Grossesse ectopique

La grossesse ectopique, que l'on appelle aussi grossesse extra-utérine (GEU), est une grossesse qui se développe en dehors de la cavité utérine. Elle survient lorsque l'oeuf s'établit dans une trompe de Fallope (le plus souvent), ou plus rarement sur un ovaire, dans la cavité abdominale ou sur le col de l'utérus.

Normalement, l'ovule est fécondé par un spermatozoïde dans la trompe de Fallope, puis il voyage jusque dans l'utérus afin de s'implanter sur la paroi utérine et commencer son développement. Dans le cas d'une grossesse ectopique, l'oeuf fécondé sera coincé dans la trompe et commencera à se développer au mauvais endroit.

Une grossesse ectopique ne peut pas être menée à terme et il faut absolument pratiquer une intervention d'urgence dès qu'elle est détectée. En Amérique du Nord, on estime que 2 % des femmes enceintes présentent une GEU. De plus, les grossesses ectopiques seraient à l'origine de presque 8 % des fausses couches.

Causes de la grossesse ectopique

98 % des grossesses ectopiques se développent dans l'une des trompes. On appelle cela une grossesse tubaire est plusieurs causes peuvent la provoquer :

  • Une anomalie des trompes de Fallope
  • Une inflammation
  • Un traumatisme physique
  • Un déséquilibre hormonal

Parfois, il est impossible de trouver la cause sous-jacente au développement de la grossesse extra-utérine.

Qui est touché par la grossesse ectopique? Quels sont les facteurs de risque?

Dans plus de 50 % des cas de grossesse ectopique, les facteurs de risque ci-dessous ne sont pas présents. Toutefois, on remarque que les risques augmentent dans les cas suivants :

  • Présence d'un syndrome d'inflammation pelvien, qui est généralement causé par MTS (chlamydia, gonorrhée)
  • Port d'un stérilet : lorsqu'il y a fécondation malgré ce moyen de contraception, la grossesse est presque exclusivement extra-utérine
  • Âge de la femme (plus de 35 ans)
  • Chirurgie abdominale antérieure (appendicectomie, ligature tubaire)
  • Traitements pour la fertilité (procréation médicalement assistée)
  • Certains contraceptifs (Depo-Provera)
  • Malformation des trompes de Fallope
  • Avoir déjà fait une GEU dans le passé
  • Tabagisme

Contagion

La grossesse ectopique n'est pas contagieuse.

Les principaux symptômes de la grossesse ectopique

En tout début de grossesse, certaines femmes ne présentent pas du tout de symptômes, ne sachant même pas qu'elles sont enceintes. Elles seront généralement alertées par :

  • De faibles saignements vaginaux
  • Des crampes abdominales.

Ce n'est qu'en consultant leur médecin que celui-ci pourra détecter la présence d'une grossesse ectopique.

Lorsque la grossesse ectopique est un peu plus avancée, on note les mêmes symptômes qu'une grossesse ordinaire :

  • Absence de menstruations
  • Sensibilité des seins
  • Fatigue
  • Nausée
  • Test de grossesse positif

C'est en général 3 à 6 semaines après la fécondation que surviennent des saignements vaginaux et des crampes abdominales plus ou moins intenses, selon le stade de développement de l'oeuf.

Passé 6 à 8 semaines après les dernières règles, il y a souvent rupture de l'une des trompes de Fallope, ce qui entraine :

  • Des douleurs abdominales intenses
  • Une chute de tension due à une hémorragie interne
  • Un état de choc : transpiration excessive, pâleur, évanouissement

Diagnostic de la grossesse ectopique

Pour poser un diagnostic de grossesse ectopique, le médecin procède généralement à un examen pelvien, une échographie et des analyses sanguines. Lorsque les tests vendus en pharmacie et les tests sanguins dénotent la présence de l'hormone de grossesse, mais que le foetus n'est pas visible dans la cavité utérine, c'est signe que la grossesse est ectopique.

Il est obligatoire de retirer le foetus et le placenta de la trompe (ou de toute autre région où l'oeuf est implanté.)

Possibles risques de complications

Plus la grossesse ectopique dure longtemps, plus les risques sont importants. Lors de la rupture de la trompe de Fallope, il peut y avoir une grave hémorragie qui met en danger la vie de la femme. Dans les pays occidentaux, les risques de décès de la mère par suite de grossesse sont presque toujours liés à une grossesse extra-utérine.

De plus, le seul traitement possible est parfois l'ablation de la trompe touchée, ce qui peut causer la stérilité définitive (dans le cas ou la 2e trompe de Fallope est déjà touchée).

Les chances de concevoir un enfant après une GEU sont souvent réduites et on estime que jusqu'à 10 % des femmes connaissent des problèmes d'infertilité après une grossesse ectopique.

Traitement de la grossesse ectopique

Le seul traitement à la grossesse ectopique consiste à enlever l'oeuf. Selon le stade d'avancement de la grossesse, il existe plusieurs moyens :

  • Une injection de méthodextrate : un médicament qui stoppe la croissance des cellules et détruit celles qui existent déjà.
  • Un traitement chirurgical : soit on sectionne la trompe pour ôter tous les résidus, soit on enlève totalement la trompe, soit on la cautérise en tout ou en partie. Dans ces deux derniers cas, la trompe n'est plus fonctionnelle par la suite.

Prévention de la grossesse ectopique

Il n'existe aucun moyen sûr d'éviter une grossesse ectopique. Par contre, certaines mesures peuvent réduire les risques :

  • Toujours avoir des relations sexuelles protégées pour éviter les MTS
  • Traiter les MTS existantes

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires