La voyance : consulter sans se faire avoir

Auteur
Nadine Descheneaux
Jeu de tarot

Vraie ou fausse prédictions? Science occulte ou simple observation? La voyance ne laisse personne indifférent. Suivez le guide pour consulter une voyante sans vous faire avoir!

Oui pour une consultation…

  • Si on est capable d’en prendre et d’en laisser, voir une voyante peut être pris comme un divertissement
  • Si on lit notre horoscope et qu’on est capable de ne pas s’y accrocher toute la journée
  • Si on sait que les véritables puissances de notre vie restent nous-mêmes et les actions que l’on pose, et non dans le hasard ou le destin

Non pour une consultation…

  • Si on a tendance à croire à 100 % les gens sans se questionner
  • Si on cherche des réponses claires à un problème et un résultat précis
  • Si on est en pleine déprime, dans un moment de bouleversements, en rupture ou dans un moment où on est déjà émotionnellement instable : on pourrait ne pas être capable d’un bon discernement
  • Si on n’a pas été satisfait du « résultat » précédent. Quand on fait ceci, c’est qu’on part à la recherche de ce qu’on veut entendre…  


On consulte une voyante en sachant que le prix payé pour une consultation n’influence en rien la compétence du médium et en se gardant une part de doute et de méfiance. On ne prend pas tout ce qu’on nous dit comme une vérité inébranlable.

À éviter quand on consulte une voyante

Il est préférable d’éviter les voyants qui paient de grosses pubs dans les journaux ou sur Internet. Le bouche-à-oreille est plutôt conseillé pour ceux qui veulent tenter l’expérience.

Mieux vaut aussi se méfie des « récompenses », des prix et des diplômes que certains peuvent annoncer : ils sont faux. Aussi, ceux qui affichent un taux de réussite frisant le 100 %. Qui peut se targuer de ne faire jamais d’erreur?

Ce n’est pas non plus une bonne idée de se tourner vers les services en ligne puisque vous ne savez alors pas qui est vraiment au bout du fil. Est-ce quelqu’un qui a besoin d’arrondir ses fins de mois? On fuit les salles de consultation trop clichées avec une boule de cristal, des statuettes, de l’encens à outrance, des voilages, etc.  Fuyez aussi les cabinets qui n’indiquent pas les prix ou qui offrent des forfaits à la minute; la facture peut grimper vite. D’ailleurs, de nombreuses voyantes demandent aux gens qui les consultent de donner le montant de leur choix.

Si le voyant vous pose trop de questions sur votre vie, votre passé, votre présent et vos souhaits, il y a anguille sous roche. C’est lui qui doit davantage parler, pas vous!

Quoiqu’il en soit, on doit garder en tête qu’on reste maître de son destin… peu importe si on pousse la porte d’un cabinet de voyance, ou non!

 

Commentaires