Faire le ménage du printemps... en soi

Auteur
Nadine Descheneaux
Femme heureuse

Quand le printemps arrive, on a envie de faire du ménage… en soi! Pour ce type de grand nettoyage, nul besoin de chiffon ou de produits nettoyants : on a besoin de faire un tête-à-tête avec nous-mêmes.

Le ménage dans nos relations toxiques

Qui sont les personnes qui perturbent notre quotidien ou qui assombrissent nos journées et notre humeur? On devrait opter pour une solution pour que leur attitude ne contamine pas la nôtre. On minimise les contacts avec ces personnes toxiques ou on coupe les ponts si la situation est trop malsaine. On a le droit de se choisir! 

Le ménage de nos envies et de nos attentes

Nos envies, toutes nos envies qu’elles soient professionnelles, personnelles ou amoureuses, peuvent être des forces ou des boulets. Parfois, on entretient des attentes folles qui nous conduisent tout droit vers une déception. Ce printemps, on évalue si nos attentes sont encore pertinentes et si elles sont réalistes. On fait le même exercice avec nos envies et on trouve des façons de les réaliser. Bref, on passe à l’action!

Le ménage du « surplus » dans notre esprit

Notre concentration n’est pas à son meilleur et on sait pourquoi? Notre esprit surchauffe. Il y a trop d’informations! Notre disque dur est plein. Toute cette activité mentale siphonne notre énergie. Bien sûr, il est impossible et impensable d’effacer toutes ces données de notre esprit, mais on peut mieux les classer et les prioriser. On fait un tri pour départager leur réel niveau d’importance.

Le ménage dans nos frustrations et nos chicanes

On ne peut pas entamer une nouvelle saison en laissant certaines frustrations non réglées nous empoisonner l’existence. Quelque chose nous chicote? Une chicane n’est pas tout à faire réglée? On tait des trucs depuis trop longtemps? On s’active à trouver des solutions pour que notre printemps soit un vrai nouveau départ. On départage toutes les émotions entremêlées qui nous empêchent de nous sentir libres.

Le ménage de nos listes

Ça suffit de tout noter et de toujours rallonger nos listes. On prend le temps de faire le ménage et d’épurer nos listes. On élimine les trucs qu’on sait qu’on ne fera pas. On trouve des alternatives pour déléguer des tâches qui nous rebutent. La seule liste qui devrait s’allonger est celle de nos plaisirs. On veut commencer le printemps le cœur léger!

 

Vous aimerez aussi