Maigrir comme ailleurs

Nous avons tous une bonne idée de la meilleure manière de perdre du poids. En général, on s’entend pour dire qu’une alimentation équilibrée alliée à une activité physique régulière donne toujours de bons résultats à moyen terme. Il s’agit de la façon intelligente de maigrir, mais on peut ajouter plusieurs petits trucs à cette recette.

Partout dans le monde, les femmes ont des astuces qu’elles se transmettent de génération en génération. En voici plusieurs :

Thaïlande : plus ça pique, mieux c’est!

La nourriture épicée aide à manger moins vite, ce qui permet de se rendre vraiment compte du moment où l’on n’a plus faim. De plus, le « piquant » augmente légèrement le métabolisme.

Brésil : rien de mieux que la tradition…

Un des plats traditionnels brésiliens est la feijoada, composée de riz et de haricots noirs. Une portion permet d’assouvir la faim tout en fournissant assez de glucides et de fibres pour ne pas craquer pour des cochonneries entre les repas.

Indonésie : des jeûnes occasionnels

On conseille aux personnes qui souhaitent maigrir de jeûner partiellement, du lever au coucher du soleil, une journée par semaine; seulement l’eau et le riz blanc sont autorisés. Bien sûr, il ne faut pas s’empiffrer de nourriture grasse et trop sucrée à la fin de la journée, ni manger comme 10 les autres jours de la semaine.

Suisse : des céréales au souper

Un repas simple constitué de muesli (mélange de céréales, fruits secs et noix) accompagné de lait ou de yogourt calme la faim jusqu’au lendemain.

Inde : yoga et curry

La pratique ancestrale du yoga permet non seulement de se muscler, mais également de se concentrer et de rester attentif à tout ce qui nous entoure, incluant les sentiments de satiété et de faim. De plus, l’épice qui donne sa belle couleur au curry, le curcuma, aurait des vertus insoupçonnées qui permettent de réguler le métabolisme.

Norvège : on bouge en famille.

Les journées de congé familiales (week-ends) sont presque toujours consacrées à des activités physiques extérieures : balades en vélo, randonnées à pied, ski, etc.

Allemagne : l’importance du déjeuner

On connaît tous l’importance de ce premier repas de la journée, mais est-ce qu’on prend le temps de réellement bien se nourrir le matin? Le déjeuner composé de protéines, grains entiers et fruits frais est une obligation dans ce pays. Et en plus, il faut le prendre tranquillement à table (un sandwich œuf jambon au service au volant du coin ne compte pas!)

Mexique : repas léger en soirée

On a souvent tendance à dîner sur le pouce et à faire un plus gros repas en fin de journée. Or, il semblerait qu’il est préférable, lorsque c’est possible, de bien manger le matin et le midi, et de se contenter d’un repas très léger en soirée (soupe ou salade ou fruits).

Pologne : on évite le resto

C’est bien connu, la nourriture de restaurant est plus grasse, plus sucrée et plus salée que les bons petits plats maison. Les Polonais l’ont bien compris, et ne mangent qu’occasionnellement à l’extérieur.

France : on mange lentement

Les repas à la française sont toujours lents : tout le monde dispose d’une pause de 2 heures pour le dîner et peut en profiter pour déguster un bon repas maison composé majoritairement de produits frais, suivi d’une promenade pour activer la digestion.

Hongrie : on aime le vinaigre

L’acide acétique contenu dans le vinaigre des marinades de légumes aurait, semble-t-il, une influence sur le tour de taille.

Afrique du Sud : l’importance du thé

Le thé rooibos permettrait de limiter ses apports en nourriture : plusieurs tasses dans la journée, quand on croit avoir faim, aideraient à ne pas se jeter sur des aliments trop gras et sucrés.

Japon : une petite sieste?

Dormir pendant 20-30 minutes dans le courant de la journée permet de replacer le métabolisme, et de se rendre compte que la baisse ponctuelle d’énergie que l’on croyait causée par la faim était en fait le fruit d’une fatigue passagère.

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires