Lombalgie

Le terme médical « lombalgie » est en fait le nom scientifique que l’on donne aux douleurs du bas du dos, dans les régions des vertèbres lombaires. C’est une affection très courante qui touche environ 80 % des personnes à un moment ou à un autre de leur vie, de manière plus ou moins sévère. C’est d’ailleurs l’une des causes les plus fréquentes de consultation. Dans environ 95 % des cas, la lombalgie disparaît en quelques semaines.

Dans la majorité des cas, les lombalgies sont bénignes et facilement traitables, même si elles entrainent des douleurs sévères pendant un temps plus ou moins long. La région lombaire supporte une grande partie du poids corporel et est constamment sollicitée dans les gestes quotidiens, ce qui la rend particulièrement fragile.

La région lombaire fait référence aux 5 vertèbres du bas du dos, mais aussi aux muscles, nerfs, ligaments et tendons environnants. La lombalgie peut donc être causée par une lésion atteignant l’un ou l’autre (ou plusieurs) de ces structures.

Causes de la lombalgie

La lombalgie est en fait un simple symptôme qui peut avoir des origines variées. Parmi les causes les plus courantes de maux de dos, on compte :

  • Une lésion à un muscle, un tendon ou un ligament
  • Une hernie discale
  • Des règles douloureuses
  • L’endométriose
  • De l’arthrite, de l’arthrose ou de l’ostéoporose
  • Une perte d’élasticité des disques intervertébraux
  • Le glissement d’une vertèbre sur une autre

Qui est touché par la lombalgie? Quels sont les facteurs de risque?

Certaines personnes sont plus à risque de souffrir de lombalgie :

  • Les personnes qui doivent rester longtemps assises ou debout, le plus souvent à cause de leur travail
  • Les travailleurs qui portent et transportent des objets lourds, qui effectuent des mouvements répétitifs du torse, qui doivent se pencher et se relever fréquemment
  • Les femmes enceintes
  • Les personnes qui affichent un surpoids

Il existe aussi des facteurs qui favorisent l’apparition des lombalgies :

  • Le manque d’exercice, ou au contraire un entrainement physique trop intense ou inadapté
  • Le surpoids et l’obésité
  • Une mauvaise posture corporelle
  • Le tabagisme (car il augment les risques d’ostéoporose)
  • Le stress et la dépression
  • Le port de talons hauts
  • Certaines déformations vertébrales (scolioses, etc.)

Beaucoup plus rarement, la lombalgie peut aussi être causée par certaines maladies : infections rénales, ulcères, appendicites, tumeurs, pneumonies, entre autres.

Contagion

La lombalgie n’est pas contagieuse.

Les principaux symptômes de la lombalgie

Comme les causes sous-jacentes de lombalgie sont très diverses, les symptômes diffèrent considérablement d’une personne à l’autre. Le premier symptôme est évidemment un mal de dos concentré dans la région lombaire, mais celui-ci peut prendre plusieurs formes. Selon les cas, on notera :

  • Une douleur intense et aiguë qui apparaît subitement après un faux mouvement, par exemple
  • Une douleur plus forte le matin qui diminue tout au long de la journée : c’est un signe de traumatisme musculaire
  • Une douleur qui ressemble à un pincement et qui descend le long d’une ou des deux jambes : c’est sûrement une sciatique

Si le mal de dos est occasionnel et disparaît après 2-3 jours, il n’est pas nécessaire de s’inquiéter et de consulter un médecin. Toutefois, il est préférable de voir un spécialiste si la lombalgie survient après un traumatisme (chute, coup)  ou si elle s’accompagne aussi de l’un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • Faiblesse, engourdissement ou sensation de fourmis dans les jambes
  • Problèmes intestinaux et/ou urinaires
  • Douleurs thoraciques et/ou abdominales
  • Incontinence urinaire
  • Perte de poids

Diagnostic

Il est parfois difficile de découvrir les raisons sous-jacentes à une lombalgie. Le médecin vous demandera de décrire en détail votre douleur (son intensité, les moments où elle survient, etc.) et procèdera à un examen physique, à l’évaluation des réflexes et de la force. Selon les cas, il peut aussi être nécessaire de passer une radiographie, un scan ou une IRM.

Possibles risques de complications

La complication la plus sérieuse de la lombalgie est qu’elle devienne chronique. S’ils ne sont pas traités adéquatement, les maux de dos peuvent réapparaitre fréquemment entre chaque crise ou parfois même ne jamais disparaître.  Cela survient dans environ 10 % des cas.

Traitement de la lombalgie

Le traitement de la lombalgie dépend des causes sous-jacentes. Selon l’intensité des symptômes, il existe plusieurs options :

  • Pour maitriser la douleur, on conseille de s’allonger sur le côté, genoux repliés contre le ventre
  • Lorsque c’est possible, il est recommandé d’essayer de marcher et de ne pas rester immobile pendant plus d’un ou deux jours, car cela favorise l’apparition de la lombalgie chronique
  • On applique une bouillotte, une ceinture chauffante ou de la glace sur la région touchée
  • On prend des médicaments par voie orale : relaxants musculaires, anti-inflammatoires, antidouleurs, etc.
  • Dans certains cas, le médecin prescrit des injections de cortisone (sciatique)
  • Pour soulager les symptômes quotidiens de la lombalgie chronique, il y a le port d’une ceinture lombaire et la pratique d’exercices physiques appropriés
  • Enfin, dans certains cas, seule la chirurgie pourra venir à bout de la douleur

Prévention de la lombalgie

Certains gestes simples permettent d’éviter l’apparition de la lombalgie ainsi que ses récidives :

  • Maintenir un poids santé
  • Faire régulièrement de l’exercice et ne pas négliger l’échauffement et les étirements
  • S’appliquer à avoir une bonne posture, le dos doit rester droit, les épaules vers l’arrière : lorsqu’on porte un objet lourd, il est préférable de plier les jambes plutôt que le dos
  • S’assurer que notre cadre de travail est « ergonomique » : hauteur du fauteuil, emplacement de l’écran, etc.
  • Éviter de porter des talons hauts trop souvent (plus de 5 cm)
  • Préférer les sacs à dos aux sacs à main, afin d’équilibrer le poids sur les deux épaules
  • Apprendre à gérer son stress

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires