L'épilation au laser

Auteur
Nadine Descheneaux

Plus récente méthode d’épilation arrivée sur le marché et qui permet de se débarrasser des poils, l'épilation au laser gagne en popularité.

L'épilation au laser, ce que c’est?

Le laser, il faut le savoir est une pulsion lumineuse qui cible la pigmentation du poil (en fait, la mélanine) et pénètre directement sous la peau (environ 3,5 mm sous l’épiderme). Sous l’effet de la chaleur du faisceau, le poil et son bulbe «explosent». Le faisceau de laser est attiré par les points sombres de la peau, donc nos poils. C’est ce qui explique pourquoi plus la démarcation de couleur entre notre poil et notre peau (exemple : poil foncé et peau pâle) est grande, plus l’opération est facile. Si le poil est trop pâle, il se peut qu’il n’arrête pas le laser.

Les résultats avec les poils blonds, roux, blancs ou gris sont habituellement décevants. Les séances d'épilation au laser sont souvent espacées de plusieurs semaines (entre quatre et six environ au début et plus espacées encore par la suite). Aussi, il faut au moins de six à huit séances pour obtenir un résultat satisfaisant et se voir enfin débarrasser de ses poils indésirables de façon permanente.

Habituellement, à la fin d’un traitement, 80% des poils sont disparus. À long terme, il reste embêtant de statuer si un poil va, un jour ou l’autre, réapparaître. Zones par excellence : le laser peut être utilisé partout sauf sur les sourcils, mais le plus souvent, on l’utilise pour les jambes, les aisselles et la «moustache».

Échelle de douleur de l'épilation au laser

Outch! Probablement la méthode la plus douloureuse entre toutes. Douleur intense, mais de courte durée.

Le prix de l'épilation au laser

Les traitements au laser sont aussi les plus coûteux. On peut payer jusqu’à 3000$ pour l’épilation des jambes. On s’informe et on «magasine» sans gêne.

Pensez-y!

  • Entre 10 et 20% de la population ne serait pas réceptive au traitement au laser. Mystère... On doit faire attention et ne pas signer un contrat de longue durée sans avoir fait préalablement un essai sur notre peau.
  • Si vous avez la peau foncée (donc à haute teneur en mélanine), le laser peut occasionner une décoloration. La mélanine est ce qui attire le faisceau du laser... venant du poil comme de la peau!
  • Pas question d’alterner les séances de bronzage et l’épilation au laser; ce n’est pas un bon mixte. Bronzer fait augmenter la production de mélanine dans la peau ce qui risque d’entraver les résultats de votre épilation.
  • Entre les traitements, on doit être patient pour d’abord laisser le temps aux poils de pousser et ne pas décolorer ou retirer nos poils (avec une pince ou à la cire). Toutefois, on peut les raser sans problème, car contrairement à l’électrolyse, l’esthéticienne n’a pas à «voir» le poil.
  • Il reste toujours des poils trop minces, trop fins ou plus pâles qui ne sont pas captés par le laser. Ces poils sont habituellement éliminés à l’électrolyse par la suite.
  • Pour l’instant, la pratique de l’épilation au laser n’est encadrée par aucun ordre professionnel. Il faut donc être prudente quand on choisit notre clinique. On n’hésite pas à demander des références et surtout des réponses franches et claires à toutes nos questions. En cas de doute, on prend le temps d’y repenser.
  • De nombreuses femmes optent pour cette méthode pour l’épilation du pubis intégral. C’est douloureux, mais on peut utiliser une crème anesthésique (comme la crème Emla) vendue en pharmacie.

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires