Liposuccion : tout ce qu'il faut savoir sur cette chirurgie esthétique

Auteur
Nadine Descheneaux

La liposuccion, qu'est-ce que c’est?

La liposuccion est une opération qui permet d’aspirer certains dépôts graisseux présents sous la peau. Cette technique sculpte certaines zones du corps, mais n’est pas un remède miracle à l’embonpoint ou à l’obésité. On utilise la liposuccion pour éliminer les amas graisseux localisés qui résistent aux diètes et à l’exercice physique.

Ce qu’on doit savoir sur la liposuccion?

Zones ciblées

Habituellement se sont : la face intérieure des cuisses, l’abdomen, au-dessus des aisselles, les fesses, la culotte de cheval, les bras, le menton, les bourrelets du dos ou les poignées d’amour, etc.

Les résultats

Les résultats de la liposuccion dépendent surtout de l’élasticité et du tonus de la peau du patient. Le médecin évaluera la peau du patient et aussi comment celle-ci a réagi lors d’une perte de poids antérieure. Il est possible de remodeler plus d’une zone à la fois, mais avant de procéder, le médecin considérera l’âge du patient, son poids et son état de santé. Selon les professionnels de la Clinique médico-esthétique à Longueuil, on peut traiter trois zones au cours d’une même intervention.

Anasthésie

Bien sûr, la liposuccion exige une anesthésie, mais elle est locale. Ainsi, on peut vérifier le résultat immédiatement et apporter des retouches si nécessaire.

L'intervention

D’abord, l’intervention débute par une petite incision (environ 5 mm). Par la suite, avec une fine canule à l’extrémité en mousse reliée à un aspirateur, le plasticien décolle l’amas de graisse et l’aspire. Les incisions sont fines et ne paraissent presque plus quelques mois plus tard.

Habituellement, on ne peut dépasser l’aspiration de plus de 4 litres de graisse (un litre équivaut à un kilo de graisse).

Après la chirurgie

Durant les jours suivants, on peut observer une hyperpigmentation de la peau (teint plus foncé), des vagues, des ondulations ou des fossettes. On conseille le port d’une gaine de compression pour éviter les hématomes et pour favoriser une bonne rétraction de la peau et des tissus graisseux. Des analgésiques sont parfois nécessaires pour atténuer les douleurs ou l’inconfort. Habituellement, le patient peut reprendre assez rapidement ses activités, tout dépendant évidemment s’il occupe un emploi physique et le type d’intervention.

Les risques

Selon l’Association des spécialistes en chirurgie plastique et esthétique du Québec, les risques sont rares, mais il pourrait y avoir une perte de sang importante, une infection, un engourdissement temporaire ou permanent de la peau et une réaction à l’anesthésie.

Question de sécurité sur la liposuccion

Avant de passer sous le bistouri, vous pouvez vérifier si votre médecin est bel et bien certifié en chirurgie plastique en visitant le site web de l’Association des spécialistes en chirurgie plastique et esthétique du Québec ou en leur téléphonant au 514-350-5109.  Si vous vous demandez si votre médecin a reçu des plaintes professionnelles, vous pouvez contacter le Collège des médecins du Québec : 1-888—MED-ECIN 

Vous aimerez aussi

Commentaires