Les bienfaits de la marche

La marche est une activité accessible à tous. Découvrons la dépense énergétiques, les bienfaits et avantages asinsi que les risques et inconvénient de cette pratique.

Pour qui?

Pour ceux qui désirent intégrer facilement l'activité physique à leurs activités quotidiennes et qui ne sont pas trop pressés de voir des résultats sur la balance. Pour ceux qui ne se sentent pas suffisamment en forme pour commencer un sport très exigeant.

Matériel requis pour marcher

  • Des bonnes chaussures.
  • Bâton de marche ou bâtons de marche nordique (facultatif).
  • Podomètre (facultatif).

Dépense énergétique de la marche

Une femme de 60 kg dépensera approximativement 225 calories en une heure, en marchant à une vitesse de 6 km/h.

Bienfaits et avantages de la marche

  • Peut se pratiquer seul ou en groupe. On trouve des clubs de marche dans toutes les régions du Québec.
  • Représente un effort cardio-vasculaire doux ou modéré, dépendamment de la cadence adoptée.
  • Ne nécessite que peu de matériel spécifique et de préparation, et peut se pratiquer n'importe où, à n'importe quel moment.
  • Ce type d'effort permet de brûler des graisses et peut favoriser la perte de poids à long terme.
  • Favorise le développement des muscles du bas du corps principalement. Le haut du corps sera plus sollicité si on adopte la marche nordique.
  • Le risque de blessures est faible.
  • La marche, puisqu'elle permet de se rendre d'un point A à un point B, s'insère facilement dans l'horaire. Il s'agit d'un moyen de transport écologique.

Risques et inconvénients

  • À moins de pratiquer la marche rapide de haute intensité, la dépense calorique horaire est limitée.
  • Risque d'accident de la route.
  • Risque de foulures et d'entorses aux chevilles, principalement lorsqu'on ne prend pas le temps de s'échauffer avant l'effort, ou si on marche en terrain accidenté.
  • Risque d'ampoules ou de douleurs aux pieds, surtout dans les premiers temps ou lorsqu'on est mal chaussé.

Contre-indications à marcher

Il n'y a pas vraiment de contre-indication absolue à la marche, puisqu'il est possible d'adapter l'effort à sa condition physique. Seuls les gens souffrant de graves handicaps touchant les jambes devront renoncer à ce sport.

Vous aimerez aussi