Dermatite

La dermatite est une maladie de la peau qui devient de plus en plus courante depuis une trentaine d’années, particulièrement dans les pays fortement industrialisés. Elle touche prioritairement les jeunes enfants, mais persiste parfois chez les adultes.

On l’appelle parfois eczéma atopique ou neurodermatite. La dermatite est une maladie inflammatoire chronique de la peau. Souvent héréditaire, elle se manifeste par une extrême sensibilité de l’épiderme menant à des plaques et boutons rouges et des démangeaisons inconfortables.

Causes de la dermatite

L’origine de la dermatite est encore mystérieuse et on ne sait pas encore ce qui la cause. Les médecins s’entendent pour dire qu’elle est souvent le résultat de plusieurs facteurs :

  • L’hérédité
  • Des allergies (nourriture, poils d’animaux, pollution, etc.)
  • Les conditions météorologiques (climats humides)
  • Le stress
  • Un mauvais système immunitaire

Qui est touché par la dermatite? Quels sont les facteurs de risque?

  • On estime que 10 à 20 % des nourrissons sont touchés par la dermatite, en général autour de 3-4 mois, mais parfois plus tard
  • Dans la majorité des cas, les symptômes disparaissent avant l’âge de 5 ans
  • La dermatite reste présente chez certains adolescents
  • Elle se retrouve aussi chez 1 à 3 % des adultes

La maladie est très souvent accentuée en présence de certains facteurs :

  • Allergies
  • Crises d’asthme
  • Rhinites
  • Transpiration excessive par grande chaleur
  • Peau très sèche

Contagion

La dermatite n’est pas contagieuse.

Les principaux symptômes de la dermatite

La dermatite apparaît par « poussées » : les symptômes peuvent donc disparaître pendant plusieurs mois, puis revenir sans qu’on s’y attende à n’importe quel moment, ils ressemblent beaucoup à ceux de l’eczéma :

  • Rougeurs
  • Peau qui pèle
  • Formations de croûtes (sur les joues, le cuir chevelu, le front, les bras, les jambes)
  • Formation de plaques comme les plaques d’eczéma
  • Rarement, la peau autour des yeux devient plus sombre
  • Démangeaisons

Lorsque les lésions sont très dérangeantes et que la personne atteinte se gratte beaucoup, cela peut causer une infection dont les symptômes sont :

  • Enflure
  • Rougeurs et douleurs intenses
  • Formation de pus

Diagnostic de la dermatite

La dermatite atopique est facile à diagnostiquer au moyen d’un examen physique et de questions spécifiques sur l’historique du patient ainsi que la présence d’éléments déclencheurs. En cas de première poussée chez un nourrisson, il est important de consulter un pédiatre rapidement afin d’éviter toute complication et savoir comment traiter la maladie.

Possibles risques de complications

Même si la dermatite est inconfortable, c'est une maladie habituellement bénigne. Il existe toutefois quelques complications indésirables :

  • Une surinfection : lorsque les plaques de dermatite sont purulentes, il peut arriver qu’elles soient colonisées par le staphylocoque doré, une bactérie. Il devient alors nécessaire de prendre des antibiotiques pour se débarrasser de l’infection.
  • Il arrive aussi parfois que le virus de l’herpès contamine les plaques. Un traitement antiviral est alors préconisé.
  • En cas de dermatite très sévère, on observe un retard de croissance chez les enfants touchés.
  • Quelques problèmes oculaires (cataracte) ont été observés.
  • Des troubles du sommeil chroniques accompagnent parfois la dermatite.

Traitement de la dermatite

Il existe plusieurs manières de traiter la dermatite, selon la gravité des symptômes :

  • Application de crèmes et pommades hydratantes pour éviter le dessèchement de la peau
  • Application de crème à la cortisone pour faire disparaître les lésions
  • Prise d’immunosuppresseurs
  • Prise d’antihistaminiques
  • Corticoïdes par voie orale
  • Photothérapie
  • Désensibilisation

Prévention de la dermatite

Puisqu’on ne sait pas toujours ce qui cause la dermatite, il est impossible de l’éviter totalement. Il est cependant possible de mettre en place des mesures simples qui permettent d’espacer les crises et ou de limiter leurs inconforts :

  • Ne pas se gratter
  • Éviter les éléments déclencheurs, lorsqu’on les connaît (aliment, animal, etc.)
  • Boire beaucoup d’eau
  • Hydrater régulièrement la peau
  • Préférer les vêtements en fibres naturelles
  • Ne pas surchauffer la maison (19 degrés semblent être une température idéale) et éviter les environnements trop chauds et/ou humides.
  • Ne pas trop couvrir les enfants.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires