Auteur
Nadine Descheneaux
Femme qui lit dans un hamac au soleil

Enfin, l'été! La saison parfaite pour faire baisser votre «PAL» («Pile à lire»). Depuis le début de l'année, les livres intéressants s'accumulent sur votre table de chevet. En voici 10 de tous les genres pour passer d'agréables moments de lecture.

1. Le moule – Stéphanie Gauthier

Première phrase : «Le bureau de Claudia Dumontier est situé à Laval, au rez-de-chaussée d’un cottage converti en immeuble commercial.»

On le lit parce que le boulot du personnage principal nous intrigue : «coach en conformité sociale».

Sommes-nous tous pareils? Sommes-nous des cupcakes dans le grand four de la vie? Les clients qui viennent consulter Claudia veulent rentrer dans le moule et arrêter de se sentir différent. Puis, un jour, Claudia accueille Maximilien, un jeune marginal, et dès lors, sa vie ne sera plus la même. 

Le moule. Par Stéphanie Gauthier, Québec Amérique, 2018. ISBN : 978-2-7644-3594-6

 

2. Le fou – Lucie Mandeville

Première phrase :«Le fou errait depuis un moment en s’arrêtant ici et là, conversant avec chaque élément de la nature comme s’il s’était agi d’un ami.»

On le lit parce que ce conte philosophique nous propose une réflexion sur ce qui est réellement important pour nous. 

Ce n’est pas un roman ni un ouvrage sérieux, c’est à mi-chemin entre le conte et le récit initiatique. L’auteure explore en finesse et en image le monde invisible et les mystères de la vie. 

Le fou. Par Lucie Mandeville, Le jour, 2018. ISBN 978-2-89044-899-5

 

3. Bad Féministe – Roxanne Gay

Première phrase : «Le monde change de façon complexe, et plus vite que nous ne pouvons le comprendre.» 

On le lit parce que c’est LE livre féministe à lire en 2018. Et cet été, on a ENFIN du temps pour s’y plonger! 

Une réflexion juste sur l’état actuel des femmes et du féminisme qui met en lumière toutes les contradictions modernes qui ne devraient pas empêcher les femmes de se déclarer féministes. 

Bad féministe. Par Roxanne Gay, édito, 2018. ISBN : 978-2-924720-80-6

 

4. Treize à table – Collectif sous la direction de Chrystine Brouillet et Geneviève Lefebvre

On le lit parce que la beauté d’un recueil de nouvelles est de nous faire voyager à travers plusieurs univers et… même découvrir de nouveaux auteurs coups de cœur! 

Autour de la gourmandise, de la bonne bouffe et des verres qui s’entrechoquent, chacun de ces 13 auteurs offre une nouvelle dont les saveurs sont à l’honneur! 

Les 13 auteurs à découvrir : Michel Marc Bouchard, Chrystine Brouillet, Geneviève Brouillette, Rafaële Germain, Patrice Godin, Michel Jean, Samuel Larochelle, Geneviève Lefebvre, François Lévesque, Annie L’Italien, Ian Manook, Michèle Plomer et Erika Soucy.

Treize à table. Collectif, Druide, 2018. ISBN : 978-2-89711-411-4

 

5. Il est grand temps de rallumer les étoiles – Virginie Grimaldi

Première phrase : «Anna, tu viendras me voir à la fin du service!» 

On le lit parce qu’il est impossible de résister à la fraîcheur et au réalisme des histoires de Virginie Grimaldi. 

Les deux filles d’Anna, 37 ans, ne vont pas bien. Pour «rallumer les étoiles» et se rapprocher, quoi de mieux qu’une virée en camping-car mère-filles!  

Il est grand temps de rallumer les étoiles. Par Virginie Grimaldi, Fayard, 2018. ISBN : 9782213709703

 

6. Défaillances – B.A. Paris

Première phrase : «L’orage éclate au moment où nous allons nous dire au revoir, nous séparer pour les vacances d’été qui s’avancent.»

On le lit parce que cette histoire totalement enlevante nous captive dès les premières pages. 

Qui s’arrête pour aider une automobiliste en panne sur une route en pleine forêt, un soir d’orage? Cassandra arrête, a un contact visuel avec la femme, mais repart. Le lendemain, elle apprend que cette dernière a été assassinée. Ensuite, la vie de Cassandra ne sera jamais plus la même. Un thriller impossible à déposer. 

Défaillances. Par B.A. Paris, Hugo et cie, 2018. ISBN : 9782755636512

 

7. Soupers de filles – Pascale Wilhelmy

Première phrase : «Tempête de neige, fatigue, peine d’amour, feu sauvage qui nous afflige et que toutes font l’effort de ne pas remarquer, rien ou presque ne fait obstacle à ces rendez-vous essentiels.»

On le lit parce qu’on a, nous aussi, des «soupers de filles» avec nos amies et qu’on aime bien s’infiltrer dans ceux-ci… 

Un livre comme une ode aux amitiés qui survivent au rouage du quotidien et aux années qui passent! À travers les histoires des cinq femmes, on se retrouve un peu… beaucoup! Un roman qui déclenche des sourires et qui donne envie de voir ses amies!

Soupers de filles. Par Pascale Wilhelmy, Libre Expression, 2018. ISBN : 978-2-7648-1286-0

 

8. Dame mature – Guylaine Guay

Première phrase de la première partie (parce qu’il y a plusieurs avertissements comiques et un avant-propos avant de plonger dans le vif du sujet!) : «Un jour de juillet, je suis née.» 

On le lit parce qu’il faut parler de la ménopause au-delà des symptômes et des façons de  les soulager, ça fait du bien! 

Le complément du titre est «Réflexion comico-dramatique d’une périménopausée velue et moite» donne le ton au reste du livre! Guylaine Guay aborde la ménopause sans tabou et avec humour! Tant mieux, parce que vieillir fait partie de la vie et qu’il faut dédramatiser le tout! 

Dame mature. Par Guylaine Guay, Libre Expression, 2018, ISBN : 9782764812242.

 

9. À la lumière du petit matin – Agnès Martin-Lugand

Première phrase : «Quatre ans. Quatre ans qu’ils étaient partis.»

On le lit parce qu’on le veuille ou non, on ment tous…

Crise de la quarantaine? Qui sait? Hortense se dit heureuse entre son boulot et sa liaison avec un homme marié. Mais, en fait, elle se ment à elle-même. Elle repousse et tient à bout de bras la lassitude et l’impression de s’éteindre petit à petit. Le destin lui réserve une surprise qui l’obligera à apporter de réels changements. 

À la lumière du petit matin. Par Agnès Martin-Lugand, Michel Lafond, 2018. ISBN : 9782749929026

 

10. 180 jours et le cœur plein – Julie Marcotte

Première phrase : «Je ferme la porte derrière moi et me rends à ma voiture d’un pas rapide, presque en courant.» 

On le lit parce qu’on veut connaître l’envers du décor : la vie d’une enseignante. 

Olivia est enseignante au primaire et reprend le chemin de l’école après un congé de maternité. Tout au long d’une année scolaire, on la suit à travers ses épuisantes journées et ses durs moments de doute. Parce qu’il nous arrive, tous, de se sentir vide, mais d’avoir le cœur plein… 

180 jours et le coeur plein. Par Julie Marcotte, éditions de Mortagne, 2018. ISBN : 9782896628094. 

 

 

Vous aimerez aussi