Le sport et l'appétit

Beaucoup de gens croient que la pratique d'un sport risque de faire augmenter leur appétit et donc de n'avoir aucun effet sur leur poids. Après tout, c'est logique! Plus on dépense de calories, plus on a besoin d'en ingérer... n'est-ce pas? Eh bien, pas nécessairement. Des études ont démontré que la pratique de certains sports régulait l'appétit, alors que d'autres agissent carrément comme un coupe-faim!

Obésité : et si l'alimentation n'était pas en cause?

Diverses études ont démontré que la diminution de l'activité physique pourrait expliquer une bonne part des problèmes d'obésité qu'on rencontre de nos jours. En effet, maintenant que les voitures, les ascenseurs, les lave-vaisselle et les machines à faire tout et son contraire font partie de notre quotidien, on a beaucoup moins de raisons de bouger!

En fait, l'adulte vivant actuellement dépenserait près de 500 calories de moins que ses arrière-grands-parents au même âge! Et ce, sans nécessairement se mettre au régime... Pour retrouver la ligne, il peut donc être très avantageux de bouger un peu plus! Et vous verrez que votre faim n'augmentera pas en réaction... bien au contraire.

Les effets d'une activité physique modérée

La pratique régulière d'une activité physique modérée agit comme un régulateur d'appétit. C'est-à-dire qu'elle permet d'enrayer les fringales qui n'ont pas leur raison d'être et de manger la nourriture dont on a besoin, sans plus.

Quand on est sédentaire, au contraire, nos signaux sont parfois brouillés. C'est ce qui fait qu'une personne qui, par exemple, marche trente minutes quotidiennement, aura moins tendance à outre-manger que celle qui ne bouge pas du tout.

Les effets d'une activité physique intense

La pratique régulière, mais pas excessive, d'une activité sportive d'endurance de forte intensité non seulement n'augmente pas l'appétit, mais le fait diminuer! En effet, le sport stimule la production de divers neurotransmetteurs, dont la dopamine, l'adrénaline, la noradrénaline. Ces neurotransmetteurs tendent à brouiller les sensations de faim et à réguler l'appétit.

Toutefois, notez que les personnes qui s'entraînent très intensément, notamment les athlètes professionnels, ne mangeront pas moins que les sédentaires, bien au contraire!

En effet, lorsque la dépense calorique est très importante, l'organisme, pour survivre, envoie des signaux de faim pour que la personne absorbe autant de calories qu'elle en dépense, ou à peu près. Mais ces cas sont très isolés. Une personne qui, par exemple, fait une heure de jogging quatre fois par semaine verra normalement son appétit diminuer plutôt qu'augmenter.

Alors, on maigrit grâce au sport?

Oui, le sport contribue assurément à la perte de poids, et ce, même si on ne l'accompagne pas d'un régime radicalement hypocalorique. En plus de ses effets sur l'appétit, il active le métabolisme et augmente la masse musculaire, deux facteurs qui permettent de brûler un plus grand nombre de calories au repos.

Bien sûr, ce n'est pas parce qu'on commence à s'entraîner qu'on perdra 5 livres par semaine, et c'est tant mieux, car il n'est pas sain de perdre du poids trop rapidement. Rappelez-vous qu'il faut dépenser 3200 calories de plus qu'on en ingère pour perdre une livre. Cela peut sembler impossible à atteindre à première vue, mais c'est en perdant du poids lentement et de façon sécuritaire que vous avez le plus de chances de ne pas reprendre les kilos envolés. Le sport est votre meilleur allié pour y parvenir!

Categories

Vous aimerez aussi