Le défi vélo 50 : l’entrevue de Louise Labrecque

L’animatrice de l’émission « Secrets de Style » organise le 10 août prochain un évènement très spécial : le Défi Vélo 50 km. Il s’agit d’une belle randonnée à vélo de 50 km, en campagne. Louise Labrecque souhaite ainsi promouvoir l’importance d’être physiquement actif et encourager les gens à faire du sport, mais ce n’est pas tout : tous les profits recueillis seront reversés à la Fondation Cancer de l’ovaire.

Louise a répondu à nos questions.

Nous te connaissons surtout pour tes émissions de mode et de stylisme, mais c’est un projet totalement différent que tu souhaites promouvoir aujourd’hui. Selon toi, quel est le lien entre la mode et la santé?

Pour se sentir bien dans un vêtement, il faut se sentir bien dans son corps. Et pour se sentir bien dans son corps, l’une des meilleures choses, c’est de faire de l’exercice, de bouger, de repousser ses limites. J’ai donc décidé de lancer ce projet Défi Vélo 50. Je connais beaucoup de personnes qui me disent « je veux suivre la mode, mais je souhaite cacher telle ou telle partie de mon corps. » Elles ne s’aiment pas.

Alors, je me suis dit que j’allais essayer d’inciter les femmes (et même les hommes) à faire un peu d’exercice et repousser leurs limites. Si quelques-unes des personnes qui participeront à mon projet sont motivées à continuer de faire de l’exercice, ce sera déjà quelque chose de gagné. Quand on bouge, on se sent bien dans notre corps, et inévitablement, c’est de cette manière que l’on peut ensuite se sentir bien dans nos vêtements. La mode, c’est un tout!

Comment as-tu eu l’idée de mener à bien ce projet?

Je suis aussi porte-parole pour le cancer de l’ovaire, qui est l’un des cancers les plus dangereux. Environ 2600 femmes au Canada sont touchées chaque année par ce cancer. C’est une maladie très difficile à détecter parce que les symptômes ne sont pas flagrants et ne sont pas toujours pris au sérieux : ce sont des douleurs semblables aux douleurs menstruelles, un gonflement abdominal, de la fatigue, de l’inconfort, des maux de dos, des nausées, etc. Il n’y a pas de test de dépistage efficace actuellement et on peut passer notre test PAP chaque année et croire que tout est normal, alors qu’un cancer est en train de se développer dans nos ovaires. Le Défi Vélo 50, c’est aussi un moyen de récolter de l’argent afin de mettre au point un test de dépistage pour les femmes.

Quelles sont tes motivations premières?

J’ai compris très tard que l’exercice était très important… Maintenant, je souhaite essayer de faire comprendre aux gens que ce n’est pas si difficile de s’y mettre. Il faut juste se prendre en main et surtout, avoir du plaisir à le faire.

 

Pourquoi le cancer des ovaires, en particulier?

Ma mère est décédée d’un cancer lorsque j’avais 16 ans. Ce n’était pas un cancer de l’ovaire, mais j’ai toujours été sensibilisée à la recherche contre cette maladie. Par la suite, j’ai rencontré plusieurs personnes de la Fondation contre le cancer des ovaires et j’ai décidé de m’impliquer. Si le fait que je sois une personne connue peut aider des femmes à sauver leur vie, c’est une bonne chose.
De pus, j’ai moi-même trois filles et j’envisage cette implication comme une aide et un engagement envers elles aussi.

Est-ce que tout le monde peut participer?

C’est une randonnée de 50 km, de niveau intermédiaire, donc ça prend plus ou moins deux heures et demie, ce qui n’est pas énorme quand on y pense! C’est facilement réalisable et c’est justement pour cela que tout le monde peut participer. Évidemment, ça ne doit pas être trop facile non plus : il y  a des côtes, des descentes, des montées.

De plus, la randonnée est organisée dans la région de Saint-Joseph-du-Lac, Mirabel, Saint-Benoît. C’est un coin magnifique qui vaut la peine d’être découvert. Ce contact avec la nature est une raison supplémentaire de vouloir s’inscrire!

Comme c’est un défi auquel presque n’importe qui peut participer, c’est aussi un moyen de motiver les gens à bouger, de leur donner la flamme. C’est une manière de commencer à faire de l’exercice pour se dire ensuite « J’ai réussi ce défi, pourquoi ne pas continuer à m’entraîner de manière régulière? »

Comment se préparer à cette randonnée?

Même si c’est un défi qui s’adresse à tout le monde, il est nécessaire de s’y préparer. Idéalement, il faut faire des sorties en vélo, il faut aller rouler régulièrement. Une bonne manière de procéder, c’est de s’habituer à monter des côtes en vélo, et aussi de faire des intervalles : on roule vite pendant 5 minutes, lentement pendant 5 minutes, vite pendant 5 minutes, etc.

Quelles sont les démarches pour s’inscrire et où trouver les infos nécessaires?

L’inscription à l’évènement coute 50 $. Sur cette somme, 5 $ sont utilisés pour l’assurance personnelle des participants et environ 4 $ supplémentaires pour les frais d’administration. Absolument tous les profits seront reversés à la Fondation Cancer de l’ovaire Canada : c’est environ 80 % de l’argent récolté, ce qui est très rare. D’habitude, dans les évènements de ce genre, on ne verse que 40 à 60 % des fonds récoltés. Moi, je ne fais pas du tout d’argent en organisant le Défi Vélo.
Il est possible de s’inscrire de manière individuelle, de venir en couple ou en famille, ou encore de former une équipe. Il est même possible de venir avec vos enfants (à condition bien sûr qu’ils soient habitués à passer 2-3 heures sur la route.)

Toutes les informations sont disponibles sur mon site Internet : louiselabrecque.com http://www.louiselabrecque.com/?page=mestrouvailles&id=278

Quelle portée aimerais-tu que cet événement ait?

Idéalement, j’aimerais que le Défi Vélo 50 devienne un rendez-vous annuel, et qu’il prenne encore plus d’ampleur d’année en année.

Un dernier conseil pour tous nos lecteurs?

Je voudrais dire aux gens qui ont peur de s’inscrire que 50 km, c’est tout à fait réalisable. Il faut juste un peu de motivation… Et si cette motivation peut ensuite leur donner le goût de faire du sport, tant mieux! Mon dernier mot, c’est go! Inscrivez-vous! Go, go, GO!

Équipe Canal Vie 
 

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires