Grippe

Le virus de la grippe (ou influenza) s'attaque d'abord au système respiratoire, mais a des conséquences sur l'ensemble de l'organisme. Les symptômes persistent normalement entre 3 et 7 jours et sont très handicapants pour certains, alors que d'autres les subissent sans trop de conséquences. Le virus de la grippe est en constante mutation; il évolue d'année en année, forçant les chercheurs à toujours améliorer les méthodes de prévention et de traitement.

Dans les régions au climat tempéré caractérisées par des étés chauds et des hivers froids, c'est en hiver que la grippe frappe sous forme de grandes épidémies, voire de pandémies. Dans les régions tropicales, il n'y a pas de saison de la grippe. Celle-ci n'a donc, à prime abord, absolument rien à voir avec le froid contrairement à un mythe répandu.

Les types de grippes

  • Le virus de la grippe se décline en trois sous-catégories, qui se distinguent l'une de l'autre par leurs symptômes, l'importance des épidémies qu'elles provoquent et leur gravité. Il s'agit des virus de Type A, de Type B et de Type C.
  • Les virus de Type A sont, et de loin, les plus dangereux. À chaque fois qu'il y a eu des épidémies ou des pandémies de grippe meurtrières, c'est un virus de Type A qui était en cause. Les symptômes sont particulièrement incommodants pour ceux qui l'attrapent, et les complications sont plus fréquentes qu'avec les autres types de grippes moins graves.
  • Les virus de Type B sont beaucoup moins meurtriers, même s'ils peuvent provoquer des épidémies locales. Moins sujets aux mutations que les virus de Type A, ils sont donc plus faciles à prévenir.
  • Les plus bénins sont les virus de Type C. Leurs symptômes sont les moins incommodants, ils sont même souvent confondus avec un gros rhume...

Qui est touché par la grippe? Quels sont les facteurs de risque?

  • Chaque année au Canada, la grippe peut toucher jusqu'à une personne sur quatre. Tous peuvent en être victimes.
  • Les très jeunes enfants sont très à risque en raison de leur système immunitaire encore faible. S'ils fréquentent une garderie (ce qui implique qu'ils sont en contact avec d'autres enfants), leurs risques de contracter la grippe s'accroissent.
  • Les personnes en contact avec de jeunes enfants, comme leurs parents ou leurs éducateurs, sont eux aussi à risque.
  • Les femmes enceintes sont moins résistantes au virus, surtout dans la deuxième moitié de leur grossesse.
  • Les personnes âgées constituent un autre groupe à risque, particulièrement si elles vivent en foyer, car les épidémies sont légion dans ces centres. Les personnes âgées sont par ailleurs celles pour lesquelles la grippe a le plus grand risque d'être fatale.
  • Les travailleurs de la santé sont particulièrement exposés à la contagion, vu leurs contacts fréquents et prolongés avec des individus potentiellement porteurs du virus.
  • Ceux et celles qui souffrent d'une maladie respiratoire chronique ou d'un trouble cardiovasculaire constituent un groupe à risque. C'est également le cas des séropositifs, des diabétiques, des anémiques chroniques et des patients atteints d'une maladie hépatique ou rénale.
  • Les personnes dont le mode de vie tend à affaiblir leur système immunitaire sont plus susceptibles de souffrir de la grippe. Un manque de sommeil ou une mauvaise alimentation peut donc y prédisposer.
  • Les fumeurs sont plus à risque.
  • Les personnes anxieuses ou souffrant d'un stress important pourraient être plus à risque.
  • Certains médicaments ou traitements affaiblissent l'immunité et rendent donc plus fragiles aux virus, dont celui de la grippe. C'est notamment le cas de médicaments immunosuppresseurs, des traitements de chimiothérapie et des antibiotiques.
  • Si la grippe touche surtout les populations nordiques pendant la saison froide, c'est probablement en raison de la sécheresse de l'air qui affaiblit les muqueuses et également du confinement à l'intérieur des maisons, qui favorise la contagion.

Quels sont les symptômes de la grippe?

Typiquement, les principaux symptômes caractéristiques de la grippe durent entre 3 jours et une semaine. Chez certains, ils ne dureront qu'une seule journée alors que d'autres ne les verront disparaître qu'au  bout de 10 jours, voire deux semaines.

Les premiers symptômes de la grippe à apparaître sont :

  • Frissons et tremblements
  • Fatigue et somnolence
  • Fièvre (parfois forte)
  • Maux de tête
  • Douleurs musculaires
  • Maux de gorge et éternuements
  • Une sensation d'inconfort généralisé.

Autres symptômes de la grippe :

  • Après l'apparition de ces symptômes typiques de la grippel, le malade aura une toux sèche et des écoulements nasaux (un peu comme dans le cas d'un rhume).
  • Il se peut que le malade se plaigne de douleurs à la poitrine.
  • Chez certains, particulièrement des jeunes enfants, la grippe s'accompagne de symptômes de gastro-entérite. Par ailleurs, il n'est pas rare que, sans qu'il y ait symptômes affectant le système digestif, l'appétit soit affaibli pendant une grippe.
  • Certains souffrent de sueurs nocturnes.
  • Des douleurs articulaires et oculaires ont parfois été rapportées.

Quels sont les risques de complications?

  • Pour la très grande majorité des gens, la grippe n'entraîne aucune complication importante.
  • Dans certains cas, une infection bactérienne comme une pneumonie vient s'ajouter à la grippe.
  • Pour les personnes souffrant de troubles cardiaques ou respiratoires, la grippe peut stimuler le trouble et en aggraver les conséquences.
  • Pour certaines personnes à risque, la grippe ou ses suites peuvent causer la mort.
  • Les personnes les plus à risque de mourir de complications liées à la grippe sont les personnes âgées, mais également les personnes dont le système immunitaire est affaibli par une maladie (comme le SIDA).
  • Les personnes souffrant d'une maladie pulmonaire chronique (asthme, emphysème, etc.) sont elles aussi plus susceptibles de décéder des suites de la grippe.
  • Les personnes en bonne santé, même si elles sont moins à risque de souffrir de complications liées à la grippe, devraient néanmoins demeurer vigilantes, car elles ne sont pas pour autant totalement à l'abri de telles complications.
  • Chaque année, plus de 4000 personnes meurent de la grippe au Canada. Il s'agit d'une infime minorité des personnes qui contractent le virus, mais ces chiffres nous rappellent que la grippe n'est pas un virus à prendre à la légère.

Quand consulter pour la grippe?

  • Si une forte fièvre (plus de 38,5 ˚C) persiste durant plus de trois jours.
  • Si on ressent des douleurs à la poitrine.
  • Si on est essoufflé même sans fournir d'effort physique.

Quels sont les mécanismes de la contagion?

  • La grippe est un virus très contagieux.
  • Les épidémies, voire les pandémies (épidémies qui se répandent dans le monde entier), ne sont pas rares.
  • Les individus atteints de la grippe sont contagieux environ 24 h avant l'apparition des premiers symptômes.
  • Les malades demeurent contagieux pendant environ une semaine en moyenne. Les enfants peuvent être encore contagieux plus de dix jours après l'apparition des symptômes.
  • La grippe se transmet par la salive, que ce soit par un contact direct ou par les gouttelettes de salive qui ne manquent pas d'être projetées dans l'air quand le malade éternue.
  • De façon générale, les mains et le visage du malade seront contaminés rapidement.
  • Le virus de la grippe peut survivre jusqu'à deux jours à l'air libre, sur les objets, par exemple. Pour éviter la contagion, il faut donc être très prudent et éviter de manipuler les objets de la personne infectée.

Quelques pandémies de grippe tristement célèbres...

  • La pandémie de grippe espagnole a provoqué une véritable hécatombe en 1918 et 1919 sur tous les continents, tuant entre 30 millions et 100 millions de personnes selon les sources. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, la grippe n'était pas originaire d'Espagne, bien que ce pays ait été largement atteint par la pandémie. Ce nom s'explique plutôt par des raisons politiques. Il s'agissait d'un virus de type A et de souche H1N1.
  • La grippe asiatique, un virus de type A et de source H2N2, a fait, quant à elle 2 millions de morts en 1957 et 1958.
  • En 1967, la grippe de Hongkong a fait plus de 1 million de morts.
  • Au début du 21e siècle, les spécialistes prédisaient une potentielle pandémie très mortelle de grippe aviaire (H5N1). Toutefois, cette pandémie n'a pas pris les proportions annoncées.

Comment traiter la grippe?

  • Il n'existe pas de traitement permettant de guérir la grippe à proprement parler, mais on a différentes façons d'en atténuer les symptômes.
  • Dans les cas où la fièvre occasionne un inconfort important, on peut utiliser des médicaments ayant des propriétés antipyrétiques, comme l'acétaminophène, pour la faire tomber. Ne donnez jamais d'aspirine aux enfants qui souffrent de la grippe, car elle peut entraîner un syndrome de Reyes potentiellement mortel.
  • Les individus très fragiles se font parfois administrer des antiviraux pour réduire les symptômes et les risques de complications. De façon générale, il est recommandé de consommer beaucoup de liquides : eau, jus, bouillons, etc.
  • Le repos est primordial.
  • Un humidificateur peut aider à éviter la déshydratation.

Comment prévenir la grippe?

  • Pendant la saison de la grippe, particulièrement s'il y a épidémie, il est recommandé de miser sur la prévention pour éviter d'être victime de la grippe.
  • L'hygiène est une composante importante de la prévention de base. On se lave les mains régulièrement, particulièrement si on fréquente les lieux publics.
  • Autant que possible, s'il y a épidémie, on fuit les lieux clos qui rassemblent beaucoup de gens (métro, cinémas, etc.).
  • On reste loin des personnes que l'on sait infectées jusqu'à ce que leurs symptômes aient complètement disparu.
  • Une bonne hygiène de vie permet de renforcer le système immunitaire : une bonne alimentation, une consommation modérée d'alcool, des heures de sommeil régulières et suffisantes, la pratique d'une activité physique et un niveau de stress bas contribueront à vous protéger.
  • La consommation de ginseng semble avoir des effets positifs sur le renforcement du système immunitaire.
  • Les médecins recommandent aux personnes à risque de recevoir le vaccin contre la grippe. Il est d'ailleurs administré gratuitement aux bébés de 6 à 23 mois, aux personnes âgées de 60 ans et plus, aux travailleurs du milieu de la santé ainsi qu'à ceux et celles qui souffrent de certaines conditions de santé qui accroissent les risques de complications.
  • Le vaccin contre la grippe doit être administré avant la saison de la grippe pour être efficace.
  • Son taux d'efficacité varie entre 70 et 90 %. Il ne protège aucunement contre la grippe aviaire.
  • Puisque le virus de la grippe évolue avec le temps, le vaccin doit lui aussi être repensé chaque année, ce qui explique en partie les taux d'efficacité variables.
  • Les gens ayant reçu le vaccin, mais qui contractent quand même la grippe, auront typiquement moins de symptômes et de complications que s'ils ne l'avaient pas reçu.
  • Depuis 2010, on peut recevoir un vaccin sans aiguille, par vaporisation. Bien qu'il soit efficace, il ne convient pas à tous et on doit obtenir une ordonnance pour le recevoir en raison des nombreuses contre-indications.

Saviez-vous que...?

En 2009, une véritable panique s'est emparée du monde entier lorsqu'on a annoncé l'imminence possible d'une pandémie de grippe A (H1N1), issue de la même souche que la terrible grippe espagnole. Selon les prédictions, cette grippe issue d'un virus ayant subi d'importantes mutations se révélerait particulièrement meurtrière.

Campagnes de communication, de prévention et de vaccination de masse ont coûté des millions de dollars aux gouvernements de plusieurs pays. Beaucoup de bruit pour rien? Les avis sont encore partagés, mais les chiffrent pourraient porter à le croire. Certes, la grippe A (H1N1), version 2009, a coûté la vie à près de 20 000 personnes selon les statistiques officielles.

Ce n'est pas rien, mais si on prend en considération que chaque année, entre 250 000 et 500 000 personnes meurent de la grippe saisonnière, le caractère « meurtrier » de la fameuse « grippe porcine » apparaît soudain beaucoup plus relatif. Et si la campagne de peur avait finalement été plus « virale » que la maladie elle-même?

Pour en savoir plus...

Ce site de l'Agence de santé publique du Canada vous permettra de savoir si une épidémie de grippe sévit ou s'apprête à sévir dans votre région... vous saurez ainsi qu'il est l'heure de prendre des mesures de prévention!

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi