6 bonnes raisons pour arrêter de se comparer

Auteur
Nadine Descheneaux

Vous comparez avec votre vie d’avant, votre voisine, la star de l’heure, votre collègue, votre mère, votre sœur, votre idole, etc. Bref, vous êtes prises dans la spirale infernale de la comparaison extrême, une habitude néfaste qui mine votre moral et votre estime de vous-mêmes. Voici 6 bonnes raisons pour arrêter de se comparer

Devenir une habitude

Quand vous vous comparez, vous mettez le pied dans un cercle vicieux. La comparaison amène… la comparaison! Vous en prenez – inconsciemment – l’habitude et cette manie deviendra une seconde nature : pour savoir si vous pouvez être pleinement heureuse de votre nouvelle coupe de cheveux ou pour connaitre la valeur réelle de votre weekend, vous allez comparer au lieu de vous fier à votre jugement personnel.

À faire plutôt

Soyez consciente chaque fois que vous êtes en train de vous comparer et freinez votre élan.

Oublier vos bons coups

En vous comparant, vous avez plutôt tendance à minimiser tout ce que vous faites. Avouez-le! Il est rare que vous vous compariez avantageusement. Vous trouvez toujours quelqu’un qui a fait mieux ou plus vite que vous!  Vous êtes rarement gagnante en vous comparant et, du coup, vous ne vous valorisez pas. Pourtant, des bons coups, vous en faites et vous devriez en être fière.

À faire plutôt

Félicitez-vous plus souvent et prenez en note vos bons coups sans les comparer à ceux des autres.

Être gênée de qui vous êtes

Plus vous vous comparez, plus vous minez votre estime de vous-mêmes. Vous en arrivez même à être gênée de qui vous êtes parce que vous n’êtes jamais satisfaites de vous! Bientôt, si vous ne faites pas attention, vous n’oserez plus rien.

À faire plutôt

Osez faire des choses nouvelles sans attendre l’approbation des autres ni retomber dans le piège de vous comparer. Oser tout simplement.

Vivre dans le passé

Il y a 10 ans, c’était mieux? Vous étiez plus mince? Vous n’aviez pas de cellulite? Vous aviez plus de temps? Ressasser le passé est une bien mauvaise habitude, car elle vous empêche d’aller de l’avant et de profiter de ce que vous avez maintenant.

À faire plutôt

Faites la paix avec votre passé. Il est là. Vous l’avez aimé. Mais maintenant, vous êtes ailleurs. Plus loin. Chaque fois que vous partez dans des comparaisons avec une autre époque, ressaisissez-vous et revenez au présent.

Ne pas aimer sa vie

Vous êtes toujours à cheval entre « avoir hâte à… » ou « être nostalgique de… », entre les remords et les regrets. Mais vous ne prenez pas le temps d’apprécier ce que vous avez. Quand vous vous comparez, vous amoindrissez votre propre valeur. Votre vie vous parait toujours moins intéressante que celle des autres et, du coup, vous l’aimez moins.

À faire plutôt

Chaque soir, notez trois moments que vous avez aimés dans votre journée. Ce journal de gratitude vous aidera à retomber en amour avec votre vie.

Être stressée de se comparer

Vous vous souvenez, quand vous étiez à l’école, des périodes d’examen? Vous ne deviez pas être au sommet de votre bien-être. Quand vous vous comparez, vous vous mettez dans la même situation. Vous ne le sentez pas toujours, mais les comparaisons amènent un état de stress qui ressemble à celui que vous viviez à l’école. Vous vous testez vous-mêmes, constamment.

À faire plutôt

Prenez de la distance face aux autres et à leurs opinions et même face à vos propres (durs!) jugements. Soyez plus indulgentes envers vous et prenez du temps pour vous détendre.

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires