Entorse-foulure

On entend souvent dire que l'entorse et la foulure sont une seule et même sorte de blessure, mais plus ou moins sérieuse : la foulure serait « moins grave » que l’entorse. Pourtant, si les symptômes et les traitements adéquats sont assez proches, les deux blessures sont différentes et peuvent chacune être bénignes ou plus sérieuses.

Une foulure est un étirement ou un déchirement du muscle ou du tendon (le tissu qui relie le muscle à l’os).

Une entorse est un étirement ou un déchirement du ligament, le tissu qui relie entre eux les os dans les articulations.

Causes de l'entorse et de la foulure

Dans les deux cas, ce sont des mouvements brusques ou répétitifs qui peuvent causer la blessure. Par exemple :

  • Marcher sur un terrain accidenté.
  • Faire un faux mouvement brusque.
  • Exercer une trop forte pression sur une certaine partie du corps.
  • Faire une chute.
  • Sauter et retomber sur un côté du pied.
  • Faire un mouvement répétitif, par exemple dans une pratique sportive.
  • Etc.

Qui est touché? Quels sont les facteurs de risque?

Presque tout le monde souffre un jour ou l’autre d’une entorse ou d'une foulure. Toutefois, certaines personnes y sont plus souvent sujettes :

  • Les athlètes professionnels et amateurs
  • Les personnes en surpoids
  • Les personnes très sédentaires, en mauvaise condition physique
  • Les personnes âgées
  • Les personnes qui ont déjà subi des blessures aux articulations

De plus, certains facteurs augmentent les risques d’avoir une entorse ou une foulure :

  • Ne pas s’échauffer avant un entrainement
  • Avoir les muscles fatigués (à cause d’en entrainement trop intensif ou inadéquat, par exemple)
  • Utiliser de mauvais souliers pour l’activité
  • Soulever des objets lourds et/ou de la mauvaise manière (pendant un déménagement, par exemple)

Contagion

L'entorse et la foulure ne sont pas contagieuses.

Les principaux symptômes de l'entorse et la foulure

L'entorse et la foulure ont plusieurs symptômes en commun :

  • Enflure de la région touchée
  • Douleur plus ou moins intense
  • Ecchymoses et œdème (pas toujours présents)
  • Hématome (il survient habituellement dans les 12 heures après la blessure initiale)
  • Difficultés à bouger la région touchée (articulation ou muscle, selon la blessure)

Dans le cas d'une entorse sérieuse, on peut aussi entendre nettement le claquement du ligament touché.

Dans le cas d'une foulure, il est aussi courant d’expérimenter des spasmes musculaires.

Diagnostic de l'entorse et de la foulure

La grande majorité des entorses et des foulures sont bénignes et ne nécessitent pas de consultation médicale. Toutefois, lorsque les symptômes semblent empirer, il est préférable de voir un spécialiste. En cas de douleur intense, d’incapacité totale à bouger ou faire une pression la région touchée et d’ecchymoses très visibles, de sensation d’engourdissement dans la zone touchée, n’hésitez pas à consulter.

Le personnel médical établira son diagnostic après un examen physique et parfois une radiographie, une IRM ou une tomodensitométrie afin de déterminer l’étendue de la blessure et si un plâtre est nécessaire.

Possibles risques de complications

Les entorses récurrentes peuvent être à l’origine de la formation d’arthrose.

Traitement de l'entorse et de la foulure

Dans la plupart des cas, le traitement de l'entorse et de la foulure peut se faire sans passer par le personnel médical :

  • Appliquer de la glace
  • Comprimer la région avec une bande élastique afin de diminuer l’enflure
  • Élever la région touchée pour drainer les fluides et réduire la douleur
  • Se reposer
  • Ne pas faire subir de pression à la région touchée
  • Prendre des médicaments antidouleur (ibuprofène, acétaminophène, aspirine)
  • Appliquer localement des gels ou pommades

Une entorse ou une foulure légère prennent 2-3 jours à guérir, mais il faut tout de même attendre de 4 à 6 semaines avant de reprendre ses activités normales (sport, etc.)

Lorsque la blessure est plus sérieuse, le médecin envisagera peut-être la pose d’une attelle ou d’un plâtre afin d’immobiliser totalement la région touchée pendant 1 à 3 semaines.

Enfin, les blessures les plus graves (lorsque le tissu touché est entièrement déchiré) pourront nécessiter une chirurgie réparatrice.

Prévention de l'entorse et de la foulure

On n’est jamais à l’abri d’un choc ou d’une chute, mais certaines mesures simples permettent de réduire les risques de se faire une entorse ou une foulure :

  • Renforcer ses articulations en pratiquant régulièrement une activité physique.
  • S’échauffer avant une activité physique.
  • S’arrêter quand on est fatigué.
  • Avoir des souliers adaptés.
  • Maintenir un poids santé et avoir une alimentation équilibrée.
  • Éviter de courir sur des surfaces accidentées.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires