Sport et dépression

Tout le monde sait que la pratique régulière d'un sport comporte de multiples bienfaits. Plusieurs études auraient même démontré que l'exercice peut avoir des effets similaires à ceux des antidépresseurs pharmaceutiques!

Neurotransmetteurs salvateurs

La pratique d'un sport stimule la production par le cerveau de certaines substances chimiques qui ont des effets positifs sur l'humeur. Le principal neurotransmetteur en cause? L'endorphine, dont la structure chimique s'apparente fortement à celle de la morphine, et qui procure donc une sensation de douce euphorie, en plus d'agir comme un analgésique naturel. 

La production de sérotonine, un neurotransmetteur agissant à titre de régulateur de l'humeur, est également stimulée par l'exercice.

Efficace pour qui?

On estime que c'est dans les cas de déprime ou de dépression légère ou modérée que la pratique d'un sport est la plus efficace. L'exercice est aussi réputé avoir des effets sur la prévention et le traitement de la dépression post-partum et de la dépression saisonnière. Toutefois, même s'il est possible qu'elle ne suffise pas à traiter une dépression sévère, elle ne peut que faire du bien!

D'une part, le sport aide souvent à faire en sorte que la dépression ne s'aggrave pas. D'autre part, le fait de faire de l'exercice aurait l'avantage de rendre les antidépresseurs pharmaceutiques plus efficaces.

En somme, une personne souffrant de dépression sérieuse aurait tout avantage à combiner un médicament prescrit à une bonne dose d'exercice.

Moins d'effets indésirables

Les antidépresseurs disponibles sur le marché sont bien sûr efficaces, mais ils s'accompagnent souvent d'effets secondaires désagréables : prise de poids, nausées, baisse de libido ou rétention d'eau ne sont que quelques exemples.

Si l'on essaie de pratiquer un sport afin de lutter contre la dépression, on ne risque que de se retrouver avec une pêche d'enfer et un corps athlétique, ce qui est quand même plus attrayant. Le jeu en vaut bien la chandelle!

Moins de risques de rechutes

On estime que les dépressions surmontées grâce à la pratique d'un sport présentent moins de risques de revenir par la suite, comparativement à celles traitées à coups d'antidépresseurs.

Le risque de rechutes diminue aussi pour ceux qui accompagnent leur traitement pharmaceutique d'exercice physique. Il suffirait d'une petite demi-heure d'activité physique soutenue par semaine pour que les risques de rechutes diminuent de 50 %! Et plus on augmente le temps passé à faire du sport, plus la probabilité de retomber s'efface.

Toutefois, si vous consommez déjà des antidépresseurs, il est très important de ne jamais cesser de les prendre sans en parler tout d'abord à votre médecin.

Quel sport pratiquer?

Tous les sports peuvent aider à lutter contre la dépression, mais on dit que les sports d'intensité moyenne à élevée ont un effet plus appréciable. Jogging, ski de fond et aérobie sont donc vos amis si vous souhaitez retrouver le moral! Mais que les moins sportifs se consolent.

Même une activité physique très modérée comme la marche aura des effets non négligeables sur votre humeur. Alors, faites donc un petit effort! Vous n'en retirerez que des bénéfices!

Jeanne Dompierre, rédactrice Canal Vie

Categories

Vous aimerez aussi