Acouphène

L'acouphène est une sensation auditive, des bruits parasites que l’on entend sans qu’ils existent réellement. Les « bruits » sont différents selon les personnes : sifflements, bruits de moteur, bourdonnements, tintement, etc. Les bruits peuvent être ressentis dans une seule ou dans les deux oreilles. Parfois, la personne a l’impression qu’ils « résonnent » dans toute la tête. Au Québec, on estime qu’environ 700 000 personnes souffrent d’acouphène, dont 10 % à un stade assez sévère.

L'acouphène peut se produire de manière occasionnelle, intermittente ou chronique. Il peut aussi apparaître et disparaître comme il est venu sans que l’on trouve d’explication. Selon leur intensité et leur fréquence, l'acouphène peut réellement nuire à la qualité de vie des personnes qui en souffre. Il est parfois associé à une surdité totale et partielle, mais pas obligatoirement. On distingue deux sortes d’acouphène :

Types d'acouphène

L'acouphène objectif 

Il s’agit d’un bruit réel et mesurable qui se produit dans l’oreille elle-même à cause d’une anomalie comme une malformation vasculaire, des spasmes musculaires ou encore des lésions à l’oreille interne. Cet acouphène est rare et généralement traitable assez facilement une fois que l’on a découvert le problème sous-jacent à son origine.

L'acouphène subjectif

Il représente 95 % de tous les cas diagnostiqués. Audible uniquement par la personne atteinte, cet acouphène est souvent difficile à traiter.

Causes de l'acouphène

L'acouphène est un signe qu’il y a une déficience dans le système auditif. Bien souvent, il se développe après un traumatisme sonore (déflagration, exposition répétée aux bruits) ou encore lorsque l’audition de la personne commence à baisser. Il n’existe pas de cause unique pouvant expliquer ce trouble, mais les chercheurs en ont isolé plusieurs qui diffèrent selon les personnes :

  • Le vieillissement
  • L’exposition fréquente à des bruits excessifs
  • Un conduit auditif obstrué (par un bouchon de cérumen)
  • Une blessure à la tête ou au cou
  • Certaines maladies : otites à répétition, otosclérose, maladie de Ménière, infections, etc.
  • La prise de certains médicaments
  • Des spasmes musculaires ou des problèmes vasculaires dans la région de l’oreille interne
  • Des changements biochimiques internes causés par des maladies comme l’anémie, le diabète, l’hypertension, des problèmes liés à un mauvais fonctionnement de la glande thyroïde
  • Des changements hormonaux
  • Le stress
  • Etc.

Qui est touché?

Les personnes les plus à même d’avoir de l'acouphène est :

  • Les personnes âgées (60 ans et plus)
  • Les hommes
  • Les personnes qui sont fréquemment exposées au bruit : ouvriers, camionneurs, soldats, musiciens, mécaniciens, etc
  • Les personnes qui fréquentent régulièrement ou travaillent dans des discothèques
  • Les personnes qui écoutent beaucoup de musique à un volume élevé

Contagion

Ce n’est pas une maladie contagieuse.

Les principaux symptômes de l'acouphène

Les symptômes de l'acouphène est, dans la grande majorité des cas, perceptibles uniquement par la personne qui en souffre. Ce sont des bruits inaudibles pour les tiers :

  • Bruissements
  • Chuintements
  • Bruits de cigale
  • Vrombissements
  • Pulsations
  • Bruits de l’eau qui coule ou des gouttes qui tombent
  • Claquements et cliquetis
  • Etc.

Dans certains cas, l'acouphène est également accompagné d’autres symptômes :

  • Nausées
  • Somnolence et troubles du sommeil
  • Vertiges
  • Douleurs et pressions dans les oreilles
  • Perte d’audition
  • Intolérance aux bruits forts

Diagnostic

Les deux tiers des personnes qui ont de l'acouphène ne consultent pas, car les bruits sont peu fréquents et très occasionnels. Toutefois, lorsque l'acouphène dérange au point de nuire à la vie quotidienne (troubles du sommeil, manque de concentration, etc.), il est nécessaire de voir un médecin spécialiste (ORL) afin d’essayer de déterminer les causes possibles. Le personnel médical procèdera généralement à un test d’audition et à une IRM, parfois à une tomodensitométrie.

Une fois déterminée la cause de l'acouphène, le médecin pourra essayer de traiter le trouble qui le cause, ce qui permettra peut-être d’éliminer les « bruitages. »

Malheureusement, dans de nombreux cas, les tests ne détectent pas de malformation ou de maladies et il devient alors nécessaire pour le patient de trouver des moyens de minimiser la portée de l'acouphène, sans pour autant parvenir à les éliminer totalement.

Possibles risques de complications

L'acouphène en lui-même n'est pas dangereux. Cependant, il peut devenir insupportable au point de causer de réelles douleurs à la personne qui en souffre.

Les patients connaissent des pertes de concentration, des troubles du sommeil, de l’irritabilité et une baisse de la qualité de vie. Dans certains cas extrêmes, l'acouphène peut mener à un état dépressif.

Traitement de l'acouphène

Étant donné que l'acouphène peut être causé par une grande quantité de maladies ou situations précises, c’est uniquement en traitant ces dernières que l’on peut les éliminer. Parfois, lorsqu’il est impossible de déterminer l'origine, il existe tout de même certains moyens de réduire l’inconfort qui y est lié.

Parmi ces différents moyens, on retrouve :

  • Une modification de la médication (lorsque celle-ci est à l’origine de l'acouphène).
  • L’utilisation d’un appareil générateur de « sons blancs » : c’est un appareil qui diffuse dans l’oreille un très léger son (comme une fréquence de radio) et qui masque l’acouphène.
  • Lorsque la perte d’audition est à l’origine de l’acouphène, des prothèses auditives sont généralement très efficaces pour réduire les « bruits ».
  • Certains médicaments peuvent parfois soulager les patients, mais les résultats sont imprévisibles et peu efficaces.

Prévention

La meilleure façon de prévenir l’apparition de l'acouphène, c’est d’éviter l’exposition trop fréquente aux bruits élevés et moyennement élevés. Lorsque cela est impossible (par exemple, lorsque les bruits sont permanents au travail), il est recommandé d’utiliser des bouchons de cire ou de mousse, ou des écouteurs protecteurs.

De plus, il est préférable de ne pas consommer sur de longues périodes de grandes quantités d’anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène et l’acide acétylsalicylique (aspirine).

Saviez-vous que...

Certaines personnes n’entendent pas des bruits, mais plutôt des voix ou de la musique. Dans ce cas, on ne parle plus d’acouphène, mais d’hallucination auditive.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Vous aimerez aussi

Commentaires