Hernie discale

La colonne vertébrale est constituée, comme son nom l’indique, de vertèbres, qui sont des os cylindriques placés les uns au-dessus des autres depuis le coccyx jusqu’au crâne. Entre chaque vertèbre, il y a une sorte de coussinet : un petit disque constitué de cartilage et de matière gélatineuse dont la fonction est de minimiser les impacts lors des mouvements, d’amortir les chocs et de faciliter la flexion de la colonne vertébrale.

En cas de traumatisme ou avec l’usure, il peut arriver que le coussinet se déloge et que la matière gélatineuse contenue à l’intérieur soit comprimée entre les disques vertébraux, ou encore qu’elle fasse subir une pression à l’une des nombreuses racines nerveuses située dans la colonne vertébrale. C’est ce que l’on appelle une hernie discale.

Causes de l'hernie discale

Plusieurs causes peuvent être à l’origine d’une hernie discale :

  • Un surplus de poids (obésité, grossesse)
  • Un traumatisme ponctuel, par exemple une chute, un choc
  • Le fait de porter fréquemment de trop lourdes charges
  • Une faiblesse héréditaire dans la région vertébrale
  • L’usure naturelle des disques vertébraux avec l’âge

Qui est touché par l'hernie discale? Quels sont les facteurs de risque?

Certains individus souffrent plus fréquemment d'hernies discales. Ce sont :

  • Ceux qui ont entre 25 et 45 ans, car elles sont plus à même de prendre des risques
  • Ceux qui ont une activité professionnelle ou sportive exigeante pour le dos
  • Ceux qui ne font pas attention à leur dos : porter des charges trop lourdes, avoir une mauvaise posture, etc.
  • Ceux qui sont d’une taille supérieure à la moyenne
  • Ceux dont un membre de la famille proche a tendance à avoir des hernies (facteur héréditaire)
  • Les personnes obèses
  • Les femmes enceintes

Contagion

L'hernie discale n’est pas une maladie contagieuse.

Les principaux symptômes de l'hernie discale

Les symptômes liés à l'hernie discale sont différents selon les personnes et selon l’emplacement du disque atteint. Parfois, une hernie peut même passer totalement inaperçue, si elle ne cause aucune douleur. Les signes à surveiller sont :

  • Une douleur plus ou moins intense dès que l’on sollicite les muscles du dos, c'est-à-dire quand on se baisse, qu’on tousse, qu’on porte quelque chose
  • Des douleurs dans le bas du dos (lombalgie)
  • Des douleurs qui descendent dans l’une des jambes en suivant le nerf sciatique : c’est le signe que l'hernie discale comprime la racine de ce nerf
  • Des douleurs dans le cou, les bras ou les épaules (haut du corps)
  • Sensation de fourmillement et de paralysie dans certains membres

Environ 95 % des hernies discales sont situés dans la région lombaire (bas du dos.)

Diagnostic

Le diagnostic de l'hernie discale se base d’abord sur un examen physique et un questionnaire visant à évaluer les symptômes et leur gravité.

Ensuite, plusieurs tests sont envisagés : radiographie du dos, IRM et scan.

Possibles risques de complications

Lorsque le disque appuie sur des racines nerveuses, cela peut causer des douleurs aiguës et parfois une paralysie ponctuelle de certains membres et organes.

Il est primordial de consulter un spécialiste si les maux de dos sont accompagnés d’une incapacité à maitriser le sphincter anal et urinaire, de constipation, de paralysie de l’un des membres inférieur ou supérieur. L'hernie discale est une urgence médicale qu’il convient de traiter rapidement afin de ne pas souffrir ensuite de séquelles irréversibles.

Traitement de l'hernie discale

90 % des hernies discales se soignent d’elles-mêmes en 1 à 6 semaines grâce à un traitement simple. On préconise surtout le repos et l’application de glace dans les premiers jours, accompagné d’une prise d’antalgiques et de relaxants musculaires.

Ensuite, il est préférable de reprendre une activité légère pour ne pas atrophier les muscles. Lorsque la douleur de l'hernie discale est partie, il est recommandé de pratiquer une activité physique légère (ou de la physiothérapie) afin de renforcer les muscles du dos.

Lorsque la douleur persiste malgré le traitement ci-dessus et qu’elle est accompagnée de symptômes inquiétants (paralysie partielle, faiblesse musculaire, etc.), on envisage une chirurgie réparatrice.

Prévention de l'hernie discale

Pour réduire le risque de souffrir d’une hernie discale, il existe quelques mesures préventives :

  • Maintenir un poids santé
  • Renforcer les muscles du dos
  • Éviter de porter des charges trop lourdes
  • Maintenir une bonne posture globale
  • Favoriser un matelas et un oreiller durs
  • Éviter de porter constamment des talons hauts
  • Préférer les sacs à dos aux sacs à bandoulière pour les charges lourdes

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires