Empoisonnement du sang

prise de sang septicémie

Un empoissonnement du sang, également appelé septicémie est une infection bactérienne grave de la circulation sanguine.

Les causes

Elle peut commencer à partir d'une plaie infectée ou d'une infection survenue précédemment, et se déplacer très rapidement vers les organes.

Dans des conditions normales, le système immunitaire est capable de lutter contre des agents pathogènes venus de l'extérieur. Les infections qui en résultent sont des « infections locales ». La septicémie survient, sous forme d'infection grave de l'organisme, lorsque des germes pathogènes envahissent le sang, les voies lymphatiques et les organes de l'organisme.

Les symptômes

Les signes les plus communs de l'empoisonnement du sang sont :

  • Une accélération du rythme cardiaque
  • Des frissons
  • Une augmentation rapide ou le déclin de la température corporelle
  • Un rougissement de la peau
  • Une confusion mentale.

Lorsque l'intoxication est avancée, elle peut aussi causer une dangereuse dilatation des vaisseaux sanguins.

À ce stade, une accélération de la respiration est très courante. La pression artérielle peut baisser rapidement et provoquer le décès de la personne. Il est donc primordial de se rendre à l'hôpital  ou d'appeler une ambulance lorsque l'on souffre de ces symptômes.

Les maladies ou accidents responsables

Un empoisonnement du sang est causé par la présence de micro-organismes pathogènes et de leurs produits toxiques dans le sang. Une petite infection qui est négligée peut se propager à la circulation sanguine. Un empoisonnement du sang peut commencer par une infection de la dent, d'une voie urinaire ou des salmonelles.

Dans la majorité des cas, les agents pathogènes sont des virus, des bactéries ou des champignons. Lorsque l'organisme n'est plus capable de lutter contre une infection sur le plan local, les agents pathogènes peuvent envahir tout le corps via la circulation sanguine.

Causes fréquentes de septicémie

  • Pneumonie
  • Infections des voies urinaires et des organes génitaux
  • Infections des organes abdominaux
  • Infections des plaies et des tissus mous
  • Infections par cathéter
  • Infections du système nerveux central
  • Inflammations des valves cardiaques
  • Infections de la sphère ORL

Autres facteurs de risque

  • Faiblesse du système immunitaire en cas de leucémie, infection à VIH, chimiothérapie, chez des sujets très âgés ou affaiblis
  • Plaies étendues comme après des brûlures
  • Interventions chirurgicales

Symptômes fréquents

  • Douleur, rougeur, gonflement à l'endroit de l'infection
  • Sensation générale de maladie
  • Frissons et forte fièvre

A un stade plus tardif, les symptômes suivants peuvent s'y ajouter :

  • Confusion, vertige, syncope suite à l'hypotension
  • Respiration rapide
  • Rythme cardiaque rapide
  • Apathie, pâleur
  • Chute de tension avec apparition d'un état de choc = urgence médicale.

Prévention

Lorsque la septicémie est reconnue à temps et traitée de façon appropriée, les chances de guérison sont bonnes. En l'absence de traitement ou en cas de traitement trop tardif, la septicémie peut conduire très rapidement au dysfonctionnement de nombreux organes et, par la suite, au décès du patient.

Des antibiotiques sont, la plupart du temps, nécessaires pour tuer ou empêcher la propagation des bactéries. On utilise un antibiotique à large spectre au début, puis avec les analyses microbiologiques, on détermine l'antibiotique spécifique le mieux adapté.

Diagnostic

Il se base sur les symptômes et comprend des tests de laboratoire ainsi que des analyses microbiologiques qui permettent de déceler les bactéries, les virus et d'autres agents pathogènes.

Selon les cas, on procède des analyses d'urine, des expectorations, des selles. Pour déceler les foyers de septicémie on utilise différentes méthodes d'imagerie médicale comme la radiographie, les ultrasons, la tomographie par résonance magnétique (TRM), la tomographie computérisée (TC), mais aussi d'autres examens comme l'examen du fond de l'oeil, la ponction lombaire (prélèvement de liquide rachidien pour examen).

Traitement

Le traitement se fait à l'hôpital. Le choc septique ainsi que la déficience multiorganique exigent une surveillance stricte au département des soins intensifs.

Les antibiotiques

Ils sont administrés dès qu'il y a soupçon de septicémie, même avant que les agents pathogènes ne soient analysés et qu'un antibiotique ne soit testé.

Infusions et médicaments

Servent à stabiliser la circulation sanguine et empêcher un choc septique.

Élimination des foyers septiques

Elle est nécessaire afin d'empêcher la pénétration de nouvelles bactéries dans la circulation sanguine. Les exemples d'intervention chirurgicale sont :

  • Le curetage ou le drainage d'un abcès, d'un sinus maxillaire infecté, d'un foyer purulent de la plèvre.
  • L'ablation d'une vésicule biliaire purulente ou l'éloignement d'implants infectés (cathéter de la vessie ou de veines).

La ventilation mécanique

On l'utilise en cas d'insuffisance pulmonaire.

Dialyse

Opérée par le corps médical en cas de déficience rénale.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Catherine Morency

Vous aimerez aussi