Fracture

Une fracture est une cassure qui survient sur un os ou du cartilage dur, le plus souvent à la suite d’un traumatisme direct ou indirect (choc, chute, torsion.)

On distingue plusieurs sortes de fractures, entre autres :

  • Les fractures simples : l’os se brise à la suite d’un choc.
  • Les fractures spontanées : l’os se brise à cause d’une extrême fragilité due à une autre affection (par exemple, l’ostéoporose.)
  • Les fractures ouvertes : l’os brisé traverse la peau et est apparent.
  • Les fractures de fatigue : l’os se brise après de petits chocs qui se répètent sur une longue durée.
  • Les fractures de compression : lorsque le membre touché est « écrasé. »
  • Les fractures en « bois vert » : présentes chez les jeunes enfants. On appelle ainsi des fractures qui touchent tout l’os, mais dont l’une des surfaces reste intacte (comme un roseau plié.)

Les fractures des os peuvent toucher les tissus environnants : muscles, peau, nerfs, vaisseaux sanguins, etc.

Causes de la fracture

La cause la plus fréquente d’une fracture est un traumatisme :

  • Un accident
  • Un choc direct
  • Une chute
  • Un mouvement de torsion brusque
  • Une contraction musculaire

Il existe toutefois de nombreuses autres causes possibles :

  • L’ostéoporose
  • L’ostéomyélite
  • L’ostéomalacie
  • Une tumeur
  • Des kystes osseux
  • Le rachitisme
  • La ménopause

Qui est touché par la fracture? Quels sont les facteurs de risque?

N’importe qui peut avoir une fracture en cas de choc ou de chute. Les fractures qui ont une autre cause sont plus fréquentes chez :

  • Les femmes en période de ménopause,
  • Les personnes souffrant de maladies des os,
  • Les athlètes,
  • Les nouveaux nés, lorsque les manipulations sont difficiles à l’accouchement.

Contagion

Les fractures ne sont pas contagieuses.

Les principaux symptômes d'une fracture

Le tout premier symptôme d’une fracture est une intense douleur qui augmente rapidement lorsqu’on touche ou qu’on bouge le membre, mais il y en a plusieurs autres qui peuvent survenir (en tout ou en partie) selon les cas :

  • Gonflement
  • Contusion
  • Hématome, ecchymose
  • Os disloqué
  • Membre déformé ou déplacé
  • Membre engourdi
  • Impossibilité de bouger le membre touché
  • Saignement dans la région touchée
  • Perte de conscience

Les fractures sont plus fréquentes sur les os longs des membres (jambes, bras, doigts), mais tous les os peuvent subir une fracture, y compris le crâne et les os du visage.

Diagnostic

On peut soupçonner une fracture d’après les symptômes ci-dessus, particulièrement après un traumatisme, mais le diagnostic n’est confirmé qu’après une radiographie. Dans certains cas, il faut procéder aussi à un scanneur ou une scintigraphie.

Possibles risques de complications

Si elles sont très douloureuses, la majorité des fractures se soignent en quelques semaines ou quelques mois avec des soins adéquats et une immobilisation de la zone touchée. Il peut toutefois arriver que certaines fractures engagent le pronostic vital des personnes touchées.

C’est le cas notamment des fractures du crâne et du thorax qui peuvent perforer les organes (poumons, cœur, cerveau) et des fractures ouvertes qui font craindre une infection de l’os.

Traitement d'une fracture

Le traitement des fractures varie grandement selon la nature de la région touchée, s’il s’agit ou non d’une fracture ouverte, si la fracture engage le pronostic vital de la personne. Il inclut :

  • La réduction de la douleur
  • L’immobilisation totale de l’os touché : attelle, écharpe, plâtre, etc. dépendamment de la région
  • Traitement de la plaie ouverte, le cas échéant (points de suture, si nécessaire)
  • Chirurgie dans certains cas : il peut être nécessaire de consolider les os (au moyen de vis, clous, plaques, etc.), d’effectuer une greffe osseuse
  • Des séances de rééducation peuvent être nécessaires après le traitement pour retrouver le fonctionnement normal des articulations

Lorsque la fracture n’est pas causée par un traumatisme, mais par une maladie, il convient de traiter aussi cette dernière.

Prévention

Il n’est pas toujours évident de prévenir une chute et un accident… La seule manière consiste à :

  • Éviter le plus possible les situations potentiellement dangereuses
  • Aménager un environnement sécuritaire pour les jeunes enfants et les surveiller en tout temps
  • Porter des équipements de protection lors de la pratique de sports dangereux (protège-genoux, etc.)

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires