Appendicite

L'appendicite est une maladie qui survient lorsqu'il y a inflammation de l'appendice. L'appendice est une petite excroissance de chair, en forme de doigt, qui prend naissance au point de jonction entre le gros intestin et l'intestin grêle. Il est situé dans le bas du ventre, sur le côté droit de notre abdomen.

L'appendicite est une maladie relativement fréquente (1 personne sur 15) et qui se traite facilement au moyen d'une petite opération chirurgicale. Toutefois, si elle n'est pas traitée à temps, elle peut devenir très sérieuse, voire fatale.

Causes de l'appendicite

L'appendicite survient lorsque l'appendice est obstrué par un corps étranger. Cela peut être :

  • Des matières fécales.
  • Du mucus.
  • Une excroissance ou un épaississement du tissu lymphoïde.

Lorsque l'appendice est obstrué, les germes et bactéries se multiplient, causant ainsi une infection. Plus rarement, il arrive que l'appendice soit bloqué par :

  • Un corps étranger : accumulation de pépins et /ou graines de fruits et légumes (pommes, raisins, etc.).
  • Une tumeur (presque uniquement chez les personnes âgées).

Qui est touché par l'appendicite?

N'importe qui peut avoir l'appendicite, quel que soit son âge. Il est impossible de « prévoir » cette maladie, car elle survient toujours à l'improviste, sans signes avant-coureurs. Toutefois, les statistiques démontrent que :

  • Les cas d'appendicite avant l'âge de 4 ans sont très rares.
  • Les hommes sont touchés un peu plus souvent que les femmes.
  • La grande majorité des cas d'appendicite survient entre 10 et 30 ans.

Contagion

L'appendicite n'est pas une maladie contagieuse.

Les principaux symptômes de l'appendicite

Le premier symptôme est évidemment la douleur abdominale :

  • Elle commence en général autour du nombril et dévie graduellement vers le côté droit du bas-ventre.
  • Le temps entre les premières douleurs et son summum est de 2 à 12 heures, selon les personnes.

Plusieurs autres symptômes se retrouvent fréquemment lors d'une appendicite :

  • Faible fièvre (environ 38 ˚C.)
  • Nausées
  • Vomissements
  • Constipation ou diarrhée
  • Perte d'appétit
  • Gaz et ballonnements
  • Abdomen rigide

Diagnostic de l'appendicite

Un examen méticuleux de l'abdomen ainsi que la présence des symptômes ci-dessus rend le diagnostic assez facile. Le personnel procèdera le plus souvent à une analyse sanguine et une radio pour identifier l'infection. Le médecin recommande généralement une analyse d'urine pour s'assurer qu'il ne s'agit pas plutôt d'une infection urinaire, dont les symptômes sont parfois similaires à ceux de l'appendicite.

Possibles risques de complications

Lorsque tous les symptômes apparaissent brutalement et sont accompagnés de frissons, de forte fièvre et d'une douleur dans tout l'abdomen, c'est signe que l'inflammation s'est déjà propagée dans le reste de la cavité abdominale, le péritoine. En ce cas, il faut se rendre rapidement aux urgences pour éviter des complications graves.

Le risque le plus important, c'est la péritonite : il est à craindre que l'appendice, plein de pus, se rompe et « explose » dans l'abdomen, déversant ainsi toutes les bactéries. En ce cas, il y de grands risques d'une infection généralisée dans l'abdomen, laquelle conduit souvent à une septicémie (infection du sang). Dans certains cas graves, la péritonite peut être fatale.

Traitement de l'appendicite

En cas d'appendicite, il faut procéder rapidement à l'ablation de l'appendice pour éviter les complications ci-dessus. On nomme cette opération chirurgicale une appendicectomie. C'est une opération bénigne qui ne dure généralement qu'une trentaine de minutes. Il est nécessaire de rester à l'hôpital 2-3 jours après l'opération.

Prévention de l'appendicite

Il n'existe pas vraiment de moyen de prévenir l'appendicite. Toutefois, certains chercheurs affirment qu'une alimentation saine et variée avec un apport suffisant en fibre favorise un bon transit intestinal, ce qui pourrait réduire les risques d'infection au niveau de l'appendice. Cette théorie n'est pas prouvée.

Saviez-vous que...

On estime que 10 à 15 % des opérations chirurgicales se font alors que l'appendice n'était pas infecté. Cela survient le plus souvent chez les enfants, dont la description des symptômes est parfois aléatoire. Toutefois, vu la gravité des complications qui peuvent suivre l'appendicite, les médecins ont tendances à procéder à l'opération au moindre doute.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

 

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires