Kyste

Kyste

Un kyste est une petite poche close, ou une cavité, qui est située dans un organe ou un tissu du corps. Elle a généralement la forme d’une petite boule de taille plus ou moins grande (de quelques millimètres à plusieurs centimètres.) Le kyste contient une substance qui peut être liquide, gazeuse ou solide. La poche est parfaitement isolée des tissus qui l’entourent grâce à sa paroi.

Les kystes peuvent se développer n’importe où sur le corps et dans les organes : sous la peau, sur des os, dans le foie, le cerveau, les reins, les seins, etc. Il en existe plusieurs dizaines de sortes, que l’on nomme généralement selon l’endroit où on les trouve. La très grande majorité des kystes sont bénins et ne causent pas de problèmes de santé graves. Il peut toutefois arriver que des kystes soient causés par une tumeur cancéreuse.

Causes

Les kystes sont très courants et peuvent être causés par plusieurs facteurs :

  • Une infection
  • Une tumeur bénigne ou maline
  • Certaines maladies héréditaires
  • Des inflammations chroniques
  • Une malformation
  • Des cellules défectueuses
  • Des glandes sébacées (présentes à la base des poils) bouchées
  • Une blessure
  • Un corps étranger (piercing, par exemple)

Qui est touché? Quels sont les facteurs de risque?

Les kystes étant tellement fréquents et différents les uns des autres, tout le monde peut en avoir, quel que soit l’âge.

Il arrive même que des bébés viennent au monde avec un ou des kystes.

Contagion

Les kystes ne sont pas contagieux.

Les principaux symptômes

Certains kystes qui se développent sur les organes internes ne présentent aucun symptôme. On les découvre généralement lors d’un examen médical par imagerie (IRM, échographie, radiographie, etc.)

D’autres kystes, particulièrement ceux qui sont situés directement sous la peau ou dans les seins sont plus facilement décelables. Vous trouverez ci-dessous les symptômes les plus fréquents, mais ceux-ci ne sont pas toujours présents. Parfois l’unique symptôme est le kyste en lui-même :

  • Les petites bosses semblent comprimer les tissus environnants, créant une gêne ou une douleur.
  • Le kyste augmente de volume.
  • La petite « bosse » est nette par rapport aux tissus dans lesquels elle se trouve, on peut la faire bouger/glisser/rouler avec les doigts.
  • Les kystes que l’on peut toucher et palper sont parfois durs, parfois mous.
  • Il peut arriver qu’on ressente une douleur dans un organe et après un examen médical, le médecin se rendra compte que c’est un kyste qui fait pression sur l’organe en question.

Diagnostic

Dans l’immense majorité des cas, les kystes ne sont pas dangereux et leur préjudice est purement esthétique. Cependant, il est normal de s’inquiéter lorsqu’une bosse ou un renflement apparaît de manière inexpliquée sur la peau, dans les seins ou ailleurs sur le corps. Un simple examen médical permettra à votre médecin de confirmer la présence du kyste et de prescrire des examens plus approfondis si cela semble nécessaire.

Possibles risques de complications

Presque tous les kystes détectables sans examens médicaux spécifiques sont inoffensifs, à l’exception de certains kystes présents dans les seins, lesquels sont parfois le premier signe d’une tumeur cancéreuse. Cependant, il ne faut pas paniquer dès que l’on sent une petite bosse : les kystes mammaires sont parmi les plus fréquents et disparaissent le plus souvent comme ils viennent. Si vous êtes inquiète, il suffit de consulter votre médecin qui prendra les mesures nécessaires.

D’autres kystes (aux ovaires, au pancréas, aux poumons, ou ailleurs dans le corps humain) peuvent aussi être liés à une tumeur cancéreuse ou à une infection, mais ils ne pourront être détectés que lors d’un examen de routine ou pour une autre situation (par exemple une échographie ou un examen gynécologique). On estime qu’une femme sur 5 a des kystes aux ovaires entre la puberté et la ménopause, sans que cela n’affecte sa fertilité ou soit d’origine cancéreuse.

Traitement

Les kystes de petite taille qui ne causent pas de douleur ne sont pas traités, à moins que le patient le réclame expressément (pour des raisons souvent esthétiques). Dans ce cas, il existe plusieurs manières de s’en débarrasser, mais il faut noter que ces techniques ne font que diminuer le volume du kyste sans le faire disparaître à jamais. Après quelques mois ou années, il peut réapparaitre et le traitement sera à nouveau nécessaire :

  • Le médecin perce le kyste avec un objet pointu afin de le vider de ce qu’il contient.
  • Parfois, on procède à des injections de cortisone directement dans le kyste, ce qui fait le fait diminuer de volume.

Les kystes de grande taille qui causent des douleurs parce qu’ils compriment les tissus environnants, et ceux dont l’origine est suspecte sont habituellement enlevés de manière chirurgicale.

Prévention

Il n’existe aucun moyen connu de prévenir les kystes.

 

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

 

Vous aimerez aussi