Changer ses habitudes alimentaires : les bons trucs!

On sait à peu près tous ce qu'on doit manger, ce qui est bon pour la santé, mais il est très difficile de changer ses habitudes alimentaires. Il est en effet beaucoup plus facile de cuisiner les aliments qu'on a vu se préparer depuis notre enfance que de suivre un livre de recettes chaque jour, même si on est convaincu que ce qu'on a toujours mangé est trop gras, trop salé, trop sucré ou que notre menu contient trop de viande ou de féculents (pain, pâtes, riz...).

Changer les habitudes une à la fois

L'important, si on désire transformer nos habitudes alimentaires, est de modifier un aspect de notre alimentation à la fois . Si on change tout du jour au lendemain, il est très probable que dans peu de temps, nos habitudes reviendront au galop.

Votre palais (et celui de votre famille) doit apprivoiser les aliments nouveaux. Vous pouvez aussi décider de changer vos habitudes en ce qui concerne la quantité de ce que vous mangez ou la vitesse à laquelle vous ingérez vos aliments. Cela requiert de la volonté, de la patience et surtout de la persévérance.

Le plaisir

S'il est difficile de changer nos habitudes, c'est souvent parce que ce qu'on préfère manger nous fait plaisir. Pour plusieurs, c'est le cas notamment des aliments goûteux comme ceux qui constituent les repas de malbouffe, riches en gras et en sel, et les aliments raffinés, souvent sucrés.

Il est évident que remplacer une poutine par un plat de tofu aux carottes est une initiative risquée, mais si vous savez comment l'apprêter en y ajoutant des herbes et des épices qui rehausseront le goût tout en vous apportant beaucoup au niveau de la santé, tout le monde s'en réjouira assez vite. Les recettes orientales peuvent vous donner un coup de main dans ce domaine, les Indiens, comme les Chinois ou les Thaïlandais utilisant beaucoup de légumes ou de plats végétariens qu'ils assaisonnent avec succès.

À privilégier : l'assiette santé

Les fruits et les légumes devraient constituer la moitié de votre assiette à chaque repas alors que les protéines (viande, poisson, légumineuse) et les féculents (riz et céréales entières) devraient occuper chacun un quart de l'assiette. Complétez avec une source de calcium et le tour est joué!

À proscrire

Vous savez sûrement que certains aliments contiennent des calories vides et n'apportent donc pas ou peu de micronutriments (vitamines et minéraux) nécessaires à notre santé. C'est le cas des farines blanches, du riz blanc, des pâtisseries ou des friandises. Mais d'autres substances que l'on retrouve dans certains aliments nuisent carrément à l'absorption des vitamines et minéraux. On parle ici des additifs alimentaires (colorants, nitrates, sulfites...), des pesticides, de certains médicaments, de la friture, de la cuisson au barbecue, etc...

Il faut donc lire les étiquettes et surveiller ce qu'on mange, tout en conservant le plaisir qu'on a à passer à table!

Categories

Vous aimerez aussi