La vitamine C et le rhume : mythe ou réalité?

Auteur
Caroline Turmel

Chaque hiver, alors que la saison des rhumes approche, j'entends ma mère me rappeler qu'en prenant un fameux supplément de vitamine C, j'empêcherai mon nez de couler... Eh bien, au risque d'en décevoir plusieurs, il s'agit là d'une croyance populaire très tenace qui mérite d'être éclaircie.

Supplément de vitamine C et rhume... un mythe!

La croyance que la vitamine C aiderait à prévenir et à guérir les rhumes existe depuis des lunes. C'est pourquoi elle a été largement étudiée dans les dernières années. À la lumière de tous les résultats obtenus et analysés, il semblerait tout à fait inutile de consommer des suppléments de vitamine C dans le but de prévenir ou encore de se débarrasser d'un mauvais virus. De plus, se gaver de ces petites pilules lorsqu'on sent le virus arriver n'aurait aucun impact significatif sur nos symptômes.

Toutefois, les personnes ayant des niveaux sanguins optimaux de vitamine C à longueur d'année pourraient voir diminuer la durée des épisodes de rhume d'une demi-journée pour les adultes et de quatre jours pour les enfants. Résultats encourageants? Tout à fait, et vous constaterez donc que vous n'avez nullement besoin des suppléments de vitamine C pour en bénéficier!

Essentiels, les suppléments?

Pas du tout! La vitamine C est probablement la vitamine dont les besoins sont le plus facilement comblés par l'alimentation. Les individus en santé n'ont pas besoin de se tourner vers un supplément pour atteindre les apports quotidiens recommandés. Il y a fort à parier que la majorité d'entre vous atteignez vos besoins quotidiens en vitamine C. On fixe ceux des femmes à 75 mg et ceux des hommes à 90 mg (ajouter 35 mg pour les fumeurs). À titre d'exemple, voici différents aliments et leur teneur en vitamine C.

Aliments Teneur en vitamine C (mg) Pourcentage de la valeur quotidienne (%)

  • 250 ml de jus d'orange 86 mg 115
  • ½ poivron rouge cru 113 mg 151
  • 250 ml de brocoli cuit 116 mg 155
  • 1 kiwi 75 mg 100
  • 250 ml de jus de légumes 67 mg 89

Trop de vitamine C, c'est comme pas assez!

Saviez-vous que consommer une trop grande quantité de vitamine C n'est pas nécessairement bénéfique pour vous? En effet, les surplus sont directement éliminés dans l'urine, puisque notre organisme ne peut pas emmagasiner ou stocker la vitamine C. Aussi, consommer la vitamine C de façon excessive (une consommation quotidienne supérieure à 2 000 mg) peut entraîner des diarrhées et des troubles gastro-intestinaux. Voilà pourquoi il est important d'avoir sa dose quotidienne d'aliments qui en sont riches, sans exagérer!

L'exception à la règle

S'il est vrai qu'il s'avère inutile, pour la population en général, de prendre un supplément de vitamine C pour prévenir ou guérir le rhume, les athlètes de haut niveau font, semble-t-il, exception à la règle. En effet, les études tendent à montrer qu'une prise continue de vitamine C pourrait réduire de moitié le risque de développer un rhume chez cette sous-population. Mais attention, on parle ici de réels athlètes tels que les marathoniens! Les personnes exposées à des conditions extrêmes, comme les gens vivant dans le Grand Nord canadien par exemple, pourraient, elles aussi, bénéficier de ces en consommant des suppléments de vitamine C.

Conclusion

Manger quotidiennement et à longueur d'année des aliments riches en vitamine C afin d'atteindre les recommandations reste à ce jour la façon la plus efficace de prévenir un rhume. En ce qui concerne les suppléments, ils ne vous seront d'aucune utilité!

Vous aimerez aussi