Des invités dérangeants chez nous, que faire?

Nous souhaitons tous que nos célébrations de fin d'année se déroulent parfaitement bien. Nous mettons d'ailleurs beaucoup d'efforts à préparer la décoration, la nourriture, l'ambiance, etc. Pourtant, il arrive de manière un peu trop fréquente qu'un ou plusieurs invités jouent le rôle (volontairement ou pas) de « casseux de party. »

Quelques « indésirables »

Ces personnes peuvent être très différentes les unes des autres. Voici, à titre d'exemple, une liste non exhaustive des individus qui pourraient gâcher en partie votre réception... en espérant qu'ils ne décident pas tous de s'incruster chez vous pour la veillée de Noël!

  • Un vieil oncle qui boit trop et a les mains un peu trop baladeuses.
  • Des parents qui ont des idées très arrêtées sur les sujets « chauds » (politique, religion, orientation sexuelle, etc.) et qui engagent volontiers le débat avec les mauvaises personnes, c'est-à-dire celles qui ont des valeurs farouchement opposées aux leurs.
  • Un autre ami de la famille qui déclenche systématiquement des discussions bruyantes et/ou des bagarres.
  • Le chum asocial et marginal de votre cousine : il reste dans son coin et ne répond que pas monosyllabes lorsqu'on tente de l'impliquer dans les conversations.
  • Des ados qui ne décollent pas les doigts de leur iPhone ou leur console portative.La nouvelle blonde un peu trop allumeuse d'un oncle lointain.
  • L'ami ou le voisin déprimé qu'on a invité à la dernière minute, un peu par pitié : avant les 12 coups de minuit, tout le monde connaitra ses problèmes relationnels et professionnels des dix dernières années.
  • Des enfants insupportables qui courent partout, ouvrent les cadeaux qui ne leur sont pas destinés et ruinent la présentation de vos hors-d'oeuvre avant même qu'ils soient déposés sur la table.
  • Un individu bizarre que vous n'avez pas invité... D'où sort-il exactement?
  • Une vieille tante aigrie qui se plaint du bruit, de la nourriture, des invités, de ses cadeaux... Bref, de tout!
  • L'ex-conjoint d'un membre de votre famille proche... À moins qu'ils soient devenus les meilleurs amis du monde, on évite TOUJOURS cette situation, même si l'ex en question reste présent dans votre vie!
  • La « party girl » qui fait tout ce qu'elle peut (cris et rires bruyants inclus) pour faire monter l'ambiance.
  • Le beau-frère qui prend toujours un coup de trop et qui a le vin triste, agressif ou qui se transforme en amant amoureux... de tout le monde!

Que faire pour éviter les ennuis?

Hmmm... Avez-vous déjà rencontré ces personnages? Bien sûr que oui, nous les connaissons tous. Et il en existe surement bien d'autres. Maintenant, l'important consiste à trouver les meilleurs moyens de contrôler la situation pour que tout se déroule agréablement.

Après tout, votre réveillon de Noël ou du jour de l'An n'a lieu qu'une seule fois par année et vous tenez probablement à laisser chez vos convives des souvenirs indélébiles... pour les bonnes raisons!

Quelques trucs pour vous aider 

  • Essayez, autant que possible, de surveiller la consommation d'alcool des personnes qui ont tendance à exagérer. Rien ne vous empêche de leur rappeler poliment en début de soirée (mais pas devant tout le monde) que vous préféreriez ne pas les voir dans le même état que l'année dernière.
  • Demandez à quelques personnes de confiance de surveiller les conversations « dangereuses » et de changer de sujet, l'air de rien, lorsque la tension monte un peu trop.
  • Avertissez à l'avance vos proches que vous ne souhaitez pas vraiment avoir d'invités-surprises. Vous pouvez justifier cette position en disant que vous préférez une fête intime, ou que vous n'avez pas assez de couverts/nourriture/cadeaux. Même si votre raison est saugrenue, ils comprendront le fond du message!
  • Planifiez des jeux pour occuper les plus jeunes, ou choisissez par exemple de distribuer quelques babioles en début de soirée, cela devrait les tenir tranquilles pour un certain temps!
  • Avant d'écouter les complaintes de ceux qui sont toujours mécontents, demandez-leur conseil : « à ton avis, je dispose les plats comment? » Au moins une chose pour laquelle ils ne pourront pas donner d'avis négatifs!
  • Demandez l'aide en cuisine ou au service de ceux/celles qui ont tendance à créer des problèmes. Ils seront ravis de se sentir utiles et cela leur évitera de parler plus qu'il ne faut!
  • Assurez-vous de ne pas asseoir côte à côte les personnes qui ont tendance à « s'accrocher ».
  • Au besoin, ne soyez pas gênée de parler discrètement à ceux qui tiennent des propos déplacés. Rappelez-leur qu'ils sont invités et que leurs opinions, si elles dérangent les autres, ne devraient pas être exprimées de façon aussi brutale.

Pour terminer...

Rappelez-vous qu'il faut de tout pour faire un monde! Nous sommes tous différents, et c'est tant mieux. Avec un peu de planification et beaucoup de diplomatie, vous devriez parvenir à organiser une fête fantastique, malgré les petits imprévus.

De toute façon, ce sont généralement ces petits incidents de famille que l'on se remémore année après année. Cela fait partie de la fête. Si la situation dégénère vraiment, nul doute que vous improviserez sur le moment... Et vous en rirez probablement 2 jours plus tard! L'esprit de famille, c'est aussi de s'accepter les uns les autres avec nos particularités.

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi