Alcool et temps des fêtes en harmonie

Auteur
Caroline Turmel
Coupes de Champagne dans un décor de Noël

Imaginez de gros flocons duveteux qui tombent en rafale, les lumières et les décorations qui scintillent, les enfants qui font des bonshommes de neige, et les adultes réunis entre amis ou en famille pour célébrer, manger... et bien sûr trinquer!

En effet, à l'occasion des fêtes de fin d'année et de Noël, bons vins, spiritueux, digestifs et bières font souvent partie des menus festifs, réceptions et traditions de plusieurs Canadiens! Synonyme de plaisir gastronomique, convivialité et réjouissances, boire de l'alcool avec modération et jugement s'intègre parfaitement dans l'effervescence du temps des fêtes!

Le vin rouge ou autres alcools : des avantages

On entend énormément parler du vin rouge et de ses effets potentiellement bénéfiques pour la santé. Mais, saviez-vous que boire un ou deux verres d'alcool par jour, et ce, peu importe le type (vins, spiritueux, bières) aurait un effet favorable sur la santé du coeur? Leurs effets bénéfiques seraient attribuables à l'éthanol, l'élément actif de l'alcool. L'alcool, en plus d'augmenter la quantité de « bon » cholestérol, pourrait empêcher la formation de caillots sanguins. Vasodilatateur et relaxant, il permet en plus de réduire le stress, un autre facteur de risque des maladies du coeur.

Toutefois, le vin et le champagne contiennent de puissantes substances antioxydantes (resvératrol) qui pourraient potentiellement réduire le risque de développer certains cancers et de protéger la santé du coeur.

Ainsi, porter un toast au Nouvel An, déguster un grand cru pour rehausser la traditionnelle dinde farcie et siroter un Porto pour accompagner les petites douceurs sucrées n'ont rien de malsain... à condition de ne pas en abuser!

Bien sûr, tous ces effets bénéfiques pour la santé sont attribuables à une consommation suivant les recommandations :

  • pour les hommes, 3 verres par jour et un maximum de 15 verres par semaine
  • pour les femmes, 2 verres par jour et jusqu'à 10 verres par semaine.

Au-delà de ce seuil, les bienfaits s'estompent et les risques de problèmes de santé augmentent. Même si cumuler quelques consommations en une seule soirée bien arrosée n'est pas conseillé, « lever son verre » au temps des fêtes n'est pas interdit, à condition que cela ne devienne pas une habitude!

Qu'est-ce qu'une consommation?

  • Une bouteille de bière à 5 % d'alcool (340 ml / 12 oz)
  • Un verre de vin à 12 % d'alcool (140 ml / 5oz)
  • Un verre de spiritueux à 40 % l'alcool (45 ml / 1,5 oz)

Boissons alcoolisées pour cuisiner!

Profitez du temps des fêtes pour concocter des plats mijotés réconfortants et savoureux. N'hésitez surtout pas à utiliser de la bière ou du vin : en plus de donner parfums et arômes à vos mets, sachez qu'entre 94 à 96 % de l'alcool s'évapore lors d'une cuisson d'environ deux heures à intensité moyenne.

Aussi, transformez des desserts plutôt banals en desserts aux allures festives du temps des fêtes! Rehaussez une salade de fruits dont ces derniers auront macéré quelques heures dans du vin blanc, préparez un délicieux granité aux poires, framboises et vin rouge et finalement ajoutez à une mousse au chocolat noir quelques gouttes d'alcool fort tel que l'Amaretto.

Astuces pour bien fêter

Puisque je tiens beaucoup à vous, je ne pouvais m'empêcher de vous offrir quelques conseils!

  1. Évitez de boire de l'alcool l'estomac vide : ses effets surviennent plus rapidement que lorsqu'il est consommé avec de la nourriture.
  2. Dégustez lentement les boissons alcoolisées que vous consommez : attendez environ une heure entre chaque consommation.
  3. Alternez les boissons alcoolisées et non alcoolisées, mais méfiez-vous du punch, il pourrait vous mettre au tapis plus rapidement que vous ne le croyez.
  4. Déterminez le chauffeur désigné en début des festivités pour terminer la soirée en beauté!

À votre santé!

Categories

Vous aimerez aussi