Cystite

La cystite, plus connue sous son nom d’infection urinaire ou d’inflammation de la vessie, est une maladie infectieuse qui est causée par des bactéries dans 70 % des cas. Techniquement, le terme « cystite » est réservé aux infections de la vessie seule, mais il est communément utilisé pour parler des infections de tout le conduit urinaire, incluant la vessie, les reins, les uretères et l’urètre.

La cystite cause des douleurs très intenses.

Causes de la cystite

La cystite est presque toujours causée par des bactéries qui « colonisent » le système urinaire. Dans 80 % des cas, c’est une bactérie intestinale qui provient des matières fécales de la personne touchée.

Rarement, la maladie peut être causée par une maladie sexuellement transmissible, ou par une infection ailleurs dans le corps.

Qui est touché par la cystite? Quels sont les facteurs de risque?

Tout le monde peut souffrir de cystite, mais cette maladie touche néanmoins les femmes dans une plus grande proportion parce que leur conduit urinaire est plus petit que celui des hommes et les bactéries en cause peuvent atteindre la vessie plus rapidement. De plus, la morphologie féminine facilite l’accès des bactéries depuis l’anus jusqu’à l’orifice urinaire.

On estime que 20 à 40 % des femmes ont déjà souffert d’une cystite dans leur vie et qu’environ 3 % des femmes en ont au moins une chaque année.

Certaines personnes ont plus de risques de contracter une cystite :

  • Les hommes de plus de 50 ans qui ont des troubles de la prostate peuvent aussi être touchés par la cystite
  • Les nouveau-nés dont le système urinaire n’est pas encore mature ont parfois des infections urinaires (2 % des bébés), le plus souvent des petits garçons
  • Les femmes enceintes, à cause de la pression sur les voies urinaires et des changements hormonaux
  • Les diabétiques
  • Les personnes qui ont dû avoir une sonde dans l’urètre pour un examen médical
  • Les personnes âgées
  • Les personnes qui ont une malformation du système urinaire

Certains facteurs peuvent aussi augmenter chez les femmes les risques de souffrir de cystite :

  • Avoir des relations sexuelles fréquentes et intenses après une période d’abstinence
  • Utiliser un diaphragme (condom féminin)
  • Utiliser des spermicides
  • S’essuyer de l’arrière vers l’avant lorsqu’on va à la selle peut faire passer des bactéries depuis l’anus vers le conduit urinaire
  • Chez les hommes, le fait de pratiquer la sodomie sans condom peut aussi augmenter les risques de souffrir d’une infection urinaire

Contagion de la cystite

La cystite n’est pas contagieuse en tant que telle, mais elle peut se transmettre par contact direct avec certains germes lors d’un contact direct (pas sur une cuvette de toilette!).

Les principaux symptômes de la cystite

Les symptômes d’une cystite sont :

  • Douleurs et brûlures lorsqu’on urine
  • Envie irrépressible et fréquente d’uriner, mais seulement de petites quantités de liquide sont évacuées
  • Difficultés à uriner
  • Urine de couleur sombre
  • Présence occasionnelle de sang dans les urines
  • Incontinence nocturne
  • Crampes, douleurs dans le bas-ventre

Lorsque la cystite touche le système rénal, d’autres symptômes apparaissent :

  • Fièvre élevée
  • Frissons
  • Fatigue intense, faiblesse
  • Douleurs dans le bas du dos (au niveau des reins)
  • Nausées et vomissements

Diagnostic de la cystite

Il est important de consulter un spécialiste à l’apparition des premiers symptômes de la cystite, afin de l’empêcher de se propager au reste du système urinaire. En plus d’un examen physique complet, le médecin procèdera à une analyse d’urine, et envisagera dans certains cas une échographie et/ou une cystoscopie.

Possibles risques de complications

Une cystite qui est traitée dès les premiers symptômes ne cause habituellement pas de complications et disparait en quelques jours. Si l’infection n’est pas traitée, elle peut causer des problèmes aux reins, et parfois même une septicémie (infection du sang) ou une insuffisance rénale chronique.

Les femmes enceintes qui souffrent de cystite ont 1/3 de chance d’accoucher prématurément et de donner naissance à un bébé de faible poids.

Traitement de la cystite

Les cystites sont presque toujours traitées au moyen d’antibiotiques qui diffèrent selon l’origine de la maladie (MTS, troubles de la prostate, etc.) Les médicaments font disparaître les symptômes en 48 h environ, mais il faut suivre la prescription jusqu’à la fin pour éviter les récidives.

En attendant que les médicaments fassent effet, on peut prendre des analgésiques, placer des compresses chaudes sur les régions douloureuses, boire beaucoup d’eau.

Prévention de la cystite

Pour éviter les risques de cystite ou de récidives, il est important de :

  • Boire beaucoup d’eau quotidiennement (1,5 à 2 litres par jour)
  • Ne pas retenir ses envies d’uriner
  • Uriner rapidement après un rapport sexuel
  • Éviter le diaphragme, les spermicides, les déodorants génitaux
  • Préférer les douches aux bains
  • Se laver quotidiennement la région anale et génitale
  • Pour les femmes, s’essuyer toujours de l’avant vers l’arrière après avoir été à la selle

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires