Botulisme

Le botulisme est une maladie rare et paralysante qui peut être mortelle, causée par une intoxication due à une bactérie. Les toxines présentes dans la bactérie attaquent le système nerveux et peuvent créer des lésions permanentes.

Il existe 4 formes de botulisme :

  • Le botulisme alimentaire : le plus fréquent.
  • Le botulisme infantile : chez les nourrissons de moins d’un an.
  • Le botulisme par blessure : il survient lorsqu’une plaie ouverte est infectée par la bactérie.
  • Le botulisme par colonisation de l’intestin, chez les adultes qui souffrent déjà d’une maladie intestinale.

Causes du botulisme

La bactérie à l’origine s’appelle le Clostridium Botulinum et elle existe en plusieurs souches qui se développent le plus souvent dans les aliments, notamment :

  • Les aliments peu acides qui sont mis en conserve de manière inadéquate (maïs, haricots verts, asperges, betteraves, champignons, saumon, sauce à spaghetti, etc.)
  • Les jus peu acides (carotte) mal conservés.
  • Le miel (chez les nourrissons.)
  • Les pommes de terre cuites et conservées dans du papier d’aluminium.

La bactérie à l’origine du botulisme vit et se développe dans les aliments privés d’air, d’où sa présence plus fréquente dans les produits en conserve. Notons toutefois que ce sont les conserves domestiques (faites à la maison) plutôt que commerciales qui sont plus à même de contenir la bactérie en cause.

Qui est touché par le botulisme? Quels sont les facteurs de risque?

N’importe qui peut être touché par le botulisme. Bien que très rare, l’éclosion de la maladie est plus fréquemment observée chez les jeunes enfants qui consomment du miel (pasteurisé ou non) car si la bactérie y est présente, elle peut coloniser l’intestin immature des tout-petits. On l'observe aussi chez les personnes qui consomment des aliments mal conservés ou préparés sans respecter les règles d’hygiène alimentaire de base.

Toutefois, le botulisme reste une infection très exceptionnelle et on n’en dénombre qu’environ 1000 nouveaux cas par année, à l’échelle mondiale.

Contagion

Le botulisme n’est pas contagieux.

Les principaux symptômes du botulisme

Les symptômes du botulisme débutent entre 6 heures et 10 jours après la première exposition à la bactérie. Ils peuvent durer plusieurs mois, puis s’estomper lentement. Ils incluent, entre autres :

  • Des troubles de la vision
  • Des paupières tombantes
  • Une faiblesse musculaire
  • Des troubles digestifs : vomissements, nausées, douleurs abdominales, diarrhée, constipation
  • Des maux de tête
  • Une sécheresse des voies respiratoires (bouche, gorge, nez)
  • Des troubles d’élocution
  • Une déglutition difficile
  • Une insuffisance respiratoire
  • Une paralysie qui débute en haut du corps (bars, épaules) et descend progressivement vers le bas
  • Paralysie du cou (on ne peut plus bouger la tête) et du visage (disparition des expressions faciales)

Diagnostic du botulisme

Malgré sa rareté, le botulisme est une maladie très grave qui peut être fatale en une dizaine de jours si elle n’est pas diagnostiquée et traitée adéquatement.

Si les symptômes « habituels » d’une intoxication alimentaire sont rapidement suivis des symptômes nerveux et d’une insuffisance respiratoire, il convient de consulter en urgence un professionnel de la santé. Un examen physique complet ainsi que des tests permettent de détecter la présence de la bactérie dans le corps.

Possibles risques de complications

La plus grande complication liée au botulisme, c’est que survienne une paralysie du système respiratoire.

Traitement du botulisme

Lorsque le botulisme est découvert de manière précoce (avant le début des symptômes paralysants), il peut être traité à l’aide d’une antitoxine qui va empêcher le développement de ces symptômes, ce qui réduit les risques de complications.

Dans les cas graves, une intervention médicale d’urgence est nécessaire, souvent pendant plusieurs semaines : sois respiratoires intensifs, ventilation assistée.

Lorsque la bactérie a « colonisé » une blessure, une intervention chirurgicale est souvent nécessaire afin d’éliminer la source de la contamination.

Prévention du botulisme

Ce n’est qu’en adoptant des règles strictes d’hygiène alimentaire que l’on peut éviter une contamination par la bactérie qui cause le botulisme :

  • Ne pas conserver et/ou consommer des aliments cuits qui restent à température ambiante pendant plus de 4 heures.
  • Jeter les aliments dont les contenants dans lesquels ils sont conservés fuient, sont bosselés ou abîmés.
  • Respecter les recommandations d’hygiène lorsque vous faites des conserves maison (temps et température de cuisson, etc.)
  • Faire bouillir les aliments mis en conserve à la maison pendant au moins 10 minutes avant de les consommer.
  • Ne pas donner de miel ou de sirop de maïs aux enfants d’un an ou moins.
  • Toujours réfrigérer les conserves d’ail, herbes fraiches dans l’huile.
  • Ne pas consommer des pommes de terre (au four, notamment) qui sont conservées à température ambiante dans du papier d’aluminium.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires