C'est la fête!

Auteur
Laurence Bareil

Qui n’aime pas se faire belle pour les fêtes? Quand on pense festivités, ce qui nous vient en tête c’est surtout des robes de soirée, des vêtements à paillettes et en satin, des chaussures ornementées et des accessoires brillants. Champagne!

Un peu d’histoire

Depuis toujours, les femmes ont porté une attention particulière à leur apparence, surtout pendant la période des fêtes. Au 14e siècle, la robe de soirée était conçue pour les occasions formelles par des couturières de renom.

Juste avant la Révolution française, la robe de soirée a commencé à se démocratiser grâce aux publications de mode illustrées. Ce faisant, toutes les femmes pouvaient enfin suivre la mode, jusqu’ici réservée à l’élite. Grâce à la presse, la mode a donc été popularisée et la robe de soirée a ainsi commencé à se faire une place très spéciale dans la mode.  Aujourd’hui, toutes les occasions sont bonnes pour enfiler notre plus belle robe!

Caractéristiques des années 1970, les paillettes, autrefois réservées uniquement au show-business, sont revenues en force depuis la fin des années 1990. Avec la variété impressionnante de strass et de vêtements brillants présente dans la mode d’aujourd’hui, on peut désormais se couvrir de paillettes de la tête aux pieds tout en restant chic.

L’escarpin fait sa première apparition en France en 1947 lors d’un défilé de mode, grâce à Christian Dior. Et au début des années 50, l’escarpin à talon aiguille fait son entrée en Italie. Aujourd’hui, il se vend plus de 100 millions de paires d’escarpins par année, dans le monde et ceux des marques comme Christian Louboutin ou Jimmy Choo se vendent à prix fou.

Un récent sondage a révélé que les femmes dépensent en moyenne 350 $ pour se faire belles pour les fêtes de fin d’année. Ça inclut les vêtements, les chaussures et accessoires, la coiffure et le maquillage. Selon une étude britannique, elles ont dépensé 70 $ en moyenne pour l’achat d’une nouvelle paire de chaussures et 130 $ pour une tenue. Pendant la même période festive, elles sont généralement invitées à deux soirées, et une femme sur cinq achète une nouvelle tenue pour chaque événement.


Le retour des clips à chaussures!

Les chaussures qu’on vend dans le temps des fêtes sont reconnues pour être brillantes et très décorées, donc plus difficiles à porter dans un contexte de tous les jours, une fois le temps des fêtes passé. Ma nouvelle passion? Les clips à chaussures!

Nos grands-mères les utilisaient déjà parce qu’elles permettent de changer le look de nos chaussures selon les occasions. Par contre, aujourd’hui, elles sont plus difficiles à trouver. Mais j’ai trouvé une belle alternative.

Je me suis rendue dans un marché aux puces, et j’ai rencontré Madame Bijoux qui a un inventaire de milliers de boucles d’oreilles à clip des années 70!  Le clip des boucles d’oreille n’est pas aussi plat que celui fait expressément pour les clips à chaussures, mais étonnamment, c’est très confortable et ça tient très bien.

J’ai payé 3 $ la paire. C’est pas mal moins cher que d’acheter une nouvelle paire de chaussures. Et même si je suis totalement accro, je me rassure en me disant que même si je finis par avoir 40 paires de clips, ce sera encore moins cher que d’avoir 40 paires de chaussures.
Vive la démesure calculée!

Magasinage en ligne

Pour m’assurer de vivre une bonne expérience de magasinage en ligne, je choisis les sites sur lesquels je magasine avec autant de soin que les vêtements que j’achète.

Certains sites ont des politiques de retours tellement compliquées, que lorsqu’on reçoit le vêtement et qu’il nous déçoit, on avale notre pilule et on le garde quand même. C’est pour ça que mes sites préférés offrent une enveloppe de retour préaffranchie dans mon envoi, ce qui simplifie grandement les retours et mon remboursement

Vous aimerez aussi

Commentaires