Épilepsie

L’épilepsie est une maladie chronique du système nerveux central. Elle se manifeste par des crises convulsives plus ou moins spectaculaires qui surviennent lorsque les cellules cérébrales subissent des décharges électrochimiques plus importantes qu’à l’habitude. Il est possible de vivre une crise s’apparentant à celles de l’épilepsie sans pour autant souffrir de cette maladie. Ce n’est que lorsque les crises sont récurrentes que la maladie est réellement qualifiée de chronique.

Certains scientifiques affirment que l’épilepsie n’est pas une maladie en tant que telle, mais plutôt l’un des symptômes qui peut être causé par une autre affection.

Causes de l'épilepsie

Dans plus de la moitié des cas, les causes impliquant l’épilepsie sont inconnues des spécialistes. De 10 à 15 % des personnes qui souffrent de crises d’épilepsie ont des antécédents familiaux : il y aurait donc une composante génétique, même si on sait que la maladie n’est pas héréditaire à proprement parler. D’autres causes possibles dans la survenue des crises ont été identifiées :

  • Un AVC
  • Un traumatisme cérébral
  • Une tumeur
  • Une méningite ou une encéphalite
  • Des troubles de la circulation sanguine dans le cerveau
  • Une intoxication à la drogue, l’alcool, les médicaments ou toute autre substance chimique
  • La démence (chez les personnes âgées)
  • Une fièvre très élevée (chez les jeunes enfants)

Qui est touché par l'épilepsie? Quels sont les facteurs de risque?

L’épilepsie est la maladie neurologique la plus fréquente après la migraine. Elle touche environ 1 % de la population nord-américaine.

Elle se manifeste le plus souvent :

  • Pendant l’enfance et/ou l’adolescence
  • Chez les personnes de plus de 65 ans

Chez les personnes qui y sont sujettes, certains facteurs augmentent les risques de subir une crise d’épilepsie :

  • Sevrage après une intoxication à l’alcool, la drogue ou les médicaments
  • Le manque de sommeil
  • Un stress psychique
  • L’hyperventilation
  • L’hypoglycémie
  • Une fièvre élevée (chez les enfants âgés de 6 mois à 4 ans environ)
  • Des stimuli lumineux ou acoustiques
  • La peur
  • Ne pas prendre ses médicaments antiépileptiques prescrits

Contagion

L’épilepsie n’est pas contagieuse.

Les principaux symptômes de l'épilepsie

Chez certaines personnes, la crise d'épilepsie est précédée de ce qu’on appelle une « aura » : c’est une sensation propre à chacun qui permet de déceler l’imminence de la crise. L’aura peut se manifester par une hallucination visuelle ou olfactive, une impression caractéristique ou une agitation, par exemple.

Les manifestations d’une crise d’épilepsie peuvent prendre plusieurs formes dont la gravité diffère. Tous les symptômes ne sont pas présents à chaque fois et certaines personnes n’ont que des symptômes « mineurs » sans jamais (ou très rarement) perdre connaissance :

  • Une perte de conscience, ou une conscience altérée (la personne semble éveillée, mais n’a plus de réactions)
  • Des convulsions
  • Une transformation des perceptions sensorielles
  • Une respiration bruyante
  • Des secousses musculaires violentes et saccadées
  • Des gestes involontaires : battements des paupières, mastication
  • Yeux révulsés
  • Traits du visage tirés
  • Arrêt respiratoire
  • Coloration bleue/rougeâtre du visage
  • Morsure de la langue, de l’intérieur des joues
  • Hyper salivation : formation d’écume sur les lèvres

Les crises d'épilepsie sont relativement spectaculaires, mais elles ne durent habituellement qu’une ou deux minutes en tout. Le pus souvent, le patient ne se rappelle de rien lorsqu’il revient à lui.

Diagnostic de l'épilepsie

Le diagnostic de l’épilepsie se base sur l’observation des symptômes (le témoignage des personnes ayant assisté à la crise est primordial) ainsi que plusieurs examens : IRM, tomodensitométrie, angiométrie, enregistrement de l’activité cérébrale, prise de sang, etc.

Il faut noter qu’une seule crise isolée ne permet pas de poser un diagnostic d’épilepsie chronique. Ce n’est que lorsque les crises surviennent à intervalles plus ou moins réguliers que l’on peut vraiment parler d’épilepsie.

Possibles risques de complications

La complication la plus sérieuse de l’épilepsie est ce que l’on appelle l’état de mal épileptique. Il s’agit d’une crise en continu de 20 minutes ou plus (ou de plusieurs crises très rapprochées qui ne permettent pas au patient de récupérer entre chacune d’entre elles.) Les personnes qui en souffrent courent le risque d’avoir des dommages irréversibles au cerveau ou même de décéder subitement.

De plus, les femmes risquent de mettre en danger leur vie ainsi que celles de leur fœtus (fausse couche) en cas de crise épileptique durant la grossesse.

Traitement de l'épilepsie

On ne peut pas guérir de l’épilepsie, même s’il arrive que les crises s’espacent de plus en plus, voire semblent disparaître. En cas de diagnostic d’épilepsie, le médecin prescrit des médicaments anticonvulsifs. Il en existe plusieurs sortes et tous ne conviennent pas à chaque personne. Il peut donc être nécessaire d’en essayer plusieurs avant de trouver celui qui convient.

Dans certains cas, l’épilepsie est traitée au moyen d’une chirurgie qui vise à détruire le foyer d’où provient la décharge initiale.

Prévention de l'épilepsie

On ne peut pas prévenir l’épilepsie, mais on peut éviter la survenue des crises convulsives :

  • En prenant les médicaments prescrits de manière régulière.
  • En évitant les situations qui peuvent provoquer une crise : forte consommation d’alcool ou de drogues, manque de sommeil, stimulation visuelle ou auditive excessive (jeux vidéo), stress, etc.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires