Glaucome

Le glaucome est une maladie évolutive de l’œil qui survient lorsque le nerf optique est progressivement endommagé en raison d’une trop grande pression du liquide contenu dans le globe oculaire.

Le glaucome peut endommager de manière irréversible la rétine et le nerf optique et, à son stade le plus avancé, causer la cécité.

On distingue plusieurs sortes de glaucome : à angle ouvert, à angle fermé, congénital, secondaire, avec ou sans haute pression du globe oculaire.

Causes du glaucome

On ne connaît pas toujours les raisons exactes de l’apparition de l’apparition du glaucome, mais certaines causes sont souvent invoquées :

  • L’hérédité
  • Certaines caractéristiques anatomiques
  • Certaines maladies, comme le diabète, l’hypothyroïdie, des troubles cardiovasculaires, l’hypertension
  • Une autre maladie oculaire, comme la cataracte ou une forte myopie
  • La prise de certains médicaments

Qui est touché par le glaucome? Quels sont les facteurs de risque?

Certains facteurs augmentent les risques de souffrir de glaucome :

  • L’âge : les personnes de 60 ans et plus sont plus fréquemment touchées.
  • Le sexe : les femmes sont touchées plus fréquemment que les hommes, mais la maladie se développe plus rapidement et plus sévèrement chez les hommes.
  • Les personnes dont un membre de la famille proche a déjà souffert de glaucome.
  • Les personnes qui ont des troubles d’origine cardiovasculaire (hypotension, hypertension, troubles cardiaques).
  • Les personnes diabétiques.
  • Les personnes qui ont subi un traumatisme grave à l’œil (coup, choc).
  • Les personnes d’origine asiatique, africaine (et afro-américaines) et mexicaine.
  • Les personnes qui souffrent d’une autre maladie oculaire, ou d’hypothyroïdie.
  • Les personnes qui prennent des médicaments à base de corticostéroïdes).
  • Les fumeurs.

Contagion

Le glaucome n’est pas contagieux.

Les principaux symptômes du glaucome

Dans beaucoup de cas, le glaucome se développe très lentement (10 à 15 ans) et les lésions sont déjà irréversibles lorsque le diagnostic est finalement posé. Les signes du glaucome varient selon leur origine et leur sorte, mais ils incluent généralement un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • Glaucome à angle ouvert : faibles douleurs oculaires, maux de tête, vue embrouillée.
  • Glaucome à angle fermé : douleurs intenses, vision floue, nausées et vomissements, yeux rouges, halos colorés autour des lumières, cornée opaque, globe oculaire qui se durcit. Cette forme de glaucome se manifeste du jour au lendemain et représente une urgence médicale.
  • Glaucome congénital : sensibilité à la lumière, yeux qui coulent, iris flou. Le glaucome congénital est habituellement observé chez les nourrissons et les jeunes enfants.

Diagnostic du glaucome

Le glaucome est diagnostiqué au moyen de plusieurs examens oculaires avancés : mesure de la pression dans l’œil, mesure du champ visuel, examen du fond de l’œil, palpation du globe oculaire.

Chez les nourrissons, les examens sont faits sous anesthésie.

Possibles risques de complications

Un glaucome qui n’est pas diagnostiqué de manière précoce et pas traité adéquatement mène le plus souvent à la cécité permanente.

Traitement du glaucome

Les traitements du glaucome ne peuvent pas soigner les lésions oculaires déjà existantes, ils peuvent seulement empêcher la maladie de se développer et ralentir le processus. Plusieurs options sont envisageables, qui dépendent encore une fois de la sorte de glaucome en cause :

  • Collyre (gouttes)
  • Médicaments à prendre par voie orale
  • Traitement au laser
  • Chirurgie

Prévention du glaucome

Comme on ne sait pas toujours ce qui cause le glaucome, il n’est pas facile de prévenir son apparition. Notons toutefois que des examens oculaires réguliers (chaque année) après l’âge de 40 ans permettent de diagnostiquer précocement un début de glaucome, particulièrement lorsque les facteurs de risque (voir plus haut) sont présents.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires