Hépatite B

L’hépatite B est une inflammation du foie qui est causée par un virus. C’est la forme d’hépatite la plus fréquente dans le monde. Elle est très contagieuse et se transmet par le sang et les liquides corporels. Dans 95 % des cas, les traitements permettent d’éradiquer complètement la maladie, mais il peut arriver qu’elle subsiste de manière chronique (avec ou sans symptômes).

Causes de l'hépatite B

L’hépatite B est causée par un virus que l’on appelle VHB. Ce virus est présent dans le sang, la salive, le sperme, les sécrétions vaginales et le lait maternel.

Qui est touché par l'hépatite B? Quels sont les facteurs de risque?

D’après l’OMS, il y aurait près de 2 milliards de personnes dans le monde qui sont ou ont été en contact avec le virus de l’hépatite B. La maladie est plus fréquente dans certains pays comme l’Afrique noire, l’Asie, l’Europe de l’Est et le Moyen-Orient.

Les risques d’attraper l’hépatite B sont nombreux et peuvent toucher n’importe qui, indépendamment du sexe ou de l’âge :

  • Avoir des rapports sexuels non protégés avec de nombreux partenaires
  • Utiliser des seringues qui ne sont pas stérilisées
  • Tatouage ou perçage avec des outils non (ou mal) stérilisés
  • Traitement d’acupuncture avec des aiguilles non (ou mal) stérilisées
  • Partager un logement avec quelqu’un qui est porteur du virus de l’hépatite B, particulièrement en cas de partage d’accessoires comme les rasoirs, coupe-ongles, brosses à dents, etc.
  • Les bébés dont la mère était porteuse du virus peuvent être contaminés lors de l’accouchement
  • Les bébés allaités par une mère porteuse du virus
  • Les personnes dont la profession peut occasionner de fréquents contacts avec les fluides corporels (professionnels de la santé, travailleurs sociaux, policiers, etc.)
  • Très rarement, la maladie peut être transmise lors de transfusions sanguines ou dialyses rénales (mais les règles d’hygiène actuelle dans le milieu médical sont très strictes)

Contagion

L’hépatite B est extrêmement contagieuse et se transmet rapidement dès qu’il y a un contact avec les différents fluides corporels entre une personne infectée et une personne non porteuse du virus. Cela inclut les contacts directs ou indirects avec la salive, le sang, le sperme et les sécrétions vaginales.

Il y a une période d’incubation de 1 à 6 mois entre le moment où l’on contracte le virus et l’apparition des premiers symptômes. Il peut donc être très difficile de retracer le moment ou l’on a attrapé la maladie.

Les principaux symptômes de l'hépatite B

On estime que les 2/3 des personnes (adultes ou enfants) qui sont porteurs du virus de l'hépatite B ne présentent aucun symptôme. De plus, la maladie évolue de façon très variable selon les personnes.

  • Fatigue inexpliquée
  • Perte d’appétit
  • Nausées et vomissements
  • Douleurs musculaires et articulaires
  • Fièvre légère
  • Dégoût pour certains aliments
  • Ictère (jaunisse)
  • Urine foncée
  • Démangeaisons sur le corps

Après la période d’incubation de l'hépatite B de durée variable, les symptômes précédents sont ressentis pendant 2-3 semaines puis (dans la majorité des cas) ils disparaissent progressivement.

Diagnostic de l'hépatite B

Lorsqu’elle ne présente pas de symptômes flagrants, l’hépatite B est diagnostiquée par hasard, par exemple lors d’un examen sanguin de routine ou pour une autre raison.

En cas de symptômes spécifiques d’hépatite B (le plus flagrant est la jaunisse), le personnel médical peut détecter la présence du virus au moyen d’un prélèvement sanguin.

Possibles risques de complications

5 à 10 % des personnes porteuses de l’hépatite B développeront une maladie chronique : le virus ne disparaît jamais et elles restent porteuses à vie.

Les symptômes ne sont pas toujours présents, mais le mal se fait petit à petit et peut causer de sérieuses complications :

  • Insuffisance rénale
  • Cirrhose
  • Cancer du foie

Traitement de l'hépatite B

Il n’existe aucun traitement pour soigner l’hépatite B. La seule chose à faire consiste à se reposer, éviter l’alcool à tout prix ainsi que certains médicaments potentiellement toxiques pour le foie.

Une personne atteinte d’hépatite B chronique doit être examinée régulièrement afin de détecter dès que possible les complications qui pourraient être liées à la maladie.

Prévention de l'hépatite B

Il existe plusieurs mesures de prévention contre l’hépatite B dont la plus efficace est la vaccination (vers 9-10 ans) de tous les enfants, et ce, avant qu’ils ne deviennent sexuellement actifs.

D’autres mesures d’hygiène sont préconisées afin d’éviter de contracter l'hépatite B (mais elles sont valables pour bien d’autres maladies) :

  • Utiliser systématiquement des préservatifs lors de relations avec de nouveaux partenaires (et on peut cesser leur utilisation seulement après avoir passé des tests de dépistage des différentes MST)
  • Porter des gants avant de toucher une personne qui saigne
  • Ne pas échanger les articles de soin personnel qui pourraient avoir été en contact avec du sang ou une plaie (rasoirs, brosses à dents, coupe-ongles, etc.)
  • Ne pas partager des aiguilles en cas d’utilisation de drogues par voie intraveineuse
  • S’assurer que les aiguilles sont toujours stérilisées lors des tatouages, perçages, séances d’acupuncture

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.


 

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires