Andropause

Ce que l’on appelle communément l’andropause est un peu le pendant masculin de la ménopause chez les femmes. Toutefois, il ne s’agit pas d’un syndrome qui est globalement reconnu dans le monde scientifique et médical.

L’andropause, contrairement à la ménopause qui touche toutes les femmes sans exception, ne se manifeste que chez une très infime proportion d’hommes, d’où les réticences du monde médical à la reconnaître comme un trouble qui est réellement lié au vieillissement masculin. Il s’agit plutôt selon les spécialistes d’un trouble assez rare qui se manifeste dans certains cas isolés. Les hommes touchés le sont habituellement entre 45 et 65 ans et la baisse de testostérone entraine certains troubles physiques et psychologiques.

Causes de l'andropause

En tout premier lieu, l’andropause est causée par une baisse trop importante des taux de testostérone dans le sang. Cette hormone qui est à l’origine de toutes les spécificités masculines (voix grave, barbe et pilosité, masse musculaire, etc.)

Malgré cette baisse de testostérone qui entraine des symptômes spécifiques, le système reproductif n’est pas touché et la production des spermatozoïdes reste possible.

D’autres causes secondaires (mais liées à la précédente) sont aussi possibles :

  • Diminution de certaines cellules qui sont dans les testicules (cellules de Leydig),
  • Diminution de l’hormone lutéinisante (LH),
  • Diminution de du nombre de « récepteurs » à la testostérone.

Qui est touché par l'andropause? Quels sont les facteurs de risque?

Ce sont les hommes à partir de 45 ans environ qui peuvent souffrir d’andropause. Il n’existe pas encore d’études fiables pouvant déterminer si certains sont plus à risque que d’autres, mais les facteurs suivants semblent associés à une baisse du taux de testostérone :

  • Certains médicaments (antipsychotiques, antiépileptiques, narcotiques)
  • L’obésité abdominale et le surpoids
  • Le stress chronique
  • Le diabète et autres maladies du métabolisme
  • Une forte consommation d’alcool et/ou de cannabis
  • Une maladie hépatique
  • Le cholestérol

Contagion

L’andropause n’est pas contagieuse.

Les principaux symptômes de l'andropause

Il existe trois symptômes principaux qui permettent d’identifier l’andropause :

  • Une diminution de la fréquence des érections matinales
  • Une baisse de libido
  • Une impossibilité à avoir et maintenir une érection lors des rapports sexuels

D’autres symptômes secondaires peuvent également être présents chez certains hommes, en tout ou en partie :

  • Déprime passagère
  • Fatigue
  • Baisse d’énergie
  • Manque de force
  • Insomnie
  • Chaleurs
  • Trouble de la mémoire
  • Incapacité à se concentrer
  • Augmentation de graisse abdominale

Diagnostic de l'andropause

Plusieurs des symptômes que l’on associe à l’andropause peuvent être liés au vieillissement normal, ou encore être causés par une autre maladie. Par conséquent, en plus de l’examen physique et du questionnaire approprié, votre professionnel de la santé procèdera à des analyses sanguines et à divers tests afin de déterminer le trouble (ou l’invalider.)

Possibles risques de complications

Les complications possibles liées à l’andropause sont :

  • La hausse des risques de maladies cardiovasculaires
  • L’ostéoporose

Traitement de l'andropause

Le seul traitement possible en cas de diagnostic d’andropause, c’est l’hormonothérapie : on prescrit aux hommes touchés de la testostérone soit par gélules, injections, timbres ou un gel corporel.

Toutefois, plusieurs effets secondaires sont possibles suite à ce traitement (des études sont encours à ce sujet), notamment :

  • Cancer du sein (oui, même chez les hommes) ou de la prostate
  • Risques accrus d’AVC
  • Problèmes hépatiques (foie)
  • Apnée du sommeil

Prévention de l'andropause

Il n’existe pas de moyen connu de réduire les risques de souffrir d’andropause. Toutefois, comme c’est souvent le cas, un mode de vie sain incluant une activité physique régulière, une alimentation équilibrée et une consommation modérée d’alcool permet de maintenir la santé hormonale et donc d’influencer les taux de testostérone dans l’organisme.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires