Embolie pulmonaire

Une embolie pulmonaire est une obstruction par un caillot de sang de l’une des artères qui mène aux poumons. Elle survient lorsqu’un caillot formé le plus souvent dans les jambes, migre dans l’organisme et remonte vers les poumons.

Selon les cas, le caillot peut bloquer partiellement ou complètement l’artère. Des caillots de sang peuvent rester dans l’organisme très longtemps sans causer de problèmes majeurs, mais l’embolie survient de manière souvent très rapide et son issue peut être fatale si elle n’est pas traitée en urgence.

Causes de l'embolie pulmonaire

Dans la majorité des cas, les caillots de sang de l'embolie pulmonaire se forment dans les membres inférieurs à la suite d’une phlébite. De nombreuses causes internes ou externes peuvent expliquer la coagulation du sang et la formation de caillots dans les veines. Les plus courantes sont :

  • Une circulation sanguine ralentie à cause de varices
  • Un alitement prolongé à cause d’une maladie
  • Une immobilisation forcée, à cause d’un plâtre en cas de fracture
  • Une lésion causée par une blessure, une injection, la pose d’un cathéter
  • Une réduction de la fluidité du sang, par exemple à cause d’une grossesse, d’une chirurgie ou d’une anomalie génétique
  • Une coagulation anormale à cause de maladies

Qui est touché pr l'embolie pulmonaire? Quels sont les facteurs de risque?

L'embolie pulmonaire peut toucher tout le monde sans distinction d’âge et de sexe. Elle est toutefois plus fréquente chez :

  • Les personnes âgées
  • Les personnes dont un membre de la famille proche a déjà souffert d’embolie ou a eu de nombreux caillots de sang (même s’ils n’évoluent pas ensuite en embolie)
  • Les personnes qui doivent rester immobiles longtemps à cause d’une hospitalisation, d’une maladie, d’un long voyage en bus ou avion
  • Les femmes qui prennent la pilule ou un traitement hormonal à la ménopause, ou encore celles qui viennent d’accoucher ou de vivre un avortement
  • Les fumeurs
  • Les personnes qui sont aux prises avec un cancer
  • Les personnes qui viennent de subir une chirurgie importante
  • Les personnes qui souffrent d’hypertension artérielle
  • Les personnes obèses

Contagion

L'embolie pulmonaire n’est pas une maladie contagieuse.

Les principaux symptômes de l'embolie pulmonaire

Les symptômes de l’embolie pulmonaire surviennent de façon brusque et inattendue. Ils doivent être pris très au sérieux et traités de toute urgence :

  • Pouls accéléré
  • Accès de toux soudain
  • Les veines du cou gonflent
  • Intense douleur thoracique
  • Chute de tension artérielle
  • Crachats tâchés de sang
  • Étourdissement et perte de conscience
  • Forte transpiration
  • Sensation d’oppression, anxiété subite
  • Respiration rapide et sifflante
  • Foie gonflé et douloureux
  • Manque d’oxygène et sensation d’étouffement
  • Lèvres et extrémités des membres qui bleuissent

Diagnostic

Lorsque les symptômes de l’embolie pulmonaire apparaissent, il faut aller de toute urgence à l’hôpital. Plusieurs examens seront alors nécessaires afin de valider le diagnostic : une radio des poumons, une scintigraphie, une tomodensitométrie, des analyses sanguines, une IRM, une angiographie.
Possibles risques de complications

Lorsque le caillot obstrue complètement les poumons et que l’embolie pulmonaire n’est pas traitée à temps, elle est fatale.

Dans 1/3 des cas environ, la personne qui souffre d’embolie meurt par asphyxie avant d’avoir vu un médecin.

Traitement de l'embolie pulmonaire

Une intervention rapide en cas d’embolie pulmonaire est le seul traitement efficace. Celle-ci inclut :

  • La prise d’anticoagulants par injection et par voie orale
  • Des médicaments qui peuvent dissoudre rapidement les caillots
  • La prise d’oxygène

Dans les cas critiques, le personnel médical choisira d’aspirer le caillot à l’aide d’un cathéter ou par intervention chirurgicale d’urgence.

Prévention de l'emboie pulmonaire

Il peut arriver que l’embolie pulmonaire survienne de façon inattendue alors qu’on ne sait même pas que l’on a des caillots de sang qui circulent dans les veines. En ce cas, il n’y a pas vraiment de mesure préventive efficace.

Si on sait que l’on a des caillots de sang dans les membres, que l’on est sujet aux varices ou encore que des proches en ont déjà souffert, il est nécessaire de :

  • Prendre très sérieusement les médicaments anticoagulants prescrits, le cas échéant
  • Porter des bas de contention
  • Maintenir un poids santé et de saines habitudes de vie
  • Faire de l’exercice et être actif
  • Éviter les longues immobilisations

En voyage :

  • Marcher le plus souvent possible dans les allées du bus ou de l’avion
  • Boire beaucoup de liquide
  • Éviter l’alcool, la caféine et le tabac

 Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

 

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires