Ce qu'il faut savoir avant un tatouage

Jeune femme au bras tatoué

La décision de se faire tatouer ne devrait jamais être prise à la légère. Même s'il existe désormais des moyens de se débarrasser d'un tatouage permanent, ceux-ci sont coûteux, douloureux et parfois inefficaces. Quand on choisit de marquer ainsi son corps à l'encre permanente, il faut assumer que le dessin qu'on a choisi nous suivra jusqu'à la fin de nos jours.

Non seulement faut-il être préparé psychologiquement avant de passer sous l'aiguille du tatoueur, mais il est également important de préparer son corps pour l'intervention.

En effet, même s'il est souvent considéré comme anodin, le tatouage demeure une intervention intrusive qui comporte des risques. C'est pourquoi il est important d'être bien préparé avant de faire le grand saut.

Avant de prendre une décision

Quand on décide de se faire tatouer de façon permanente, l'idéal est de prendre sa décision plusieurs semaines à l'avance. Ce n'est pas le genre de geste qu'on veut poser sur un coup de tête! Il faut choisir un endroit et un tatoueur qui conviennent, ainsi qu'un dessin qui soit véritablement significatif, mais il faut aussi s'assurer que le tatouage est une bonne décision.

Contre-indications au tatouage

Avant toute chose, il est primordial d'être avisé des contre-indications concernant le tatouage. Peu importe à quel point vous êtes psychologiquement convaincu de votre décision, il se peut que cette forme d'art corporel ne vous convienne tout simplement pas, notamment pour des raisons de santé.

Maladie du sang 

Ainsi, si vous êtes atteint du sida ou de l'hépatite B ou C, ou encore si vous souffrez d'hémophilie ou de diabète (les diabétiques étant plus sujets aux infections en tout genre), vous ne devriez pas envisager le tatouage, qui peut avoir des conséquences graves.

Allergies et réactions cutanées 

Les gens qui ont une peau très sensible et qui sont particulièrement sujets aux allergies et aux réactions cutanées devraient également s'abstenir; ceux qui ont une allergie connue aux pigments ne devraient en aucun cas se faire tatouer!

Grossesse 

Il est également préférable pour les femmes enceintes, à cause de la variation de poids, d'attendre que la grossesse soit terminée avant de passer à l'acte. Elles ne doivent pas non plus prendre de risque (mauvaises réactions, infections ou allergies) qui mettrait le foetus en danger.

Variation de poids

Enfin, certaines personnes ont tendance à prendre ou à perdre du poids plus que la normale. Si c'est votre cas, pensez-y à deux fois avant de vous faire tatouer et choisissez bien l'endroit de votre corps. La peau a beau être élastique, il demeure que des variations significatives dans la forme de votre corps risqueraient de déformer le dessin.

Avant votre rendez-vous de tatouage

Soleil

Dans les jours qui précèdent votre rendez-vous chez le tatoueur, il est recommandé de faire attention à certaines choses qui pourraient nuire à l'intervention. Dans les journées, voire les semaines qui précèdent l'intervention, n'exposez pas la zone à tatouer au soleil.

Si vous n'avez pas le choix, protégez votre peau avec un écran protecteur FPS 30, minimalement. Vous ne voulez surtout pas attraper un coup de soleil, lequel rendrait le tatouage encore plus douloureux.

Repos

Sachez que la douleur est plus intensément ressentie lorsqu'on est fatigué. Il est donc préférable de se reposer avant le grand jour, question d'être en pleine forme et mieux en mesure d'affronter les aiguilles! Évitez également de pratiquer une activité sportive trop intense, car l'effort physique entraîne une dilatation des vaisseaux sanguins, ce qui n'est pas recommandé lorsqu'on s'apprête à se faire tatouer.

Épilation

Dans les cas où la zone à tatouer est particulièrement velue, il faut idéalement la raser ou l'épiler avant de passer sous l'aiguille de l'artiste. La plupart des tatoueurs raseront eux-mêmes la zone après d'appliquer la couleur. Si vous choisissez d'avoir recours à une épilation à la cire, il vaut mieux procéder au moins une semaine avant votre rendez-vous. En effet, cette technique tend à laisser la peau rougie et sensible, ce qui ne fait pas bon ménage avec le tatouage...

Notez également que, lorsqu'on tatoue une zone poilue, cela n'empêche nullement les poils de repousser. Mieux vaut y penser avant de passer à l'acte. Certains choisiront d'avoir recours à l'épilation définitive (laser ou électrolyse) avant de se faire tatouer. Cette option est tout à fait légitime. Toutefois, ces méthodes d'épilation sensibilisent la peau; il vaut mieux prendre le temps de terminer le traitement, puis attendre encore quelques semaines avant de prendre un rendez-vous chez un tatoueur.

Hydratation

Dans les jours qui précèdent votre rendez-vous, occupez-vous de votre épiderme plus que de coutume. Ne lésinez pas sur l'hydratation, car une peau sèche sera évidemment plus sensible. Utilisez une riche lotion pour le corps et buvez beaucoup d'eau pendant au moins une semaine avant le tatouage; il s'agit d'ailleurs là de bonnes habitudes à conserver pour la vie! La veille du rendez-vous, prenez le temps d'exfolier votre corps à l'aide d'un gant de crin ou d'un exfoliant doux, afin de le débarrasser des cellules mortes. N'oubliez pas d'appliquer votre lotion hydratante par la suite.

Drogue et alcool

Certaines personnes, effrayées à l'idée de la douleur occasionnée par un tatouage, choisissent de boire de l'alcool ou de consommer de la drogue avant le rendez-vous. Il s'agit là d'une très mauvaise idée. L'alcool aura peut-être un effet de détente, mais il a également pour conséquence de dilater les vaisseaux sanguins.

Quant aux drogues illicites vendues sur le marché noir, elles contiennent parfois des composants sur lesquels vous n'avez aucun contrôle et qui peuvent provoquer des réactions peu agréables, notamment des éruptions cutanées ou des convulsions!

Quoi qu'il en soit, quand on se fait tatouer, il est vraiment mieux d'être en pleine possession de ses moyens; ce n'est décidément pas le moment de prendre une mauvaise décision dont les conséquences risqueraient de se faire sentir pendant de longues années.

D'ailleurs, la quasi totalité des tatoueurs refuseront de procéder s'ils constatent que vous êtes sous l'influence d'alcool ou de drogues.

Analgésique

Si vous craignez la douleur, rien ne vous empêche de prendre un comprimé analgésique une heure avant la séance. Tournez-vous vers l'ibuprophène ou l'acétaminophène, mais évitez à tout prix l'acide salicylique (aspirine), car il dilate les vaisseaux sanguins et vous fera ainsi saigner plus.

Stérilisation

Dans le studio du tatoueur, il y a encore quelques mesures à prendre avant qu'il ne se mette au travail. Assurez-vous qu'il utilise une aiguille neuve et emballée, sans quoi il pourrait y avoir des risques de transmission de diverses maladies. Il est également important qu'il désinfecte votre peau avant de procéder au tatouage.

Si vous n'êtes pas à l'aise ou si vous doutez de la propreté de l'endroit et des compétences du tatoueur, fuyez à toutes jambes! Même si vous avez payé une partie du coût à l'avance, il ne sert à rien de sauver un peu d'argent si vous devez prendre des risques pour votre santé.

À noter toutefois que la très grande majorité des salons de tatouage est particulièrement médiculeux face à l'hygiène.

En conclusion 

Si vous avez réfléchi à votre décision et que vous prenez la peine de bien préparer votre corps au tatouage, la procédure devrait normalement bien se dérouler. Sachez toutefois que, même pour la personne la mieux préparée du monde, le tatouage comporte certains risques, car il s'agit d'une intervention intrusive.

On peut mettre toutes les chances de son côté avant, pendant et après la procédure, mais rien ne garantit qu'il n'y aura aucune conséquence indésirable. Dans le cas où vous constateriez une infection ou toute autre réaction anormale après vous être fait tatouer, n'hésitez pas à consulter un médecin rapidement.

Jeanne Dompierre, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi