Le plein d'énergie dans votre assiette

L'hiver, les virus attaquent! Sans soleil, sans lumière, avec le froid qui nous mord la peau, le système immunitaire a besoin d'un petit coup de pouce pour remonter la pente, pour chasser la fatigue et la déprime. Et c'est à nous de bien l'aider. Comment?

  Arme numéro 1   : la vitamine C

Antioxydante, elle nous aide à résister aux infections, à bien absorber le fer et le calcium d'origine végétale et à cicatriser les plaies.

On la retrouve bien sûr dans les agrumes (orange, pamplemousse, clémentine, citron...), mais aussi dans le brocoli, le kiwi, le poivron rouge, la patate douce, le chou vert et rouge, le navet, les fraises... On peut la retrouver en jus, mais comme la vitamine C est très fragile autant à la lumière qu'à la chaleur, la consommer dans les aliments frais et non cuits, de préférence, est la meilleure idée.

Pour compenser un manque, on peut prendre des suppléments vitaminiques, mais certaines recherchent affirment que trop de vitamine C ferait l'effet inverse de celui escompté en agissant comme un pro oxydant. À noter : les fumeurs ont davantage besoin de vitamine C que les autres, dont la consommation doit se situer entre 60 et 90 mg par jour.

Bien sûr, pendant l'hiver, tous les fruits et légumes sont bons à consommer en quantité. Ils nous fournissent les vitamines nécessaires pour affronter les temps durs. Plus un légume ou un fruit est coloré, plus il est vitaminé.

  Arme numéro 2     : les protéines

Qu'elles soient consommées sous forme de viande, de légumineuses ou de tofu, les protéines sont essentielles à la formation des anticorps et aident donc à combattre les infections. La viande contient du fer qui nous évite de faire de l'anémie et c'est dans la viande que le fer est le mieux absorbé par l'organisme.

 Arme numéro 3  : l'ail

En dépit de l'haleine qu'il nous procure, l'ail devrait être notre meilleur allié pendant l'hiver. Il renforce notre système immunitaire et nous préserve des symptômes du rhume et des infections respiratoires.

Arme numéro 4 : les céréales complètes

Le riz, les pâtes, les céréales et le pain complets se transforment en sucres lents nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme, et pendant l'hiver, les céréales nous aident à lutter contre la fatigue. Il faut toutefois apprendre à en gérer la quantité! Un énorme plat de pâtes nous fera certainement ressentir un grand coup de pompe si on se sent le moindrement fatigué. Apprendre à écouter notre appétit est la clé d'une bonne digestion.

Un arsenal de choix

De bons potages ou des soupes contenant à la fois légumes, protéines et céréales est une idée non seulement intelligente, mais tout à faire réconfortante! Faites-en un repas au moins une fois par semaine.

Deux ennemis

Le sucre raffiné

il affaiblit le système immunitaire en surchargeant les glandes surrénales. En sécrétant du cortisol, une hormone qui affaiblit l'immunité, il peut même déclencher une maladie auto-immune comme la maladie de Crohn, la maladie coeliaque, le lupus érythémateux ou l'anémie de Biermer. De toute façon, hiver ou pas, le sucre raffiné devrait être consommé avec modération, d'autant qu'il se retrouve déjà dans la plupart des produits transformés offerts sur les tablettes des épiceries.

Le stress

le stress est connu comme jouant un rôle dans la formation de certaines affections hivernales. Très stressé, on pourrait être plus apte à attraper un bon rhume puisque notre système immunitaire, trop occupé à combattre ce qui est responsable de notre stress, effectuerait moins bien les tâches qui lui incombent d'ordinaire. Il réduirait aussi le taux de certaines vitamines et des minéraux qui se rendent à l'organisme pour le renforcer. Donc, assoyez-vous... et respirez!

Violaine Dompierre, édimestre Canal Vie

Vous aimerez aussi