La fièvre Ebola

La fièvre Ebola, aussi appelée fièvre hémorragique virale (FHV), est une maladie causée par un virus qui a été découvert pour la première fois au milieu des années 70. Le nom du virus a été copié sur celui des pays d’Afrique où le virus a été initialement détecté. C’est une infection très grave qui est fatale dans 30 à 90 % des cas, selon la région, les mesures sanitaires et les moyens médicaux disponibles.

Causes de la fièvre Ebola

Le virus Ebola est initialement présent chez un animal sauvage (chauve-souris, chimpanzé, gorille), puis il est transmis à l’être humain, pour des raisons que l’on ne connaît pas encore. Ensuite, la maladie se transmet à une vitesse vertigineuse entre êtres humains, causant des épidémies destructrices en peu de temps.

Qui est touché par la fièvre Ebola? Quels sont les facteurs de risque?

La fièvre Ebola se transmet très rapidement d’une personne à l’autre. Elle touche tout le monde indépendamment de l’âge et du sexe. Toutefois, certaines personnes sont plus à risque de la contracter, notamment :

  • Le personnel médical qui soigne les malades
  • Les proches des personnes porteuses du virus
  • Les personnes qui sont en contact avec des animaux sauvages ou de la viande qui pourraient être infectés

Contagion

La fièvre Ebola est extrêmement contagieuse. Elle peut se transmettre d’une personne à l’autre par :

  • Le sang
  • Le lait maternel
  • La salive
  • Le sperme
  • La sueur
  • Les selles et l’urine
  • Les vomissures

Tout contact direct ou indirect avec ces liquides corporels peut être à l’origine d’une nouvelle infection. De plus, le temps d’incubation de la maladie dure entre 2 et 21 jours (pour une moyenne de 8 à 10 jours), et toute personne infectée sans le savoir peut donc transmettre le virus à d’autres personnes pendant ce temps.

Les principaux symptômes de la fièvre Ebola

Les signes d’une infection par la fièvre Ebola sont :

  • Apparition soudaine d’une très forte fièvre (plus de 38,6 °C)
  • Irritation et maux de gorge, toux;
  • Nausées;
  • Vomissements et diarrhée;
  • Maux de tête;
  • Perte d’appétit totale : le malade ne veut plus rien manger;
  • Fatigue extrême;
  • Douleurs musculaires;
  • Saignements internes et externes.

Diagnostic

Si l’apparition des symptômes habituels ne suffit pas à déterminer l’infection de fièvre Ebola, on procède à des analyses sanguines afin d’identifier la présence du virus.

Possibles risques de complications

Dans environ 50 % des cas, la fièvre Ebola est mortelle. Le plus souvent parce que les malades deviennent complètement déshydratés.

Traitement de la fièvre Ebola

Il n’existe actuellement pas de traitement ni de vaccin contre la fièvre Ebola, même si plusieurs laboratoires travaillent activement à développer un médicament antiviral.

Le traitement offert consiste surtout à calmer l’inconfort causé par les symptômes, et à éviter la déshydratation.

Prévention de la fièvre Ebola

L’unique moyen connu d’éviter la propagation de la fièvre Ebola consiste à suivre des mesures strictes de prévention :

  • Ne pas se déplacer dans les régions où le virus est présent
  • Porter des gants lorsque l’on doit manipuler des animaux (ou de la viande) susceptibles d’être infectés
  • Porter des vêtements longs, un masque et des gants lorsque l’on est en contact avec une personne porteuse du virus
  • Placer en quarantaine les personnes infectées
  • Mettre en œuvre des mesures d’hygiène strictes comme le lavage des mains fréquent
  • Faire attention lors des funérailles de personnes décédées suite au virus : elles sont encore porteuses du virus, et il ne faut donc pas les toucher
  • Éviter pendant au moins 7 semaines les relations sexuelles non protégées avec une personne qui a contracté la maladie, même si elle est guérie : le virus est encore présent dans les sécrétions sexuelles, même si le malade semble complètement remis

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires