Mettre la pédale douce sur les boissons sucrées

Les statistiques d'obésité ne cessent d'augmenter. Près du quart des Canadiens en souffrent, selon les données de Statistiques Canada de 2009. Parmi les facteurs responsables de l'obésité : l'alimentation, le niveau d'activité physique, le statut socio-économique, pour ne nommer que ceux-là.

Voici un aperçu de l'impact des boissons sucrées sur notre apport en calories.En ce qui a trait aux sucres ajoutés en général, Santé Canada recommande d'en limiter à 25 % ou moins de l'énergie totale. Pour un adulte ayant des besoins de 2000 kcal par jour, cela équivaut à 125 g ou 31 c. à thé et demi.

Sur le marché, parmi les boissons sucrées, il y a bien sûr les boissons gazeuses, les boissons énergisantes, les jus et cocktails de fruits, sans oublier le lait au chocolat.

Boisson gazeuse (250ml) - Sucres ajoutés : 25 g - 6 c. à thé - Apport max. recommandé par Santé Canada

À cela s'additionnent les sucres ajoutés qui se retrouvent à plusieurs autres endroits : céréales à déjeuner, yogourts, barres granolas, desserts. Pas étonnant que nous ayons la dent si sucrée.

Type de boisson (250 ml) Teneur en sucres ajoutés (g) Équivalent en c. à thé % de l'apport maximal recommandé par Santé Canada
Boisson gazeuse 25 6 50%
Boisson énergisante 28 7 56%
Cocktail de fruits 27 7 54%
Jus de fruits 27 7 54%
Lait au chocolat 2% m.g. 20 (32 g incluant 12 g de lactose) 3 40%

Source : Fichier canadien des éléments nutritifs de Santé Canada.

Comme quoi, il est grandement temps de freiner l'ajout de sucres à toutes les sauces. Et dites-vous que moins vous mangez sucré, moins vous aurez envie de vous sucrer le bec. Visitez Santé Canada pour de suggestions d'aliments sains pouvant remplacer les aliments et boissons riches en calories, lipides, sucre ou sel.

Catherine Lefebvre, nutritionniste

Vous aimerez aussi

Commentaires