Gastro-entérite : quoi manger et quoi éviter

La gastro-entérite est une affection courante et bénigne, mais fort dérangeante. Lorsqu’on est accablé par cet inconfort, la dernière chose à laquelle on pense est de se nourrir, au moins durant les 24 premières heures. Toutefois, il est important de recommencer à s’alimenter rapidement pour éviter la faiblesse généralisée et la déshydratation.

Quoi manger pendant la gastro-entérite

Les liquides 

Buvez du bouillon de poulet ou de légumes dilué, de l’eau, de la tisane, des solutions de réhydratation maison ou de la pharmacie, ou encore, des boissons hydratantes pour sportifs un peu diluées en dernier recours (style Gatorade). Il est essentiel de s’hydrater le plus possible pour pallier les pertes occasionnées par la diarrhée et les vomissements.

Des féculents

Privilégiez le riz blanc ou les petites pâtes très cuites, sans ajout de sauce ou d’épices. Des tranches de pain grillé (sans beurre) ou du gruau d’avoine cuit à l’eau, sans sucre, peuvent aussi apaiser la faim, et redonner de l’énergie sans trop fatiguer le système digestif.

Des carottes très cuites

Beaucoup de personnes ne jurent que par les carottes pour se remettre progressivement à une alimentation normale.

Du yogourt

Préférez les yogourts actifs remplis de bonnes bactéries qui aident à reformer plus rapidement la flore intestinale.

Des pommes

Crues et râpées, sans la peau, ou encore en compote, elles sont faciles à digérer et généralement bien tolérées.

Des bananes

Riches en potassium et en hydrates de carbone, les bananes sont des super fruits qui donnent des forces à l’organisme sans le faire travailler trop durement.

Soyez toutefois conscient que votre estomac est encore incapable de s’alimenter en grandes quantités. Quelques bouchées tout au long de la journée sont déjà un grand progrès. Allez-y progressivement, et augmentez petit à petit les quantités au fur et à mesure que les nausées et les symptômes (diarrhée, vomissements) s’estompent.

Les aliments à éviter durant une gastro-entérite

Il y a aussi plusieurs aliments à bannir de votre alimentation jusqu’au rétablissement : produits laitiers (sauf le yogourt), alcool, prouits gras, fruits et légumes crus, et tout ce qui contient beaucoup de fibres (grains entiers). Vous pourrez réintégrer petit à petit de la viande maigre et du poisson, cuits sans gras.

Normalement, deux-trois jours environ après la fin des symptômes, vous serez en mesure de recommencer à manger normalement.

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires