Cinq activités physiques originales à essayer dès le printemps

Auteur
David Nathan
Yoga acrobatique

Le printemps approche à grands pas et avec lui l'envie de vous remettre au sport grandit. Oui, mais pas n'importe quel sport, vous dites-vous. Vous êtes un peu tanné du jogging, de la natation et du cyclisme? Vous avez envie de nouveauté? Ça tombe bien! Voici cinq activités originales à essayer.

1. Cours de sirène


Si vous adorez la natation, mais que vous en avez assez de faire des longueurs de bassin en ligne droite pendant des heures, voici une activité qui pourrait bien vous plaire: jouer à la sirène! Marielle Chartier Henault propose avec son école AquaSirène des cours pour enfants et adultes qui permettent d'évoluer en piscine avec une queue de sirène.

Mélange de nage synchronisée et de natation, les cours de sirène oscillent entre jeux aquatiques et exercices qui sollicitent aussi bien le cardio des participants que leurs muscles. Les 10 dernières minutes des cours sont réservées pour la nage libre. Sachez que la location de queue de sirène est incluse avec tous les cours. 

2. Yoga acrobatique


Si vous pensez que le yoga est moins un sport qu'une activité pour se détendre le dimanche matin, le yoga acrobatique (ou acro-yoga) pourrait bien vous faire changer radicalement d'avis! C'est un mélange de mouvements acrobatiques chorégraphiés et de poses yoga qui vous attend. L'acro-yoga, qui se pratique généralement avec un partenaire, est basé sur plusieurs concepts que sont les bandhas (contractions internes), le dristi (regard), la respiration ujiay (respiration sonore) et le vinyasa flot (synchronisation du mouvement avec la respiration). On retrouve aussi dans la pratique de ce sport plusieurs inspirations venues de la danse de rue, du «modern jazz», du ballet et des arts martiaux, notamment.

À Montréal: Acro Yoga Montréal
À Québec: Soham Yoga  

Une autre variante du yoga intéressante à essayer est le «Stand Up Paddle Yoga». Ça se pratique, comme son nom l'indique, sur une planche de Paddle-Board et sollicite beaucoup les muscles stabilisateurs. L'école KSF de Montréal offre des cours.

3. Floorball

 

Une photo publiée par Fredrik Sjöstedt (@fiiggee) le


Si sa création remonte aux années 70, le Floorball est un sport assez jeune chez nous (la Ligue québécoise de Floorball est née en 2014). Mais c'est un sport qui devrait gagner en popularité dans la province; le Floorball partageant en effet avec le hockey beaucoup de points communs qui le font ressembler au hockey cosom. Sport collectif qui oppose deux équipes de trois ou cinq joueurs plus un gardien par camp, le but du jeu est de mettre la balle dans le but adverse à l'aide d'un bâton.

Le Floorball se joue sur un plancher en bois ou sur un tapis de caoutchouc. C'est un sport rapide, peu coûteux, sans contact physique qui est pratiqué par plus de 50 pays. Le Comité international olympique a reconnu ce sport et il n'est pas impossible qu'il fasse partie des Jeux olympiques d'été en 2020. 

4. «Ultimate Frisbee»


On a tous un jour joué à se lancer le «frisbee» sur la plage ou pendant un pique-nique entre amis. Dans ce cas, on peut parler d'un jeu, alors que si on fait de «l'Ultimate Frisbee», là on est plus dans sport et même un sport très physique. Ça se joue sur un terrain de la taille d’un terrain de football. Le but du jeu est simple : l’équipe offensive doit déplacer le disque en se faisant des passes jusqu’à ce qu'il soit attrapé dans la zone de but de l’équipe adverse. Quand un joueur reçoit le disque, il doit s’arrêter et le passer à un de ses coéquipiers; interdit donc de courir avec le disque. Les joueurs sont alternativement lanceurs, receveurs et défenseurs. Une joute compte de 11 à 21 points et chaque but vaut un point. Autant dire que ce sport est très physique: on court, on plonge horizontalement (on fait dans ce cas un HO) pour attraper ou bloquer le disque.

À Montréal: Montreal Ultimate
À Québec : Ultimate Québec

5. PiYo

Le Piyo est une activité qui devrait plaire autant aux adeptes de yoga qu'à ceux de pilates puisqu'il s'agit d'une discipline qui combine les mouvements de ces deux activités, mais avec un rythme beaucoup plus intense. Cela fait travailler autant la souplesse que le renforcement musculaire, la coordination et aussi l'aspect cardio. On n'utilise pas de poids pour faire du PiYo, ce qui minimise l'impact sur les articulations. 

À Montréal : Sports Montréal

Besoin de plus d'idées ? Voici 6 méthodes d'entrainement à essayer.

Categories

Vous aimerez aussi