Anévrisme

L’anévrisme est une dilatation progressive d’une artère ou d’une veine (plus rare). Au fur et à mesure que le sang passe dans l’artère, la dilatation augmente jusqu’à devenir une bosse puis une sorte de « poche. » L’anévrisme en soi n’est pas dangereux et ne cause pas de douleurs, mais il peut fragiliser la paroi de l’artère, menant dans certains cas à une fissure ou une entaille et à une hémorragie interne parfois fatale : c’est ce que l’on appelle une rupture d’anévrisme. Il existe plusieurs sortes d’anévrisme :

  • Cérébral : lorsqu’il est situé sur une artère de la boîte crânienne.
  • Aortique : sur l’artère du cœur (l’aorte).
  • Ailleurs : paroi du cœur, foie, bassin, etc.

Causes de l'anévrisme

Un anévrisme peut être causé par des facteurs internes :

  • Faiblesse congénitale des artères.
  • Présence de certaines maladies congénitales.
  • Calcification des artères.
  • Certaines maladies infectieuses (la syphilis, la salmonellose).
  • Il existe aussi des habitudes de vie et maladies ou traumatismes qui peuvent causer un anévrisme. Dans ce cas-là, on dit qu’il est acquis (voir les facteurs de risque).

Qui est touché par l'anévrisme? Quels sont les facteurs de risque?

Outre les causes héréditaires, il existe plusieurs facteurs qui multiplient les risques d’avoir un anévrisme :

  • Le tabagisme
  • L’alcoolisme chronique
  • Le surpoids et l’obésité
  • L’hypertension artérielle
  • Le diabète
  • Le cholestérol
  • La sédentarité
  • Le vieillissement
  • Le stress
  • La prise de certains contraceptifs

Contagion

L’anévrisme n’est pas contagieux.

Les principaux symptômes de l'anévrisme

Dans la majorité des cas, il n’y a pas de symptôme indiquant que l’on a un anévrisme. Les symptômes, lorsqu’ils surviennent, le font quand l’anévrisme est déjà très volumineux, annonçant ainsi sa rupture imminente. Ils varient selon le volume et la localisation de l’anévrisme.

Les symptômes liés à l’anévrisme cérébral sont :

  • Des céphalées (maux de tête).
  • Des troubles de l’audition, l’équilibre ou l’élocution.
  • Confusion et désorientation.
  • Strabisme
  • Nausées et vomissements.
  • Paralysie partielle du visage

Les symptômes liés à l’anévrisme thoracique sont très rares, mais ils comprennent :

  • Troubles respiratoires
  • Toux
  • Voix enrouée
  • Difficultés à avaler
  • Mauvaise circulation sanguine dans les bras et/ou le cerveau.

Les symptômes liés à l’anévrisme abdominal sont :

  • Douleurs intenses dans le dos
  • Pulsations dans l’abdomen
  • Douleurs dans les jambes
  • Mauvaise digestion (gaz, constipation, diarrhée)
  • Besoin constant d’uriner

Diagnostic de l'anévrisme

On estime que la plupart des personnes qui ont un anévrisme ne le savent pas. Le plus souvent, il est découvert par hasard lors d’un examen de routine, ou encore lorsqu’il a déjà éclaté.

Les symptômes annonçant un anévrisme cérébral menant plus souvent à une consultation médicale, cette forme particulière est plus fréquemment détectée à l’avance.

Possibles risques de complications

us grand risque, c’est que l’hémorragie interne causée par la rupture de l’anévrisme entraine une défaillance des organes environnants.
Dans le cas d’un anévrisme abdominal ou thoracique, les dommages causés sur des organes vitaux (les reins, par exemple) pourraient être fatals.

S’il s’agit d’un anévrisme cérébral, la rupture sera à l’origine d’un AVC, avec tous les symptômes qui y sont liés. Il est fatal pour 1/3 des personnes, et les autres doivent généralement en subir les séquelles (paralysie totale ou partielle, entre autres).

Traitement de l'anévrisme

Lorsqu’un anévrisme est détecté par hasard, le médecin envisagera des options différentes selon sa gravité et son volume, par exemple :

  • Surveiller l’évolution par des examens à intervalles réguliers
  • Des médicaments contre l’hypertension
  • Le traitement des problèmes de transit (en cas d’anévrisme abdominal)
  • La réduction des efforts physiques importants
  • Chirurgie

En cas de rupture d’anévrisme, il faut traiter de toute urgence par chirurgie.

Prévention de l'anévrisme

Les causes héréditaires et congénitales de l’anévrisme ne peuvent malheureusement pas être prévenues. Toutefois, les facteurs de risques acquis peuvent être largement diminués grâce à un mode de vie sain :

  • Activité physique régulière
  • Arrêt du tabagisme
  • Maintien d’un poids santé
  • Alimentation équilibrée
  • Consommation minimale de sel
  • Dans certains cas, prise de suppléments alimentaires (potassium)

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires