Hyperphagie

L’hyperphagie (parfois appelée hyperphagie boulimique) est un trouble alimentaire au même titre que l’anorexie et la boulimie. Il est toutefois moins connu et moins souvent diagnostiqué officiellement.

L'hyperphagie est caractérisée par l’absorption rapide et compulsive d’une très grande quantité de nourriture, dans une durée de temps très courte. Les crises peuvent survenir à n’importe quel moment de la journée, parfois pendant les repas, ou même la nuit.

Contrairement aux personnes atteintes de boulimie, celles qui souffrent d’hyperphagie ne se font pas vomir après une crise, ne font pas d’exercice ou ne se mettent pas « à la diète » pour compenser leurs apports de nourriture. Les personnes hyperphagiques sont donc souvent en surpoids important, voire en situation d’obésité (dans 50 % des cas).

Causes de l'hyperphagie

L'hyperphagie est généralement causée par une combinaison de causes :

  • Origine psychologique : stress, dépression, mauvaise estime personnelle
  • Prise de certains médicaments, notamment les neuroleptiques qui servent à traiter les psychoses
  • Régimes amaigrissants fréquents et très stricts : lorsqu’on prive l’organisme de ce dont il a besoin pendant un certain temps, les compulsions alimentaires ne sont pas maitrisables
  • État particulier : il peut arriver que des changements hormonaux (grossesse, SPM) soient à l’origine de crises passagères
  • Origine génétique : des chercheurs ont identifié une modification génétique qui pourrait être à l’origine d’une mauvaise perception des signaux de satiété

Qui est touché par l'hyperphagie? Quels sont les facteurs de risque?

Des statistiques récentes estiment que l’hyperphagie toucherait environ 3,5 % des femmes et 2 % des hommes au pays. De plus, ce trouble alimentaire touche plus souvent les adultes que les jeunes et les adolescents (contrairement aux autres troubles alimentaires). Il est plus fréquent chez :

  • Les personnes qui vivent un épisode de dépression
  • Celles qui sont constamment (ou presque) au régime
  • Celles qui sont stressées et vivent beaucoup d’anxiété
  • Celles qui sont très impulsives dans leurs relations
  • Celles qui ont une mauvaise estime de soi

Contagion

L'hyperphagie n’est pas une maladie contagieuse.

Les principaux symptômes de l'hyperphagie

Il arrive à tout le monde de trop manger en certaines occasions particulières (réveillon, fête, stress ponctuel, etc.), mais lorsque ce comportement se répète régulièrement et entraine des malaises physiques et/ou psychologiques, on peut alors parler d’hyperphagie. Généralement, on estime qu’il s’agit d’un trouble alimentaire à traiter lorsque plusieurs des symptômes suivants surviennent de manière régulière.

  • Absorbation de très grandes quantités de nourriture sans faim
  • Manger jusqu’à en avoir mal au ventre
  • Sentiment de culpabilité et de dégoût de soi-même après une crise
  • Être incapable d’arrêter de manger ou de se contrôler
  • Cacher de la nourriture pour manger lorsque personne ne nous voit
  • Manger « normalement » devant les autres et n’avoir de crises que lorsqu’on est seul (en cachette).
  • Grignoter continuellement tout au long de la journée

Diagnostic

On peut parler d’hyperphagie lorsqu’au moins 3 des symptômes ci-dessus sont présents et qu’ils surviennent 2 fois par semaine sur une période de 6 mois. Mais le plus souvent, c’est un trouble qui se vit en secret et dont on ne parle à personne.

Par conséquent, cette maladie ne peut pas vraiment être diagnostiquée par un médecin si on ne désire pas en parler. Il est nécessaire de consulter un spécialiste et de parler ouvertement de ce problème souvent tabou afin de réussir à renverser la situation.

Possibles risques de complications

Les personnes qui souffrent d’hyperphagie boulimique ne cherchent pas à compenser leur prise de nourriture, et cela peut mener à terme à une prise de poids importante. L’obésité peut être à l’origine de nombreuses complications :

  • Diabète
  • Hypertension
  • Problèmes cardiaques et risque accru d’ACV
  • Problèmes aux os et articulations
  • Cholestérol
  • Etc.

À ces troubles physiques non négligeables s’ajoute une multitude de complications d’ordre psychologique, comme l’isolement volontaire, la baisse d’estime personnelle, les difficultés relationnelles, les troubles de la sexualité et la dépression (menant parfois jusqu’au suicide).

Traitement de l'hyperphagie

En cas d’hyperphagie temporaire ou de crises très ponctuelles, il est souvent relativement facile de s’en rendre compte et de reprendre le contrôle sur son comportement alimentaire. C’est le cas par exemple des personnes qui vivent un stress passager et « mangent leurs émotions. » Passées quelques semaines, elles essaieront de revenir à une saine alimentation et à faire de l’exercice pour perdre les quelques kilos accumulés…

Lorsque le problème persiste dans le temps et que les crises d’hyperphagie et la prise de poids sont incontrôlables, il devient nécessaire de chercher une aide extérieure. La thérapie cognitivo-comportementale est la manière la plus efficace de régler le problème. Cette thérapie se fait habituellement de pair avec un nutritionniste et un psychothérapeute. Celle-ci vise à :

  • Revoir et analyser son comportement alimentaire
  • Développer une relation saine face à la nourriture
  • Rechercher les causes personnelles à l’origine de notre trouble et les traiter, le cas échéant
  • Éliminer la culpabilité liée à la nourriture

Prévention de l'hyperphagie

Il n’existe pas de moyen absolu de prévenir l’hyperphagie, mais il est possible d’éviter qu’elle s’installe à long terme en reconnaissant premièrement que certains de nos comportements alimentaires sont malsains, même lorsqu’ils ne surviennent que très rarement.

De plus, il est primordial de véhiculer autour de nous des valeurs saines en ce qui concerne l’alimentation et l’image corporelle.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires