L'alimentation consciente pour perdre du poids

L’alimentation consciente est une méthode très intéressante mise au goût du jour aux États-Unis par la Dre Jan Chozen Bays, qui a publié un excellent ouvrage sur le sujet. Pourtant, les idées évoquées dans ce livre sont loin d’être révolutionnaires et peuvent s’apparenter à plusieurs autres méthodes comme le « Slow food », par exemple. Il s’agit en fait d’une façon de s’alimenter qui aurait plusieurs conséquences positives, dont la perte de poids, mais aussi une plus grande responsabilisation par rapport à notre santé globale.

Les lacunes de l’alimentation moderne

Dans notre société nord-américaine, le plaisir lié à la nourriture est le plus souvent relégué aux oubliettes :

  • Nous déjeunons en vitesse, ou absorbons un café dans l’auto en plein trafic.
  • Nous mangeons un lunch sur le pouce (pas toujours santé), devant un ordinateur, ou entre deux rendez-vous.
  • Nous soupons en plein stress, entre les devoirs et les activités des enfants, avec la télévision qui joue en arrière-plan.
  • Nous nous accordons des « gâteries » (pensez croustilles, chocolat et autres sucreries) pour nous récompenser à l’occasion.
  • Nous mangeons par habitude, sans avoir vraiment faim.
  • Et lorsque nous planifions des « bons repas » entre amis, ceux-ci sont le plus souvent pleins de gras, sucre, etc.

Pourtant, même pour ceux parmi nous qui essayons de mieux manger et de faire attention à notre consommation de nourriture,  il n’est pas toujours facile de développer une relation saine face à ce que nous absorbons. La preuve, c’est qu’un grand nombre de personnes souffrent de problèmes liés à l’alimentation (surpoids, maladies diverses, problèmes d’anorexie ou boulimie, régimes yoyo, etc.)

Qu'est-ce que l’alimentation consciente, exactement?

L’alimentation consciente consiste à envisager de manière différente la nourriture et la manière dont nous l’absorbons au quotidien. C’est une sorte de « philosophie » qui vise à ce que nous réapprenions à manger, pas comme l’environnement nous y pousse, mais comme notre corps en a besoin. Pour cela, il y a plusieurs choses dont il faut tenir compte :

  • Savoir reconnaître les sensations de faim et de satiété, les moments où l’on doit manger et ceux où l’on doit s’abstenir.
  • Avoir un regard positif envers la nourriture et tout ce qui s’y rattache : les heures de repas, la préparation, les sensations que cela nous amène.
  • Utiliser tous nos sens pour explorer, savourer et goûter la nourriture.
  • Ne jamais se juger soi-même ni juger la nourriture que nous consommons (trop sucré, trop gras, je n’aime pas ça, etc.)
  • Choisir les choses qui nous font nous sentir bien, être en harmonie avec nos valeurs personnelles face à la nourriture.
  • Envisager chaque repas comme un moment unique et ponctuel, pas comme un « plus » ou un « moins » dans un programme à long terme visant à obtenir des résultats spécifiques.
  • Prêter attention et être parfaitement conscient de ce qui se passe en nous (digestion, etc.) et autour de nous quand on mange.

Comment pratiquer l’alimentation consciente au quotidien?

Tous les changements que l’on souhaite effectuer dans une routine bien établie sont difficiles… Même si nous sommes convaincus du bien-fondé de notre nouvel objectif, il n’est pas toujours évident de « chambouler » du tout au tout une façon de faire qui dure depuis des années. Pour cette raison, il est préférable de procéder petit à petit.

Pourtant, quand on commence à expérimenter par soi-même les bienfaits de l’alimentation consciente, les pas deviennent de plus en plus grands et se font sans même que l’on en ait conscience. Voici quelques trucs pour vous aider à débuter :

  • Il faut commencer doucement : choisissez, par exemple, un seul repas par jour durant lequel vous essayez de mettre en place vos nouvelles habitudes.
  • Observez ce que vous mangez, avec tous vos sens : formes, couleurs, odeurs, textures, sons lorsque vous les mettez sans votre bouche, etc.
  • Asseyez-vous toujours à table lorsque vous mangez.
  • Concentrez-vous sur chaque bouchée et savourez-la indépendamment des autres. Pour cela, il peut être bénéfique de reposer les ustensiles entre chaque bouchée.
  • Mâchez longuement chaque bouchée, et prenez ce temps pour penser au voyage qu’a emprunté votre nourriture avant d’arriver dans votre bouche  (ferme, abattoir, supermarché, avion) ainsi qu’aux personnes qui ont travaillé pour vous permettre de déguster ce repas. Soyez reconnaissant de pouvoir manger alors que d’autres n’ont rien du tout. Vous pouvez même commencer cet exercice pendant la préparation du repas. Appréciez son odeur, pensez à ceux qui ont contribué à ce que l’aliment se retrouve dans votre cuisine.
  • Choisissez des aliments pour leur excellente qualité plutôt que pour la quantité.
  • Prenez le temps de préparer des plats qui vous tentent, même s’ils sont très simples.
  • Prenez vos repas de la manière qui vous convient le mieux, à vous : pensez à l’environnement sonore qui vous relaxe, ou encore, mangez en silence.

Les bienfaits observés

Évidemment, les bienfaits se font sur les moyen /long termes. On ne peut pas espérer des changements radicaux du jour au lendemain. Toutefois, il y a des avantages certains liés à l’alimentation consciente. En voici quelques-uns :

  • Réduction des excès de nourriture, puisqu’on apprend à gérer la sensation de faim et de satiété : il en résulte chez beaucoup de personnes une perte de poids (et des symptômes de plusieurs maladies liées au surpoids). Aussi, en se concentrant sur chaque bouchée, tous nos sens sont en action, ce qui fait qu’on est ainsi plus conscient du plaisir que l’on éprouve à manger. Notre corps et surtout notre cerveau éprouvent donc moins le besoin de manger une grande quantité pour être satisfait et éprouver du plaisir.
  • Prise de conscience envers l’importance que la nourriture devrait avoir dans nos vies.
  • Capacité à faire de meilleurs choix alimentaires, ce qui renforce la confiance en soi dans le domaine de l’alimentation (mais aussi tous les autres domaines de la vie.)
  • Meilleure digestion.
  • Meilleure humeur.
  • Plus grande énergie
  • Moins de stress.
  • Augmentation de la mémoire et des capacités mentales : lorsque notre corps est bien nourri, il est au meilleur de ses capacités, c’est bien connu.
  • Traitement progressif de divers problèmes liés à la nourriture : anxiété, anorexie, boulimie, hyperphagie, etc.
  • Appréciation de ce que l’on a dans nos assiettes, de notre chance en général.

Bien sûr, rien ne peut venir sans effort… Mais il semblerait vraiment que le jeu en vaut la chandelle! Dans toutes les sphères de notre vie, il est toujours préférable de développer des habitudes saines parce que cela réduit le stress et les nombreuses maladies qui en découlent directement ou indirectement. Alors, la prochaine fois que vous mangez, que penseriez-vous de vraiment réfléchir à cette action?

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie
 

Vous aimerez aussi

Commentaires