Top 10 des meilleurs pains

Auteur
Caroline Allen

Il semble qu’on entretienne une relation d’amour-haine avec cette fournée du boulanger! Avec la phobie du sucre et la crainte des calories vient une peur de servir le pain quotidien. Pourtant, cette denrée de subsistance figure sur nos listes d’épicerie depuis des lunes. La consommation de pain a légèrement diminué depuis les années 90, mais il demeure le produit céréalier le plus populaire (bien en avance sur les pâtes, le riz et des autres grains).

On préfère habituellement le pain blanc même s’il est connu que les pains de blé et de grains entiers sont plus nourrissants. Que ce soit en tartine ou doré au déjeuner, en sandwich au dîner ou en accompagnement au souper, le pain fait partie du menu québécois. Optez pour les produits suivants pour faire le plein de fibres et de vitamines B, tout en comblant votre appétit :

1. Le pain dans toute son intégrité

Ce type de pain est à envier, avec la promesse de farine intégrale sans ajout d’ingrédients superflus et avec le précieux germe. Malgré les bonnes intentions des manufacturiers, l’appellation « intégral » n’est pas encore réglementée au Canada, ce qui permet aux producteurs de faire certaines fausses déclarations. Pour assurer l’authenticité de votre mie, vérifiez la liste d’ingrédients et assurez-vous qu’elle ne contienne ni levure, ni gluten, ni amidon ajouté et qu’elle serve une farine moulue sur pierre.

Le résultat : un pain plus ferme avec un goût moins sucré. Essayez le pain de blé complet au tournesol de la compagnie Inéwa qui renferme 80 calories, 2 grammes de fibres, 3 grammes de protéines et 6% de la valeur quotidienne en fibres par tranche.

 

2. La baguette, préférée de plusieurs!

On se laisse vite séduire par une bonne baguette tout juste sortie du four. L’image de la baguette de pain français sous le bras fait saliver et donne envie de se régaler de bouchées tranchées (ou déchirées) de ce champion de la boulangerie. Traditionnellement, la baguette est préparée avec très peu d’ingrédients : farine, eau, levure et sel. Contrairement à d’autres pains, la recette ne contient ni œuf, ni produits laitiers ou huile.

Faites un tour chez Première Moisson pour une vaste sélection de baguettes. Une partie de pain (environ le 1/6 d’une baguette) offre 110 calories, 4 grammes de protéines, rien que 10 % de sodium et autant de fer.

3. Avec « raison » : le pain aux raisins

Les becs sucrés ont aussi droit à un pain tout en douceur qui ne fera pas empiler les kilos! Pour faire autrement sans trop de chichi, optez pour le pain aux raisins. Plusieurs ont l’impression, à tort, que ce pain est moins nourrissant que les autres… Cependant, la liste d’ingrédients indique de la farine de blé enrichie, des raisins secs du Canada, de l’eau, de l’huile végétale, de la levure, du gluten de blé (sa protéine), des substances laitières, du jus de raisin, etc. Une tranche de pain marbré à la cannelle Sun-Maid n’a que 90 calories, un bon 3 grammes de protéines, plus de 10 % d’acide folique et seulement 5 % de la valeur quotidienne en sodium.

4. Les petits nouveaux sur le marché

Tous veulent une part de la pointe de tarte… ou plutôt de pain, avec une vertigineuse sélection de miches au supermarché. Avec en prime, un grand choix de grains : on découvre le seigle, le kamut, le quinoa et d’autres. Les derniers arrivés à l’épicerie sont les pains de chez nous de la lignée Boulange des Campagnards. S’il faut choisir, allez pour le pain d’artisan de style belge 12 céréales. Une tranche de ce produit goûteux est raisonnable avec seulement 85 calories, presque 2 grammes de fibres, peu de sodium et autant que 3 grammes de protéines. Ça vaut le détour dans l’allée d’épicerie!

5. Celui qui se distingue des autres – Ezekiel de son surnom!

Ce pain granola à l’emballage orangé rappelle le temps « hippies » . À l’époque, on avait l’impression qu’il fallait une généreuse dose de beurre d’arachides et de confiture pour faire passer ce genre de pain… Aujourd’hui, avec la volonté de bien manger, on considère d’un meilleur oeil les atouts nutritifs de ce pain de grains germés sans farines, qui a moins tendance à faire monter le taux de sucre dans le sang que d’autres pains.

Essayez le pain de la marque Food for Life et vous aurez une tranche à 80 calories, 4 grammes de protéines, seulement 15 grammes de glucides, dont 3 grammes de fibres.

6. La pause pita… pour toute occasion

Le fameux pita plat a des origines multiples : il est turc, libanais et syrien! On peut en faire une croûte pour les pizzas maison, le griller en pointes pour des croustilles santé, le servir en sandwich garni de préparations chouchous ou simplement au petit-déjeuner avec une bonne confiture.

Un honorable élu : le pita-déjeuner Pita Break au muesli fait, entre autres, avec de la farine de blé, des raisins secs, des graines de lin, des pommes séchées. Moins calorique que le bagel, mais tout aussi rassasiant, il offre 6 grammes de protéines et 20 % des besoins quotidiens en fer!

7. L’autre muffin anglais : le crumpet

À mi-chemin entre une crêpe et un muffin, cette révélation anglo-saxonne semble avoir pris forme à l’ère victorienne. Poreux et spongieux, ce pain peut faire bien des heureux. Il est sublime lorsque réchauffé au four ou grillé, puis recouvert de beurre de noix, de confiture, de miel ou de sirop ou encore de fromage à pâte molle.

Fait de farine, de levure, de lait, d’œufs et d’un peu d’huile, il remplace l’habituel muffin anglais. Une galette de la marque Gourmet Baker contient 80 calories, 3 grammes de protéines et 8 %,  puis représente 6 % de la recommandation en calcium et en fer. Ça mérite certainement l’essai!

8. Le fabuleux bagel, comment l’oublier?

Originaire d’Europe de l’Est, ce petit pain a suivi les immigrants juifs à leur arrivée au pays. Ils sont parfaits « nature » ou parsemés de différentes graines (sésame, pavot, de lin, etc.) et autrement offerts en versions délectables (cheddar, bleuets, entre autres).

Les bagels de New York et Montréal sont mondialement reconnus. Pourtant, certains ont l’impression de devoir s’en priver pour garder la forme, ce qui n’est pas nécessairement le cas. Après vérification, un bagel type comme ceux du réputé St-Viateur a environ 250 calories, plus de 10 grammes de protéines et au-delà de 30 % de la valeur quotidienne en fer. Faites le détour!

9. Parce que tout le monde a bien droit à son hamburger!

Hors de tout doute, il vaut mieux préparer son hambourgeois à la maison que le commander dans un resto rapide ou une buvette de luxe. Ainsi, on peut limiter le gras caché et ajouté, puis laisser libre cours à son imagination. Faites provision de poitrines de dinde, de galettes de saumon, de viande sauvage ou chevaline maigre ou même de tofu grillé pour un repas digne des rois.

Le pain hamburger de la compagnie Weight Watchers n’a que 110 calories et moins de 10 % de la valeur quotidienne en sodium, puis aussi peu que 5 grammes de protéines et 4 grammes de fibres. Vous vous en tirerez sans soucis, ni trop de calories, en cette saison des barbecues!

10. Pour ceux qui doivent bouder le blé : le pain sans gluten

Ce palmarès ne serait pas complet sans parler le pain sans gluten. Plus de 70 000 Québécois seraient intolérants à la protéine de blé, une condition que l’on nomme maladie cœliaque. Il importe donc de trouver des pains sans blé, seigle, avoine, orge ou triticale, ce qui limite les options… Heureusement, les épiciers et boulangers sont conscients de cette restriction, prévoyant des alternatives sans gluten.

Des pains dépourvus de blé abondent sur le marché. La signature Glutino qui en fait sa mission d’entreprise offre un pain de maïs avec fibres qui renferme 90 calories, 2 grammes de fibres et 7 % de la valeur quotidienne en fer.

Bonnes découvertes gourmandes et à votre santé!

Caroline Allen
Nutritionniste

Vous aimerez aussi

Commentaires