Anémie

L'anémie est une affection qui se manifeste par un manque de globules rouges dans le sang. Comme ce sont ces globules qui transportent l'oxygène dans l'organisme, une carence peut avoir des conséquences fâcheuses...

Les types d'anémie

Il existe plusieurs types d'anémie, dont voici les 5 principales :

  • Anémie ferriprive : carence en fer, la plus fréquente
  • Anémie à hématies falciformes : les globules rouges ont une forme de « faucille »
  • Anémie pernicieuse ou mégaloblastique : causée par un manque de vitamines B12
  • Anémie aplasique : lorsque la moelle osseuse ne produit plus de globules rouges
  • Anémie inflammatoire : qui survient lors de longues maladies

Causes de l'anémie

L'anémie n'est pas réellement une maladie, elle est plutôt la conséquence d'autres maladies ou problèmes qui influencent la production, la conservation ou la « qualité » des globules rouges dans le sang :

  • Des pertes de sang importantes (règles très abondantes, une maladie comme l'hémophilie, etc.)
  • Une incapacité du corps à produire assez de globules rouges (ou qui en produit des « mauvais »)
  • La destruction trop rapide des globules rouges existant, c'est-à-dire avant que le corps ne puisse les régénérer

Qui est touché par l'anémie? Quels sont les facteurs de risque?

Les personnes touchées par l'anémie varient grandement selon le type d'anémie.

Anémie ferriprive

  • Les nourrissons
  • Les femmes enceintes ou qui allaitent
  • Les adolescents en pleine crise de croissance

Anémie à hématies falciformes

Elle est héréditaire et est transmise par des parents porteurs du gène défectueux. Les enfants en sont atteints dès leur naissance. Elle touche plus particulièrement les personnes originaires de :

  • L'Afrique
  • L'Inde
  • Le Moyen-Orient

Anémie aphasique

C'est une forme d'anémie très rare qui peut toucher aussi bien les adultes que les enfants. Entre 2 et 12 personnes sur un million en sont touchées.

Anémie inflammatoire

Elle touche surtout les personnes atteintes de la tuberculose, de troubles rhumatologiques, du VIH, de maladies des reins ou du foie.

Contagion

L'anémie n'est pas contagieuse.

Les principaux symptômes de l'anémie

Certaines personnes atteintes d'anémie n'ont aucun symptôme, ou ceux-ci sont parfois si faibles qu'on ne les remarque pas... Pour les autres, voici une liste non exhaustive des symptômes à surveiller :

  • Fatigue
  • Épuisement fréquent
  • Souffle court
  • Vertiges
  • Maux de tête
  • Pieds et mains froids
  • Bourdonnements d'oreilles
  • Palpitations au coeur
  • Pâleur extrême (les lèvres et les ongles perdent leur couleur)
  • Perte de cheveux
  • Aggravation des problèmes cardiaques
  • Malaises fréquents
  • Irritabilité
  • Jaunisse
  • Urine très foncée
  • Chez les très jeunes enfants : retards de développement

Diagnostic de l'anémie

Le professionnel de la santé qui soupçonne une anémie prescrira un prélèvement sanguin pour connaître les taux d'hémoglobine dans le sang. En analysant le nombre et la forme des globules rouges et blancs ainsi que les plaquettes, le médecin sera en mesure de trouver les causes de l'anémie. Les taux normaux doivent se situer entre 120 et 160 g/l pour les femmes et entre 140 et 180 g/l pour les hommes.

D'autres tests pourraient ensuite être nécessaires afin de découvrir les maladies sous-jacentes qui pourraient causer l'anémie.

Possibles risques de complications

Comme ce sont les globules rouges qui distribuent l'oxygène dans le sang et récupèrent les déchets (dioxyde de carbone), une insuffisance ou un mauvais fonctionnement de ces globules peut entrainer un mauvais fonctionnement de certaines parties du corps par manque d'oxygène. Si l'anémie n'est pas traitée, des dysfonctionnements chroniques peuvent survenir pour certains organes.

Dans le cas de l'anémie pernicieuse (manque de vitamines B12), des conséquences neurologiques ont pu être observées.

Traitement de l'anémie

Dans tous les cas, le médecin cherchera à traiter tout d'abord la maladie sous-jacente qui est à l'origine de l'anémie.

Pour une anémie causée par des carences, cela pourrait être des suppléments de fer, des suppléments de vitamines B12 et d'acide folique et/ou un réajustement du régime alimentaire.

Dans le cas d'importantes pertes de sang chez certaines jeunes femmes (règles trop abondantes), le médecin pourrait recommander un traitement hormonal afin de stabiliser son cycle.

Dans certains cas d'anémie sévère, il faut envisager des transfusions sanguines, et même des opérations chirurgicales.

Prévention de l'anémie

Les types d'anémie les plus communs peuvent être évités grâce à un régime alimentaire adapté. Voici quelques conseils pour ne pas expérimenter de carences en fer et/ou certaines vitamines :

  • Consommez des aliments riches en fer (céréales, foie, légumineuses, tofu, légumes verts, poissons, fruits secs, viande rouge maigre).
  • Mangez et buvez des aliments riches en vitamine C parce qu'ils aident votre corps à absorber le fer (oranges, fraises, brocoli, etc.).
  • Ne prenez pas de thé ou de café en même temps que les repas : la caféine peut bloquer votre absorption de fer.
  • Les enfants de moins d'un an ne devraient pas consommer de grande quantité de lait de vache (préférez une formule additionnée de fer, ou assurez-vous qu'ils consomment assez de fer dans le reste de leur alimentation.

 

 

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires