l'Association canadienne de la maladie coeliaque présentent un inventaire des aliments à éviter et à privilégier dans la prudence.

Saviez-vous que...?

On a longtemps cru que la maladie coeliaque était liée de très près au mode de vie nord-américain, et qu'elle frappait plus fort dans les contrées occidentales. Or, des études récentes démontrent que la prévalence est presque exactement la même, peu importe la région du monde. Simplement, plusieurs populations consomment traditionnellement moins de gluten que nous, ce qui a pu contribuer à masquer le problème.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires