Aérophagie et ballonnements

Aérophagie, ballonnements, gaz, météorismes ou flatulences... Tous ces termes désignent une affection très courante qui n'est, la plupart du temps, pas très sérieuse, mais malgré tout souvent dérangeante! Il s'agit en fait d'une accumulation de gaz dans le système digestif (intestins, estomac).

Selon les cas, cela peut être de l'air avalé par la bouche, ou encore des gaz qui sont produits directement par le système digestif lors de la digestion des aliments. Lorsque l'on parle d'aérophagie, on fait généralement référence à des gaz expulsés par la bouche (rots), alors que les ballonnements ont pour effet secondaire principal les gaz expulsés par voie rectale (les « pets » en langage familier).

Causes de l'aérophagie et des ballonnements

Diverses causes peuvent être à l'origine de l'aérophagie et des ballonnements :

  • Fermentation de certains aliments dans le système digestif : les légumineuses, certains légumes dans la famille des choux, aliments très sucrés, etc.
  • Constipation ou diarrhée
  • Intolérance au lactose
  • Grande quantité d'air avalé par la bouche : par exemple, si l'on parle en mangeant, si l'on consomme beaucoup de boissons gazeuses ou de gomme à mâcher
  • Intestin paresseux
  • Stress
  • Certaines maladies (maladie de Crohn, colite ulcéreuse, reflux gastro-oesophagien...)

Qui est touché par l'aérophagie et les ballonnements?

En règle générale, tout le monde sera touché par les symptômes de l'aérophagie et des ballonnements à un moment ou à un autre... Cependant, certaines personnes sont susceptibles d'en souffrir plus fréquemment que les autres :

  • Les femmes enceintes
  • Les personnes qui pratiquent des sports d'endurance à haut niveau
  • Celles qui ont des maladies chroniques comme le diabète, la migraine ou des maladies gastro-intestinales diagnostiquées
  • Celles qui sont facilement anxieuses, stressées ou en dépression
  • Celles qui consomment beaucoup d'alcool
  • Celles qui sont très sédentaires
  • Celles qui ont une alimentation peu équilibrée

Contagion

Ce n'est pas une maladie contagieuse.

Les principaux symptômes

Les symptômes de l'aérophagie et des ballonnements sont le plus souvent très évidents pour ceux qui en souffrent :

  • Douleurs abdominales plus ou moins fortes
  • Sensation d'avoir le ventre gonflé
  • Éructations fréquentes
  • Vents et flatulences (pets)
  • Perte d'appétit
  • Constipation et/ou diarrhée
  • Gargouillis et borborygmes dans l'abdomen

Diagnostic

À moins de symptômes très sérieux et fréquents, il est plutôt rare de consulter un médecin en cas d'aérophagie et de ballonnements, justement parce que c'est très fréquent.

Toutefois, si les symptômes deviennent dérangeants au point de nuire à la vie quotidienne, une visite chez le médecin permettra de vérifier quelle est l'origine des troubles et de proposer un traitement adéquat si nécessaire.

Possibles risques de complications

Même s'ils sont souvent incommodants, l'aérophagie, les ballonnements et les troubles digestifs sont rarement dangereux. S'ils semblent particulièrement fréquents, il peut être nécessaire de changer son mode de vie et d'alimentation.

Toutefois, certains symptômes peuvent être le signe d'une maladie plus sérieuse. Il ne faut pas les négliger et consulter au plus vite un médecin si les troubles occasionnés sont récurrents et accompagnés de :

  • Présence de sang dans les selles
  • Fièvre et frissons
  • Vomissements
  • Douleurs aigües et crampes abdominales
  • Perte de poids
  • Gonflement des jambes et prise de poids

Traitement de l'aérophagie et des ballonnements

Si les symptômes sont causés par une maladie, le médecin prescrira une médication adaptée.

S'il s'agit tout simplement de petits troubles digestifs normaux, les médicaments sont la plupart du temps inutiles. Il existe toutefois des comprimés à base de charbon activé ou de siméthicone (Gaz X, entre autres) qui réduisent considérablement les ballonnements et la production de gaz. Offerts en vente libre, ces médicaments doivent être pris à raison d'un comprimé avant le repas qui occasionnera probablement les inconforts (par exemple, un bon chili!).

Prévention

Dans la grande majorité des cas, les symptômes de l'aérophagie et des ballonnements peuvent être totalement ou partiellement évités en adoptant un mode de vie et d'alimentation sain :

  • Pratiquer une activité sportive régulière.
  • Éviter les repas trop gras et copieux : il ne faudrait jamais se dire « ouf, j'ai trop mangé » en sortant de table.
  • Tâcher de découvrir quels sont les aliments déclencheurs et éviter de les consommer trop fréquemment.
  • Limiter la consommation de boissons alcoolisées.
  • Consommer assez de fibres alimentaires.
  • Faire tremper les légumineuses au moins 24 h avant de les faire cuire.
  • Manger lentement en prenant le temps de mastiquer.
  • Marcher 15-20 minutes après les repas.
  • Boire suffisamment d'eau (1,5 l /jour)
  • Préférer plusieurs petits repas espacés dans la journée.
  • Faire de la relaxation, du yoga ou de la méditation.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires