Guide des vaccins

Découvrez tous les vaccins recommandés pour les enfants, les adultes et les voyageurs. Cette bible de la vaccination vous indique aussi les effets secondaires reconnus des différents vaccins, tels que le vaccin contre la grippe, le vaccin contre la varicelle, celui pour la rougeole et celui contre les hépatites (A,B et C).

Ce tableau vous sera particulièrement utile pour planifier le calendrier de vaccination de bébé de même que celui de vos vaccins de voyage.

Vaccins infantiles

  • Diphtérie
  • Nom du vaccin Les maladies qui y sont associées L’âge de l’injection et rappel (s) Effets secondaires possibles
    Vaccin Bacille de Calmette-Guérin (BCG) Tuberculose On estime jusqu'à 78 % l'effet protecteur du bacille de Calmette-Guérin contre la tuberculose miliaire (disséminée) ou méningée chez les nouveau-nés. Dans les communautés à risque élevé, les nourrissons de moins de 2 mois n'ont pas besoin de subir de test cutané à la tuberculine avant de recevoir le vaccin bacille de Calmette-Guérin. Chez les nourrissons de 2 à 6 mois, il faut procéder à une évaluation individuelle des risques et des avantages du test cutané à la tuberculine avant de prescrire le vaccin bacille de Calmette-Guérin. Chez les nourrissons de plus de 6 mois, il faut administrer le vaccin bacille de Calmette-Guérin si le test cutané à la tuberculine est négatif. Apparition d'un érythème et d'une papule ou d'une ulcération, suivie d'une cicatrice au point d'injection.
    Infections invasives à pneumocoques
    • À 12 mois et en 3e année du secondaire
    • À partir de l'âge de 2 mois
    • Légère fièvre
    • Rougeur au bras ou à la cuisse
    • Douleur au point d'injection
    • Fièvre modérée
    • Vomissements
    • Douleur musculaire
    • Éruption de la peau ou urticaire
    • Irritabilité
    • Somnolence

    Ces effets secondaires sont très courants et apparaissent de 12 à 24 heures après la vaccination pour disparaitre après quelques jours.

    Vaccin DCaT-VPI-Hib
    • 2, 4, 6 mois et 18 mois (sans hépatite B)
    • Une dose de rappel entre 4 et 6 ans
    • Une dose de rappel entre 14 et 16 ans (sans la polio)
    • Légère fièvre
    • Irritabilité
    • Somnolence
    • Manque d’appétit
    • Érythème
    • Œdème
    • Douleur au point d’injection
    Vaccin HA Hépatite A
    • Dès 6 mois
    Douleur et rougeur au point d’injection
    Vaccin HB sante-beaute/sante/index-des-maladies/hepatite-b-1.1329659 Hépatite B 4e année du primaire (le vaccin utilisé protège aussi contre l'hépatite A) Douleur et rougeur au point d'injection
    Vaccin Men-C-C Méningocoque
    • 12 mois
    • 3e année du secondaire
    • Légère fièvre
    • Irritabilité
    • Somnolence
    • Manque d’appétit
    • Érythème
    • Œdème et douleur au point d’injection
    Gardasil (pour femmes et hommes) Infections à papillomavirus Humains (HPV)
    • Une dose chez les hommes et femmes de 9 à 26 ans
    • Une dose 2 mois après le premier vaccin
    • Une dose 6 mois après le premier vaccin
    • Rougeur
    • Gonflement à l'endroit de l'injection
    • Nausées
    • Étourdissements
    • Maux de tête
    • Maux de ventre
    Cervarix (pour femmes seulement) Infections à papillomavirus Humains (HPV)
    • Une dose chez les femmes de 10 à 25 ans
    • Une dose après un mois
    • Une dose 6 mois après la vaccination
    • Douleur abdominale
    • Gonflement à l'endroit de l'injection
    • Nausées
    • Étourdissements
    • Maux de tête
    • Fatigue
    • Diarrhée
    • Maux de ventre
     
    RRO OU RROV
    • RROV : entre 12 et 15 mois
    • RRO : 12 mois
    • Une dose à 18 mois ou entre 4 et 6 ans (varicelle seulement, à compter du 1er avril 2016)
    • Douleur et rougeur à l'endroit de l'injection
    • Légère fièvre
    • Réactions cutanées
    RROV Varicelle RROV : entre 12 et 15 mois
    • Douleur et rougeur à l'endroit de l'injection
    • Légère fièvre
    • Réactions cutanées
    Rot-1 Infections à rotavirus 2 doses à au moins 4 semaines d'intervalles (entre l'âge de 2 et 6 mois)  
    Rot-5 Infections à rotavirus 3 doses à un intervalle de 4 à 10 semaines (entre l'âge de 2 et 6 mois)  
    Sources : Portail santé mieux-être et Agence de la santé publique du Canada

    Vaccins adultes et voyageurs

    Nom du vaccin Les maladies qui y sont associées L’âge de l’injection et rappel(s) Effets secondaires possibles
    Vaccin inactivé injectable et vaccin vivant atténués Grippe Chaque automne
    • Douleur au point d'injection
    • Fièvre
    • Nausées
    • Myalgies
    • Perte d'appétit
    • Somnolence
    • Irritabilité
    • Autres symptômes d'allure grippale
    Vaccin antirabique

    Rage

    La maladie est présente dans 150 pays et territoires les continents sauf l'antarctique.

    Consultez la liste des pays à faible risque.

    La rage tue chaque année des dizaines de milliers personnes dans le monde, principalement en Asie et en Afrique. La quasi-totalité des cas mortels chez l’homme (99 %) est la conséquence d’une morsure de chien infecté et la grande majorité (95 %) survient en Asie et en Afrique.

    Vaccin préexposition administré aux sujets qui présentent un risque élevé de contact étroit avec un animal enragé ou le virus de la rage.
    • Douleur au point d'injection
    • Érythème
    • Œdème
    • Démangeaisons
    Vaccin YF-VAX

    Fièvre jaune

    Pays à risque

    Au plan épidémiologique, la fièvre jaune est limitée à l'Afrique et à l'Amérique intertropicales. En Afrique, du 15e parallèle Nord au 10e Sud, elle est à l'origine d'épidémies explosives. En Amérique du Sud, essentiellement dans le bassin amazonien, l'infection reste sporadique. Le Bolivie, le Brésil, la Colombie, l'Équateur et le Pérou sont les pays les plus touchés. Consultez la liste des pays où la fièvre jaune est présente

    Vaccin recommandé pour les voyageurs en bonne santé de plus de 9 mois et de moins de 60 ans. Il est recommandé de vous faire vacciner contre la fièvre jaune avant votre départ si vous vous rendez dans un pays : qui exige une preuve de vaccination contre la fièvre jaune pour entrer sur leur territoire (documentée sur un Certificat international de vaccination ou de prophylaxie); où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune.
    • Douleur et enflure au point d'injection
    • Faiblesse
    • Céphalées
    • Myalgies
    • Maux de tête
    • Frissons
    Typh-O (vaccin vivant oral atténué) Typhoïde

    Le vaccin contre la typhoïde est recommandé à la plupart des personnes âgées de 2 ans et plus qui voyagent en Asie du Sud (incluant l'Afghanistan, le Bangladesh, le Bhoutan, l'Inde, les Maldives, le Népal, le Pakistan et le Sri Lanka).

    Donner aux enfants de 5 ans et plus 1 capsule du vaccin Typh-O 1 jour sur 2, jusqu'à concurrence de 4 capsules. Le vaccin Typh-O doit être pris environ une heure avant le repas ou deux heures après.Le vaccin oral contre le choléra et le vaccin Typh-O doivent être administrés à au moins 8 heures d'intervalle.

    • Fièvre
    • Vomissements
    • Maux de tête
     
    Typh-1  
    • Administrer une dose unique de 0,5 ml du vaccin Typh-I aux enfants de 2 ans et plus. Administrer une dose unique de 1,0 ml du vaccin HA-Typh-I aux personnes de 16 ans et plus.
     
    HA-Typh-I  
    • HA-Typh-I (combiné au vaccin inactivé contre l'hépatite A)
    • Une dose de 1,0 ml
    • jeunes de 16 ans et plus
     
    FSME-IMMUN (pour enfant et pour adulte)

    Encéphalite à tiques

    Pays à risque

    Les principales zones à risque sont les pays baltes et nordiques, l'Europe centrale et orientale - s'étendant à l'Ouest vers la Suisse et l'Alsace - et l'Europe du Sud jusqu'au nord de l'Italie et les Balkans.

    Le vaccin est administré par voie intramusculaire, de préférence dans le deltoïde. Tout comme FSME, les vaccins Encepur peuvent être administrés conformément à un calendrier classique ou accéléré, les deux assurant une bonne protection.

    Dans le calendrier vaccinal classique, la série primaire comprend trois doses :

    • Une dose administrée le jour 0
    • Une dose entre 1 et 3 mois
    • Une dose entre 9 et 12 mois.

    Si le risque d'exposition persiste, le fabricant recommande l'administration de doses de rappel tous les 3 ans.

    Des réactions locales (rougeur, douleur, tuméfaction) à l’endroit de la piqûre sont observées chez environ un tiers des personnes vaccinées. Elles disparaissent après 1-2 jours. Les réactions générales sont des maux de tête, de la fatigue, des douleurs dans les muscles et les membres. La fièvre est rare.
    Ixiaro

    Encéphalite japonaise

    Pays à risque

    Cette maladie se transmet à l'humain par la piqûre d'un moustique infecté. L'encéphalite japonaise sévit dans presque tous les pays d'Asie et certaines régions du Pacifique occidental.

    • L’utilisation du vaccin contre l’encéphalite japonaise n’est pas autorisée chez les personnes de moins de 18 ans mais peut être envisagée en cas de risque élevé
    • Administrer le vaccin contre l’encéphalite japonaise en deux doses de 0,5 mL aux jours 0 et 28.
    • Sensibilité
    • Douleur
    • Rougeur et durcissement au point d’injection
    • Céphalées
    • Myalgies
    • Fatigue
    • Syndrome d’allure grippale
    Aucun vaccin existant

    Malaria / Paludisme

    Pays à risque

    La malaria est surtout présente dans les pays d’Afrique, du sud de l’Asie, du nord de l’Amérique du sud, du nord de l’Amérique centrale, les Caraïbes, certaines petites îles, y compris la Papouasie Nouvelle Guinée

    • Il est essentiel pour les voyageurs de prendre la médication afin de prévenir la malaria lorsqu’ils visitent une région où le paludisme est présente. Il n’existe pas de vaccin contre le paludisme, mais vous pouvez prendre des mesures pour le prévenir.Votre médecin peut vous prescrire des médicaments antipaludiques ou une « chimioprophylaxie » avant votre voyage. Vous devez les prendre avant, pendant et après votre voyage afin d’aider à prévenir le paludisme. Protégez vous des piqûres de moustiques, surtout entre le crépuscule et l’aube.
    • Si un voyageur est infecté, il doit être traité le plus tôt possible avec une médication anti-paludisme. Pour un traitement efficace, le traitement doit être administré dans les 24 heures après le début des symptômes afin d'empêcher la progression vers une malaria sévère pouvant mener à la mort.
     
    Dukoral

    Choléra

    Pays à risque

    Le risque de choléra est permanent dans de nombreux pays. De nouvelles flambées surviennent sporadiquement partout dans le monde où l'approvisionnement en eau, l'assainissement, la sécurité sanitaire des aliments et l'hygiène sont insuffisants, notamment dans certaines régions de l'Afrique et de l'Asie et, dans une moindre mesure, en Amérique centrale et en Amérique du Sud

    • Deux injections chez les adultes et les enfants à partir de 6 ans.
    • Les enfants entre 2 et 5 ans devraient recevoir 3 doses de ce vaccin.
    • Idéalement, un maximum d’une semaine doit séparer les doses.
    • Si 6 semaines séparent les doses alors l’immunisation doit être recommencée.
    • L’immunisation doit être complétée au moins une semaine avant une exposition au choléra.
    • Pour maintenir une immunisation contre le choléra, il est recommandé de procéder à une dose de recharge à l’intérieur de 2 ans suivant la dernière dose surtout pour les adultes et les enfants de 6 ans et plus.
    • Pour les enfants entre 2 ans et 6 ans, il est recommandé de donner une dose de recharge à l’intérieur de 6 mois suivant la dernière dose. Si ces temps ne sont pas respectés, il faut procéder à nouveau à une immunisation complète.

    Les effets secondaires sont très rares et incluent des :

    • Douleurs et crampes abdominales
    • Diarrhées
    • Nausées
    • Vomissements
    • Selles molles
    Sources : Voyage et tourisme et Agence de la santé publique du Canada