Listériose

La listériose est une infection d’origine alimentaire. Elle se produit lorsqu’on consomme des aliments qui ont été contaminés par une bactérie appelée listeria monocytogène. Cette bactérie est très résistante et peut continuer de survivre et se multiplier même lorsque les aliments contaminés sont conservés au réfrigérateur. De plus, elle ne modifie pas l’apparence, l’odeur et la saveur des aliments contaminés.
La listériose touche surtout les personnes qui ont un système immunitaire faible, les personnes âgées, les femmes enceintes et les nouveau-nés. Chaque année, on ne compte en moyenne que 150 cas au Canada.

Causes de la listériose

La bactérie qui est à l’origine de la listériose se retrouve un peu partout : le plus souvent dans des aliments crus d’origine animale, mais aussi dans le sol, la végétation, les fruits et légumes mal lavés, ainsi que les matières fécales humaines et animales. Lorsqu’une personne consomme des aliments contaminés, elle devient porteuse de la bactérie, mais ce n’est pas pour autant qu’elle tombera malade.

Qui est touché par la listériose? Quels sont les facteurs de risque?

Un adulte en bonne santé peut attraper la listériose, mais les symptômes passeront soit inaperçus, soit ils seront confondus avec ceux d’une grippe ou d’une intoxication alimentaire commune, comme la gastro-entérite.

Ce sont les personnes faibles et vulnérables qui contractent la listériose dans sa forme la plus sérieuse:

  • Les enfants de moins de 1 an
  • Les personnes âgées (60 ans et plus)
  • Les femmes enceintes : le plus souvent, elles ne remarquent pas qu’elles ont contracté la maladie, mais peuvent la transmettre à leur fœtus
  • Les personnes qui ont un système immunitaire affaibli à cause d’un traitement (radiothérapie, chimiothérapie)
  • Les personnes qui souffrent d’une maladie chronique : diabète, sida, cancer, maladie des reins ou du foie, etc.)

Contagion

Le temps d’incubation de la listériose entre la première exposition à la bactérie est extrêmement variable : de 2 jours à 2 mois environ.

La listériose ne peut pas être transmise par contact direct avec une personne contaminée. Toutefois, la bactérie en cause se retrouve dans les sécrétions vaginales et l’urine de certaines femmes qui ont donné naissance à un enfant porteur de la maladie (pendant une dizaine de jours après l’accouchement). La listeria est aussi présente dans les matières fécales d’une personne touchée et peut y rester pendant plusieurs mois.

Les principaux symptômes de la listériose

Les symptômes de la listériose sont ceux de la plupart des empoisonnements alimentaires :

  • Crampes abdominales
  • Diarrhée
  • Maux de tête
  • Frissons et fièvre
  • Douleurs musculaires et articulaires
  • Nausées et vomissements

Chez les jeunes enfants qui ont contracté la listériose in utero, les symptômes ci-dessous sont également fréquents :

  • Apathie
  • Refus de s’alimenter
  • Convulsions
  • Éruption cutanée

Diagnostic

À la suite d’un examen physique et de la description des symptômes, le personnel médical procède à plusieurs tests afin de déterminer s’ils sont causés par la listériose : des analyses sanguines, des analyses des sécrétions corporelles (urine, matières fécales), et si nécessaire, une analyse du liquide amniotique lorsque la femme est enceinte.

Possibles risques de complications

La listériose peut être très sérieuse et causer des complications parfois fatales :

  • Septicémie (infection du sang)
  • Fausse couche, accouchement prématuré ou enfant mort-né
  • Méningite

Presque toutes les personnes qui contractent la listériose doivent être hospitalisées.

Traitement de la listériose

Lorsqu’elle est prise à temps, la listériose est maitrisée à l’aide d’un traitement antibiotique.

Prévention de la listériose

Il n’existe pas de vaccins contre la listériose. Toutefois, plusieurs mesures d’hygiène simple sont efficaces pour prévenir la maladie. Celles-ci sont toujours bénéfiques, mais il faut être encore plus vigilant en cas de grossesse ou si l’on est une personne à risque :

  • Éviter de consommer des produits à base de viande et poissons crus (certaines charcuteries, les poissons fumés, le tartare, le carpaccio, etc.)
  • Éviter tous les produits faits avec du lait non pasteurisé (certains fromages comme le brie, les bleus, etc.)
  • Respecter les dates de péremption des aliments
  • Toujours très bien laver les fruits et légumes
  • Toujours très bien cuire les viandes hachées
  • Dans le réfrigérateur, séparer les viandes et poissons crus des autres aliments : s’assurer que les emballages sont bien fermés et ne coulent pas
  • Toujours nettoyer avec de l’eau chaude et du savon les ustensiles et planches à découper qui sont en contact avec des viandes et poissons crus
  • Nettoyer et désinfecter souvent le réfrigérateur
  • Ne pas faire décongeler vos aliments à la température ambiante : le réfrigérateur ou le four à micro-ondes sont des options sécuritaires
  • Éviter de consommer des fruits et légumes fertilisés avec du fumier
  • Éviter d’avoir des contacts étroits avec des animaux
  • Se laver les mains fréquemment, avant et après être allé à la salle de bain (ou changer une couche de bébé), avant et après avoir touché des aliments, avant et après avoir touché un animal

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.
 

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires