Amygdalite

Appelée aussi angine (ne pas confondre avec l'angine de poitrine, qui est une maladie cardiaque), l'amygdalite est une infection de la gorge, d'origine virale ou bactérienne. En fait, le terme « angine » est générique et regroupe plusieurs maladies de la gorge (laryngite, pharyngite, épiglottite, amygdalite.) Dans le cas qui nous intéresse, l'infection concerne les amygdales, qui sont des ganglions lymphatiques situés au fond de la gorge.

Leur rôle consiste à lutter contre les infections en produisant des anticorps. Toutefois, il arrive qu'elles-mêmes se retrouvent infectées en tâchant « d'interdire le passage » à certains virus ou bactéries.

Causes de l'amygdalite

Il existe trois facteurs principaux qui peuvent causer l'amygdalite :

  • Une infection par des streptocoques de type A (7 cas sur 10)
  • Certains virus respiratoires, comme ceux du rhume et de la grippe
  • Le virus de la mononucléose infectieuse

Qui est touché par l'amygdalite?

Les personnes les plus fréquemment touchées par l'amygdalite sont les enfants âgés de 3 à 7 ans. En effet, leurs amygdales sont généralement plus volumineuses que celles des adultes et des enfants plus âgés. De plus, ils sont plus souvent exposés aux virus et bactéries à l'origine de la maladie et leur système immunitaire est moins bien développé.

Cependant, l'amygdalite est également possible chez certains adolescents et adultes.

Quels sont les facteurs de risque?

Comme pour toutes les maladies, certains facteurs peuvent favoriser l'amygdalite :

  • Être fumeur ou fréquemment exposé à la fumée secondaire
  • Fréquenter des lieux « à risque » : écoles, garderies, hôpitaux, etc.
  • Être souvent en présence d'irritants chimiques (produits ménagers, pesticides, etc.)
  • Avoir un système immunitaire faible à cause d'une autre maladie (VIH, diabète, cancer, etc.)
  • Présenter des infections chroniques du système respiratoire : sinusites, bronchites, etc.

Contagion de l'amygdalite

L'amygdalite d'origine bactérienne, la plus courante, est extrêmement contagieuse. Elle se passe par contact direct ou indirect (projection de gouttelettes infectées) avec les sécrétions respiratoires d'une personne porteuse.

Si elle n'est pas traitée avec des antibiotiques, l'amygdalite causée par les streptocoques peut rester contagieuse jusqu'à trois semaines après l'apparition des premiers symptômes. Par contre, on estime que le risque de contagion devient quasi nul après 24 heures de traitement aux antibiotiques.

Les principaux symptômes de l'amygdalite

Qu'elle soit d'origine bactérienne ou virale, l'amygdalite est caractérisée par les mêmes symptômes :

  • Des maux de gorge
  • Des maux d'oreille
  • Des amygdales gonflées et très rouges, ou parsemées de points blancs plus ou moins gros (du pus)
  • Des vomissements
  • De la fièvre élevée
  • Un malaise généralisé
  • Des maux de tête
  • Une sensibilité des ganglions lymphatiques du cou
  • Une voix enrouée
  • Une mauvaise haleine
  • Des douleurs lorsqu'on avale
  • Une gêne respiratoire

Diagnostic de l'amygdalite

L'amygdalite est relativement facile à détecter par un médecin, mais c'est son origine (virale ou bactérienne) qu'il convient surtout de connaître afin de prescrire le traitement adéquat. Pour cela, le personnel médical procède généralement à un test très rapide sur place (bande antigénique) ou à une culture de gorge (réponse après 24-48 h)

Possibles risques de complications

La majorité des amygdalites se soignent en 5 à 7 jours. Toutefois, dans certains cas rares, les infections d'origine bactérienne peuvent causer des complications :

  • Sinusites
  • Otites
  • Abcès dans la gorge
  • Inflammation des reins
  • Rhumatismes articulaires aigus

Traitement de l'amygdalite

L'amygdalite d'origine bactérienne est traitée avec des antibiotiques. Il est bien important de prendre les médicaments comme le médecin les a prescrits et surtout de ne pas les arrêter avant la date prévue, même si les symptômes semblent avoir disparu.

Pour les autres types d'amygdalites, on ne peut traiter que les symptômes (maux de tête, fièvres, etc.) à l'aide d'acétaminophène ou d'ibuprofène.

De plus, certains trucs maison peuvent également aider à soulager les symptômes :

  • Boire beaucoup
  • Placer un humidificateur dans la chambre
  • Sucer des pastilles pour la gorge
  • Manger des sucettes glacées (le froid soulage la douleur)
  • Faire des gargarismes d'eau salée
  • Faire des tisanes maison de jus de citron sucrées au miel

Dans le cas d'amygdalite à répétitions, le médecin pourrait recommander l'ablation des amygdales. C'est une chirurgie mineure qui demande moins de 24 h d'hospitalisation. Très fréquente il y a quelques dizaines d'années, elle n'est maintenant utilisée qu'en dernier recours.

Prévention de l'amygdalite

Pour éviter la propagation des virus ou des bactéries à l'origine de l'amygdalite, il est primordial de :

  • Se laver fréquemment les mains avec du savon
  • Se couvrir la bouche et le nez en cas de toux ou d'éternuements
  • Éviter les atmosphères trop sèches (en utilisant un humidificateur, ou en posant simplement un verre d'eau sur le radiateur)
  • Désinfecter fréquemment les jouets, poignées de portes, robinets, etc.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

 

Vous aimerez aussi

Commentaires